Lorik Cana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cana.
Lorik Cana
Lorik cana.jpg
Cana sous le maillot de l'Olympique de Marseille en 2006.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Lazio Rome
Numéro 27
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Albanie Albanie
Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Nat. sportive Drapeau de l'Albanie Albanie
Naissance 27 juillet 1983 (31 ans)
Lieu Pristina (Yougoslavie)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. Depuis 2003
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Saisons Club
1995-2000 Drapeau : Suisse Lausanne-Sport
2000-2003 Drapeau : France Paris Saint-Germain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2005 Drapeau : France Paris Saint-Germain 081 (2)
2005-2009 Drapeau : France Olympique de Marseille 175 (8)
2009-2010 Drapeau : Angleterre Sunderland AFC 035 (0)
2010-2011 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 031 (1)
2011- Drapeau : Italie Lazio Rome 091 (4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2003- Drapeau : Albanie Albanie 077 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 août 2014

Lorik Cana, né le 27 juillet 1983 à Pristina (Yougoslavie, aujourd'hui Kosovo), est un footballeur international albanais qui évolue au poste de milieu de terrain à la Lazio Rome.

Il possède également la nationalité française[1],[2] et suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Agim Cana est également joueur de football et a joué pour FC Vllaznimi à Gjakovë. Lorik Cana parle couramment sept langues : le français, l'anglais, l'italien, l'albanais, le serbo-croate, le turc et l'allemand.[réf. nécessaire]

En 1992, encore enfant, Lorik Cana doit fuir le Kosovo pour la Suisse. Il y apprend à jouer au football en intégrant le centre de formation du Lausanne-Sport en 1995.[réf. nécessaire]

Le PSG[modifier | modifier le code]

À 16 ans, il reçoit une offre d'Arsenal entrainé par Arsène Wenger mais un problème de visa l'empêche de signer. Il rejoint les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain en 2000, avant d'intégrer l'équipe fanion. Ce milieu récupérateur se révèle être une pièce maîtresse de l'effectif parisien lors de la saison 2003-2004 puisque l'entraîneur du club de la capitale, Vahid Halilhodžić, le retient à 32 reprises contre 3 apparitions jusqu'alors. En 2004-2005, il joue de nouveau 32 matches et inscrit le 2e but de sa carrière professionnelle.

L'OM[modifier | modifier le code]

Il signe un nouveau contrat professionnel en 2005 avant d'être transféré à l'Olympique de Marseille au mois d'août 2005 sous la pression de son père (qui est également son agent). Le montant du transfert annoncé entre les 2 clubs n'a pas été clairement connu, puisque le Paris Saint-Germain parle de 4 millions et l'Olympique de Marseille de 3 millions d'euros[3]. Il déclare alors en conférence de presse « rejoindre le club de son cœur ». Alors qu'il est apprécié des supporters marseillais[4] (il est élu « 2e joueur Olympien » lors de la saison 2005-2006, derrière Franck Ribéry), le public parisien considère ce transfert comme une trahison[5].

En 2006-2007, il est un élément clé du groupe mené par Albert Emon, portant même à deux reprises le brassard de capitaine. En fin de saison, il évolue seul à la récupération, fait relativement rare dans le championnat français[6]. Il prolonge son contrat jusqu'en 2012, juste après le dernier match de la saison. Il est promu vice-capitaine derrière Habib Beye puis capitaine après le départ de ce dernier, fin août 2007. Suite aux mauvaises performances du défenseur central Gaël Givet, Lorik Cana complète la charnière centrale de l'Olympique de Marseille aux côtés de Julien Rodriguez ou de Ronald Zubar, quand ce premier est blessé. Le poste de milieu défensif est partagé par Benoît Cheyrou, Modeste M'Bami, Boudewijn Zenden ou encore Charles Kaboré.

Joueur très rugueux, il a été expulsé 4 fois dans le championnat de France. La dernière en date, la seule sous les couleurs de l'OM, a été consécutive à une bagarre avec le joueur du FC Lorient, Arnaud Le Lan. Il a récolté 54 cartons jaunes sous les couleurs du club phocéen : il s'agit du record du club.

Sunderland[modifier | modifier le code]

En juillet 2009, il est transféré à Sunderland pour 5,6 millions d'euros et un contrat de 4 ans[7]. Rapidement promu capitaine par Steve Bruce, il réussit un bon début de saison mais collectionne les cartons. L'entraîneur de Sunderland lui demande dès septembre de « se calmer ». Suite à une expulsion contre Aston Villa, la presse britannique ouvre une polémique quant à son engagement excessif. Il se défend : « J'essaie toujours d'être juste et de jouer le ballon. Mais parfois, vous êtes en retard ou vous mettez trop de force, mais c'est tout simplement le football. Les gens peuvent voir que je ne suis pas un mauvais gars, ou quelqu'un qui tenterait de blesser un adversaire»[8]. Il est également devenu le premier étranger à devenir capitaine dans un club de Premier League dès sa première saison.

