Lost Eden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lost Eden
Image illustrative de l'article Lost Eden

Éditeur Virgin Games
Développeur Cryo Interactive
Musique Stéphane Picq

Date de sortie 1995
Genre Jeu d'aventure à la première personne
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme DOS, Windows, Mac OS (Versions pour ordinateurs),
3DO Interactive Multiplayer, CD-i (Versions pour consoles)
Média 1 CD-Rom (Versions pour ordinateurs et 3DO),
1 CD-i (Version pour console CD-i)
Langue Version originale française
Version anglaise
Contrôle Clavier d'ordinateur et souris (Versions pour ordinateurs),
Manette de jeu (Versions pour consoles)

Lost Eden est un jeu vidéo d'aventure de fantasy développé par le studio Cryo Interactive et publié par Virgin Games en 1995. Il a été conçu pour être joué sur un ordinateur personnel sous DOS, Windows ou Mac OS, ou bien sur les consoles 3DO Interactive Multiplayer et CD-i. Le jeu se déroule dans un univers où les humains cohabitent avec des dinosaures dotés d'intelligence, et relate la quête d'un prince qui tente d'unir humains et dinosaures contre les tyrannosaures qui envahissent le continent.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans un passé légendaire de la Terre où les humains et les dinosaures cohabitent et où les dinosaures ont une intelligence humaine. La scène cinématique d'introduction a pour narrateur Eloi, un ptérodactyle, qui raconte a posteriori l'histoire du roi Adam de Mô, qu'il a connu dans sa jeunesse. Eloi jeune apparaît dans le jeu, où il fait partie des compagnons d'Adam, mais Eloi âgé fait quelques apparitions en tant que narrateur dans certaines scènes cinématiques.

Vue d'artiste d'un parasaurolophus, genre auquel appartient Dina, un des principaux personnages du jeu.

Le joueur incarne Adam de Mô, le fils de Gregor, roi du royaume de Mashaar. Autrefois, les dinosaures et les hommes vivaient en harmonie et les tribus par-delà les océans subsistaient face aux dangers de la nature en bâtissant des citadelles. Ces dernières étaient le fruit de la collaboration entre les hommes et les dinosaures. Le jeu commence dans la citadelle de Mô, capitale du royaume de Mashaar et dernière citadelle des humains, le jour du dix-huitième anniversaire d'Adam. Adam apprend par son père le Roi que les tyrannosaures, venus du Nord, viennent de raser la ville humaine de Chamaar et de dévorer ses habitants. À leur tête, Moorkus Rex, un chef sanguinaire, est déterminé à soumettre le monde entier à sa dictature. Le secret de la construction des citadelles et d'autres savoir-faire indispensables à la coopération harmonieuse entre humains et dinosaures ont été perdus, laissant les deux peuples à la merci des tyrannosaures. Le roi Gregor ordonne à Adam de rester à l'abri dans les murs de la citadelle de Mô. Mais Eloi, messager de Mô et ami du roi, apprend à Adam que son amie Dina, une parasaurolophus, souhaite le voir : cela conduit Adam à sortir de la citadelle et à enfreindre les ordres de son père. Dina conduit Adam jusqu'au chevet de son grand-père, Thau, qui est mourant. Avant de mourir, Thau convainc Adam de tout tenter pour repousser l'invasion des tyrannosaures. Pour cela, il doit redonner courage aux hommes et aux dinosaures, convaincre les différents peuples de s'unir contre l'ennemi commun, et retrouver le secret de la construction des citadelles.

Adam doit voyager à travers les différentes contrées afin de rencontrer plusieurs peuples d'humains et de dinosaures. Au fil de son aventure, il découvre peu à peu comment convaincre les différentes espèces de dinosaures de s'allier entre elles et de coopérer avec les humains pour construire des citadelles. Il doit également veiller à repousser les attaques des tyrannosaures. Les secrets qu'il découvre lui permettent de renverser le cours de la guerre, et finalement d'aller vaincre Moorkus Rex en personne dans son antre.

Principe du jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur doit explorer des lieux, interagir avec les personnages et résoudre des énigmes souvent basées sur la manipulation d'objets qu'il découvre. Le jeu ne comporte pas de séquences de combat proprement dites, de sorte qu'Adam est peu fréquemment en danger de mort au cours du jeu : cela n'arrive que lorsqu'il rencontre des tyrannosaures. Dans ces cas, la confrontation est résolue en recourant à la fuite, à la ruse ou à des objets magiques, et non à un affrontement physique direct.

Interface principale[modifier | modifier le code]

Configuration recommandée - PC
Système d’exploitation DOS
Processeur 486 SX, 50 Mhz
Mémoire vive 520 Ko

Lost Eden est un jeu d'aventure en pointer-et-cliquer : le joueur évolue en vue subjective dans un environnement en images de synthèse pré-calculées. Chaque décor est fixe, mais les déplacements donnent lieu à de brèves scènes cinématiques. Le curseur de la souris, qui a forme d'un cube tournant sur lui-même, indique les actions possibles selon l'endroit de l'écran survolé : des flèches s'affichent sur le cube lorsqu'il est possible de se déplacer, une silhouette humaine apparaît quand il est possible de parler à un personnage, et une main apparaît lorsque le curseur survole un objet que l'on peut prendre. Les objets que transporte Adam sont stockés dans un inventaire qui apparaît en permanence au bas de l'écran. En haut de l'écran figure un petit portrait d'Adam, ainsi que les portraits des personnages qui l'accompagnent : cliquer sur ces portraits permet d'afficher en plus grand Adam et ses différents compagnons présents, afin de leur parler ou bien de leur montrer ou de leur donner des objets. Le menu principal du jeu est accessible en cliquant sur le portrait d'Adam. Il donne accès aux options de sauvegarde, ainsi qu'aux réglages de son et de sous-titres, et à une fonctionnalité permettant de visionner à volonté les dernières scènes de dialogue de la partie en cours. La fonctionnalité de sauvegarde de sauvegarder jusqu'à trois parties en cours différentes. Par défaut, si le joueur perd, le jeu reprend depuis le début, mais une option permet de repartir du dernier endroit où le joueur se trouvait au moment du game over.

Interfaces d'exploration des lieux[modifier | modifier le code]

À partir du moment où Adam explore d'autres endroits que son lieu de départ (la citadelle de Mô), il devient possible d'afficher une carte du monde sur laquelle s'affichent tous les lieux accessibles. Cliquer sur un lieu permet de s'y rendre directement, sans avoir à voyager « manuellement » à travers toutes les étapes du chemin. La carte géographique est accessible depuis l'écran principal en cliquant n'importe où dans le ciel.

Une autre interface est prévue pour l'exploration des vallées. À son arrivée dans une vallée, le joueur a accès à une vue aérienne du site, et peut cliquer à tout endroit pour s'y rendre directement et l'explorer en vision subjective. De plus, une mini-carte de la vallée située dans le coin supérieur droit de l'écran indique la nature du terrain ainsi que les endroits notables (ceux où Adam a rencontré d'autres personnages, et l'emplacement de la citadelle une fois qu'il en a construite une). Cliquer sur la mini-carte permet de revenir à tout moment à la vue aérienne.

Développement[modifier | modifier le code]

L'équipe de développement du jeu comprend les personnes suivantes[1] :

  • Graphismes : Jean-Jacques Chaubin, Isabelle Grospiron, Danièle Herbulot, Philippe Jedar, Yvon Trevien, Sohor Ty
  • Musique : Stéphane Picq
  • Sons : Stéphane Picq
  • Textes : Johan K. Robson, avec la participation spéciale de Steve Jackson
  • Programmation : Patrick Dublanchet
  • Programmation additionnelle : Rémi Herbulot, Olivier Robin, Pascal Urro
  • Conception originale : Rémi Herbulot, Johan K. Robson, Philippe Ulrich
  • Version pour 3DO : Frédéric Nespoulous
  • Version CD32 : Rosan Desirabel
  • Version CD-i : Alain Saffray
  • Voix : Paul Bandey, Kim Michelle Broderick, Patrick Floersheim, Steve Gadler, David Gasman, Roger Lumont, Edward Marcus, Gay Marshall, Mike Marshall, Karen Strassman, Yannick Vail, Michel Vigné
  • Synchronisation des mouvements des lèvres : Regina Bolly, Thierry Carado, Jean-Marc Delon, Danièle Herbulot
  • Dirigé par : Rémi Herbulot
  • Producteur : Diarmid Clarke
  • Producteur exécutif : Jon Norledge
  • Assurance qualité par : Simon Humber, John Martin, Sacha Tait, Michael Wenn
  • Directeur assurance VIE Quality : David Maxey
  • Manager assurance VIE Quality : Stacey Mendoza
  • Assurance VIE Quality : Gordon L. Madison Jr.
  • Coordinateur design et illustrations (artwork) : David Miller
  • Conception du manuel du jeu : Mick Lowe Design
  • Conception de l'emballage : Blue Source

Bande originale du jeu[modifier | modifier le code]

Le compositeur Stéphane Picq a réalisé l'intégralité de la musique du jeu. La bande originale du jeu a été éditée par Shooting Star.

Réception[modifier | modifier le code]

Le jeu reçoit un accueil favorable à sa sortie. Le site agrégateur de critiques MobyGames donne au jeu, dans sa version DOS, une moyenne de 71 sur 100[2].

En France, le magazine Joystick donne une note de 85 sur 100 à la version CD-i et de 90 sur 100 à la version PC, en jugeant le jeu bien adapté aux débutants cherchant « un jeu pas trop complexe qui [leur] en mette plein la vue » et en indiquant que les joueurs chevronnés pourront le terminer très vite[2].

Dans le monde anglo-saxon, le magazine PC Gamer donne 89 sur 100 à la version DOS en saluant « [les] graphismes somptueux et [le] scénario original » du jeu, lequel « confirme la réputation de Cryo comme excellent concepteur de jeux d'aventure[2] ». Le magazine américain GamePro, qui teste la version 3DO, donne au jeu la note de 70 sur 100 en le recommandant aux fans de Myst mais en lui reprochant ses longs dialogues[2]. Le magazine Quandary, testant la version DOS, donne au jeu 60 sur 100 et lui reproche sa grande linéarité[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Générique de la version DOS du jeu sur MobyGames. Page consultée le 3 juillet 2011.
  2. a, b, c, d et e Critiques du jeu sur MobyGames. Page consultée le 7 juillet 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]