Lorraine 38L

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lorraine 38L
Une VBCP 38L abandonnée en 1940.
Une VBCP 38L abandonnée en 1940.
Caractéristiques générales
Équipage Deux (pilote et copilote)
et dix hommes transportés
Longueur 4,20 m (remorque, 2,70 m)
Largeur 1,57 m
Hauteur 1,95 m
Masse au combat 6 tonnes
Mobilité
Moteur Delahaye type 135 à six cylindres en ligne
Puissance 70 ch
Vitesse sur route 35 km/h
Puissance massique
Autonomie 130/140 km

La chenillette Lorraine 38L dite VBCP (Voiture blindée de chasseurs portés) est un véhicule militaire français de la Seconde Guerre mondiale. Elle était basée sur la chenillette Lorraine 37L.

Historique[modifier | modifier le code]

La « Voiture blindée de chasseurs portés 38L », un véhicule de transport de troupes, est le premier développement construit sur la base de la Lorraine 37L. Comme la TRC 37L, elle est constituée d'un tracteur et d'une remorque, chenillés et blindés. Avec un chauffeur, un passager dans le compartiment de pilotage, quatre autres dans ce qui constituait la plateforme de chargement et six dans la remorque, la capacité totale d'embarquement est de douze hommes.

Afin de protéger le groupe d'infanterie embarquée, une superstructure en forme de boîte, constituée de plaques de blindage, est ajoutée sur la benne et sur la remorque, avec des portes à l'arrière. Deux-cent-quarante VBCP 38L sont commandées, dont seulement neuf avaient été livrées au 1er septembre 1939, et environ cent-cinquante le 25 juin 1940. De tous les belligérants de la bataille de France, l'armée française en 1940 est ainsi la seule à utiliser un transport de troupes entièrement chenillé. Ces véhicules étaient destinés aux bataillons de chasseurs portés, seul bataillon d'infanterie mécanisée au sein des divisions cuirassées, et aux bataillons blindés des division d'infanterie néanmoins, le 10 mai, les 38L n'avaient pas encore été livrées aux divisions d'infanterie, elles utilisaient donc des semi-chenillés.

Versions[modifier | modifier le code]

Amélioration de la VBCP 38L, la VBCP 39L est créée en agrandissant la plateforme de chargement pour lui permettre d'emporter huit soldats. Ce modèle sans remorque dispose donc d'une capacité de dix personnes. L'espace supplémentaire a été trouvé en rehaussant le pont supérieur, le compartiment passagers n'ayant pas de toit. Le glacis incliné est avancé davantage et vient jouxter le nez de l'appareil. Tout ceci fait fortement ressembler la VBCP 39L au design des véhicules de transport de troupes d'après-guerre. Deux-cents VBCP 39L sont commandées, mais aucune n'a encore été livrée en juin 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • François Vauvillier, Tous les blindés de l'armée française - 1914-1940 Histoire de guerre, blindés & matériel, GBM 100, avril, mai, juin 2012, ISSN 1956 - 2497, p. 96, n°90.3.
  • Steven J. Zaloga, French Tanks of World War II (1): Infantry and Battle Tanks, Osprey Publishing, 2014, ISBN 978 1 78200 389 2, p. 40-42.

Liens externes[modifier | modifier le code]