Galatasaray SK[modifier | modifier le code]

Le jeudi 8 juillet 2010, le club de Galatasaray annonce sur son site officiel[9] avoir recruté Lorik Cana pour un contrat d'une durée de 4 ans, le montant du transfert est de 6 millions d'euros[10]. Le 6 février 2011, il marque son premier but de la tête pour Galatasaray contre Eskisehirspor à la 11e minute. Lors de ce match, il devient également le premier joueur étranger à avoir marqué au tout nouveau stade Türk Telekom Arena.

Lazio Rome[modifier | modifier le code]

En 2011, il signe à la Lazio Rome pour cinq saisons[11]. Il marque son premier but en Serie A contre Lecce le 10 décembre 2011[12].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Lorik Cana a opté pour l'Albanie, alors qu’il avait également le choix de représenter les couleurs de la Suisse ou de la France. Selon ses dires, ce fut le choix du cœur. Lors de sa première sélection, il a affronté la Suisse. Très attaché à ses racines, il évolue sous le maillot de l’Albanie depuis 2003, alors qu’il avait tout juste 19 ans, et en est le capitaine. En septembre 2007, il se fait remarquer par une expulsion suite à une altercation avec Wesley Sneijder et Ruud van Nistelrooy, lors d’un match contre les Pays-Bas.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Cana a déclaré être favorable à l'indépendance du Kosovo où il est né et où résident encore de nombreux membres de sa famille[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Joueur albanais de la saison 2003-2004.

But international[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1 17 août 2005 Qemal Stafa Stadium, Tirana, Albanie Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan 2-1 Match amical

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d’Europe Sélection Drapeau : Albanie Albanie
2002-2003 Paris SG Drapeau : France Ligue 1 3 matchs - - 2 matchs
2003-2004 Paris SG Drapeau : France Ligue 1 32 matchs / 1 but 4 matchs - 6 matchs
2004-2005 Paris SG Drapeau : France Ligue 1 32 matchs / 1 but 2 matchs 6 matchs (C1) 8 matchs
2005-2006 Paris SG Drapeau : France Ligue 1 2 matchs - - 1 match / 1 but
Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 28 matchs / 1 but 7 matchs 8 matchs (C3) 4 matchs
2006-2007 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 33 matchs / 2 buts 7 matchs 5 matchs (C3) 7 matchs
2007-2008 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 34 matchs / 2 buts 5 matchs / 1 but 6 + 3 matchs (C1 + C3) 3 matchs
2008-2009 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 27 matchs / 1 but - 8 + 4 matchs / 0 + 1 but (C1 + C3) 7 matchs
2009-2010 Sunderland Drapeau : Angleterre Premier League 31 matchs 4 matchs - 6 matchs
2010-2011 Galatasaray Drapeau : Turquie Süper Lig 24 matchs / 1 but 4 matchs 3 matchs (C3) 7 matchs
2011-2012 Lazio Rome Drapeau : Italie Serie A 15 matchs / 2 buts - 6 matchs (C3) 8 matchs
2012-2013 Lazio Rome Drapeau : Italie Serie A 24 matchs 5 matchs 9 matchs (C3) 9 matchs
2013-2014 Lazio Rome Drapeau : Italie Serie A 26 matchs / 2 buts - 6 matchs (C3) 9 matchs
2014-2015 Lazio Rome Drapeau : Italie Serie A - - - -

Dernière mise à jour le 20 août 2014


Références[modifier | modifier le code]

  1. Cana : "Très attaché à la France", fff.fr, 31 août 2011.
  2. « Football : Lorik Cana fait le point avant le match Albanie-France », Shekulli et Le Courrier des Balkans,‎ septembre 2011
  3. Montant du transfert, "Planète Marseille", publié le 13 février 2004
  4. Aurélien Léger-Moëc, « PSG-OM : une histoire de trahisons », sur footmercato.net,‎ 2009 (consulté le 21 avril 2012)
  5. « Lorik Cana : du PSG à l’OM », sur lesdessousdusport.fr,‎ 2009 (consulté le 21 avril 2012)
  6. Lorik Cana, le poumon marseillais, La Page des Sports, publié le 13 avril 2007
  7. Cana à Sunderland sur francefootball.fr
  8. « La phrase du jour de... Lorik Cana », sur footmercato.net,‎ 26 décembre 2009
  9. Lorik Cana Galatasaray’da sur Galatasaray.org
  10. « Angleterre : Lorik Cana (Sunderland) signe à Galatasaray (Turquie) », sur opl.fr, 8 juillet 2010.
  11. « La Lazio Rome recrute le gardien Marchetti et Lorik Cana », sur opl.fr, 6 juillet 2011.
  12. « Match Lecce-Lazio », sur L'Équipe,‎ 11 décembre 2011
  13. Lorik Cana se réjouit de l'indépendance du Kosovo, My Free Sport, publié le 16 février 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :