Los Machucambos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Los Machucambos est un groupe de musique formé à Paris dans le Quartier latin en août 1959 par un Espagnol, Rafael Gayoso, une Costaricaine, Julia Cortés (petite-fille de l'ancien président León Cortés Castro) et un Péruvien, Milton Zapata remplacé à la fin de l'année 1960 par un Italien, Romano Zanotti.

Los Machucambos[modifier | modifier le code]

Le groupe s'appelait Los Acapulcos avant que le chanteur mexicain Pedro quitte le groupe pour une histoire personnelle et soit remplacé par Julia Cortés.

Le nom Los Machucambos est repris du nom donné par les Indiens d'Amérique du Sud au tatou, animal dont ils utilisent la carapace pour fabriquer le charango, sorte de petite mandoline, instrument utilisé par le groupe.

Le trio se fait rapidement connaître, notamment grâce aux Jeunesses musicales de France. Ils importent en Europe la célèbre Bamba, qui obtient le grand prix de l'Académie française du disque. Mais c'est surtout un cha cha cha, Pepito, qui les lance sur la scène internationale en 1961 (le titre sera repris par Bourvil).

Il est suivi de très nombreux succès grâce à la voix exceptionnelle et particulièrement expressive de Julia Cortés. Leur répertoire se compose d'airs très dansants. Mais il est varié et comporte aussi bien des airs du folklore sud-américain que des chansons écrites par des grands noms de la chanson française tels que Charles Aznavour ou Léo Ferré.

En 1972, Julia Cortés souffre de sérieux problèmes de santé et doit quitter le groupe pour aller se soigner au Costa-Rica. Elle est remplacée par Maria Licata et Florence. En 1980, le groupe accueille la chanteuse chilienne Mariana Montalvo.

Les Machucambos ont toujours rendu hommage à Violeta Parra et Atahualpa Yupanqui en reprenant certaines de leurs chansons[1].

Julia Cortés est morte à San José (Costa Rica), le 21 novembre 2008[2],[3].

Évolution du groupe[modifier | modifier le code]

Quelques grands succès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du groupe
  2. (es) Julia Cortés sur nacion.com
  3. (en) Julia Cortés sur tumblr.com (en archive)

Liens externes[modifier | modifier le code]