Lori bridé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lori bridé

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Oreopsittacus arfaki

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae

Genre

Oreopsittacus
Salvadori, 1877

Nom binominal

Oreopsittacus arfaki
(A.B. Meyer, 1874)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Lori bridé (Oreopsittacus arfaki) est une espèce d'oiseau de la famille des Psittacidae qui vit en Indonésie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée en forêt tropicale humide et en forêt de nuage.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure environ 15 cm de long. Le plumage présente une dominante verte. Les joues et la gorge sont bleues avec un fort trait blanc entre chaque œil et cette dernière. La poitrine présente des tons orange. Le dessous de la queue est rougeâtre. Les iris sont foncés, le bec est noir et les pattes gris foncé.

Cette espèce présente un dimorphisme sexuel : le front et l'avant de la calotte sont rouges chez le mâle mais verts chez la femelle.

Les jeunes ont le front rouge et la calotte grise.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par trois sous-espèces très proches :

  • arfaki ;
  • major ;
  • grandis.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit entre 2 000 et 3 750 m d'altitude.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple la Nouvelle-Guinée dans une région en cours de déforestation importante et subissant une forte croissance de la population humaine. Les effectifs de cette espèce sont inconnus.

Comportement[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se déplace en couples ou en petits groupes, parfois en compagnie d'autres loriquets. Très actif, il effectue des acrobaties incroyables pour atteindre les fleurs dont il raffole. Très sociable, il ne craint pas l'homme qui peut l'approcher pendant qu'il se nourrit sans que cela n'interrompe sa collecte de pollen.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les parades nuptiales du mâle sont bruyantes et originales. Il sautille de branche en branche tout en sifflant et en effectuant de multiples courbettes.

Ensuite, le couple devient extrêmement discret et son nid très caché au point qu'aucune donnée précise sur le déroulement de la reproduction et ses paramètres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.