Lost Highway (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lost Highway.

Lost Highway

Description de l'image  Lost Highway Filmlogo.png.
Titre original Lost Highway
Réalisation David Lynch
Scénario David Lynch
Barry Gifford
Acteurs principaux
Sociétés de production CiBy 2000
Asymmetrical Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Film noir
Sortie 1997
Durée 135 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lost Highway ou Route perdue (Québec et Nouveau-Brunswick[1]) est un thriller psychologique de David Lynch, sorti en 1997. Il s’agit d’un exemple assez frappant de film noir contemporain.

Synopsis officiel[modifier | modifier le code]

Fred Madison, saxophoniste, soupçonne sa femme, Renee, de le tromper. Il la tue et est condamné à la peine capitale. Le film raconte l’histoire de cet assassinat du point de vue des différentes personnalités de l’assassin lui-même.

Synopsis et micro-analyse du film[modifier | modifier le code]

Différentes interprétations sont possibles.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fred Madison est un saxophoniste plutôt aisé de Los Angeles. Cependant, il soupçonne sa femme Renee de le tromper. Très vite, après le début de ses soupçons, il reçoit des vidéos. Filmées par un inconnu, elles montrent l’appartement où il vit avec Renee, vu de l’extérieur puis de l’intérieur. Après la visite peu rassurante d’une équipe de policiers, une nouvelle cassette vidéo montre Fred à côté du corps de sa femme assassinée. Il est alors condamné à mort pour ce meurtre mais un homme mystérieux l’arrache à ce destin par un moyen inconnu. Fred Madison se retrouve alors dans la peau d’un autre homme mais, comme dans un rêve, les éléments de son passé vont peu à peu réapparaître, sous une forme différente.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le film est donc composé de deux parties :

  • la première partie dans laquelle Fred Madison est lui-même dans la réalité de sa vie de personne atteinte de trouble dissociatif de l'identité, jusqu’à sa condamnation pour le meurtre de sa femme et son internement en prison ;
  • la seconde partie dans laquelle Fred Madison vit un rêve de jeune homme garagiste mais où apparaissent en de multiples occasions des bribes de sa vie réelle (des éléments de relations avec la première partie, tels les personnages ou des éléments du décor), et qui se conclut par l’assassinat de Renee Madison en exposant le point de vue des différentes personnalités de Fred Madison.

Cette œuvre est sans doute l’une des plus caractéristiques de David Lynch, qui, à la limite du film expérimental, fait s’interroger le spectateur, en traitant notamment du trouble dissociatif de l'identité (différentes identités du personnage principal) et du pouvoir omniscient du réalisateur (qui pourrait être représenté par l’homme mystérieux, modelant le destin de Fred Madison à sa guise). L’interprétation est ouverte et amplifie, grâce aux techniques de réalisation propres à Lynch, un climat changeant au gré des différentes personnalités du protagoniste principal tout en restant dans les traits principaux du film noir. Le film est à deux parties descendantes, où d’une situation initiale donnée plutôt banale pour chaque partie (saxophoniste aisé et jeune homme « réglo »), on évolue lentement vers une situation de rupture (le meurtre de Renée). Lynch exploite à merveille sa figure de style préférée, qui est l’allusion succincte : des liens entre les deux parties du film sont enchaînés.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Fiche du film sur mediafilm.ca

Lien externe[modifier | modifier le code]