Lotus Europa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Europa.
Page d'aide sur les redirections Pour le modèle des années 2000, voir Lotus Europa (2006).
Lotus Europa
Lotus Europa

Marque Lotus
Années de production 1966 - 1975
Lotus Europa Series 1 (1967)
Lotus Europa Series 1 (1967)

La Lotus Europe (ultérieurement « Europa ») est une automobile du constructeur britannique Lotus. C'est une voiture de sport 2-places à moteur central. Présentée le 20 décembre 1966, c'est le type 46 de la marque, elle a été fabriquée de 1966 et 1975.

À l'origine le modèle qui allait devenir l'Europe fut conçu pour répondre à la recherche par Ford - dès 1963 - d'un projet de sport-prototype « clé en mains » qu'il comptait aligner pour renverser la suprématie de Ferrari en compétition sur le continent Européen, avec évidemment des visées de marketing et de commerce.

Ford avait également en vue la Lola GT Mk VI, conçue par Eric Broadley autour d'un Ford V8 et dessinée par John Frayling. Lotus comptait sur ses relations déjà existantes avec le constructeur américain - les Lotus de l'époque étant propulsées par des blocs Ford modifiés - pour obtenir le contrat. Mais le choix se porta sur Lola, d'une part parce que le modèle roulait déjà - alors que le projet Lotus à moteur central n'existait que sur plans - mais aussi, dit-on, parce que Chapman exigeait que le nom de l'auto fût Lotus-Ford et non Ford.

Le projet fut alors reconverti, dans la lignée des précédents modèles Lotus Elite et Elan, en voiture de sport économique mais performante utilisant des solutions innovantes. Le moteur Cléon-Alu et la boîte sont d'origine Renault 16, la puissance étant légèrement augmentée à 82 chevaux. La structure est de type poutre centrale en acier en « Y » avec, dans la première version, une carrosserie en fibre de verre incorporant le châssis, la coque participant donc à la rigidité.

Avec une suspension directement dérivée des modèles Lotus de compétition, et un centre de gravité extrêmement bas, le résultat en tenue de route était excellent. Le modèle dérivé pour la course (Type 47) s'adjugeait d'ailleurs les deux premières places à sa première compétition à Brands Hatch. Malgré la difficulté technique de réparation en cas de choc grave, les assureurs jugeant prohibitif le coût de remise en état d'un châssis faisant corps avec la carrosserie, l'audace des solutions retenues - notamment moteur central, vitres et sièges fixes, carénage inférieur intégral du châssis, faisait date dans l'histoire des GT de route.

Le dessin de l'Europe, dû à John Frayling et Colin Chapman, est très original tout en étant proche des prototypes de l'époque, conférant à l'auto une allure de modèle de course, avec sa très faible hauteur et son profilage exceptionnel (Cx 0.29).

L'Europe a ensuite évolué en une Série 1A qui comporte quelques modifications (vitres démontables avec déflecteurs fixe, tableau de bord bois, notamment), puis 1B (nouveaux feux et jupe arrières), puis Série 2 au châssis séparé et mieux équipée, mieux finie, puis un nouveau type appelé Europa Special qui utilisait le moteur Lotus twin-cam des Lotus Elan. L’Europe S2 est le type Lotus 54 et l’Europa Special le type 74.

La version compétition de la Lotus Europe Type 46 est la Lotus Type 47. Celle-ci a été présentée quasiment simultanément à la 46, lors du British Eagle Trophy le 26 décembre 1966 sur le circuit de Brands Hatch en Angleterre. Dès cette première course, les deux Lotus 47 engagées réalisèrent un doublé avec John Miles remportant la victoire et Jackie Oliver en deuxième position. Oliver perdait cependant la deuxième place car il recevait une pénalité pour avoir été poussé au départ. Cette version est équipée d'un moteur Ford Cosworth, avec une puissance environ double de celle de série, et recevait certaines modifications de suspension et freinage notamment. 80 exemplaires de la Lotus 47 ont été construits.

Sur les autres projets Wikimedia :