Loriquet versicolore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loriquet versicolore

Description de cette image, également commentée ci-après

Psitteuteles versicolor

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae
Genre Psitteuteles

Nom binominal

Psitteuteles versicolor
(Lear, 1831)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Loriquet versicolore (Psitteuteles versicolor) est une espèce de psittacidé originaire d'Australie.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est très proche du Loriquet iris, mais s'en distingue notamment par une étendue moindre de la tache frontale rouge.

Il mesure entre 17 et 20 cm de long et pèse 60 g.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Il habite tout le nord de l'Australie et plus particulièrement la Péninsule du cap York. Il fréquente les forêts d'eucalyptus, de Melaleuca et de banksia. Dans les zones urbaines, on le trouve dans les arbres des villes et les jardins des particuliers[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de nectar, de pollens, de bourgeons, de fruits, de graines et d'insectes.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Il vit en bandes dans les arbres et les buissons.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Il se reproduit pendant la saison sèche d'avril ou mai à août ou septembre, mais on observe quelques reproductions en dehors de cette période. Il fait en général une seule nichée par an, parfois deux. Il niche dans les troncs d'arbres à la manière du loriquet à tête bleue, mais rarement à d'aussi grandes hauteurs que lui. La femelle pond 2 à 5 œufs qu'elle couve 22 jours. Les oeufs sont blancs mat, de forme ronde, mesurant environ 24 mm x 19 mm[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Graham Pizzey et Frank Knight, The Field Guide to the Birds of Australia, Sydney, Harper Collins,‎ 2010, 580 p. (ISBN 9780207199356), p. 274
  2. (en) Gordon Beruldsen, Australian Birds, their Nests and Eggs, Kenmore Hills, G. Beruldsen,‎ 2003, 424 p. (ISBN 0-646-42798-9), p. 246

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.