Lorges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lorges
Image illustrative de l'article Lorges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton Marchenoir
Intercommunalité Communauté de communes de Beauce et Forêt
Maire
Mandat
Élizabeth Huguet
2014-2020
Code postal 41370
Code commune 41119
Démographie
Population
municipale
370 hab. (2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 28″ N 1° 29′ 57″ E / 47.8244444444, 1.4991666666747° 49′ 28″ Nord 1° 29′ 57″ Est / 47.8244444444, 1.49916666667  
Altitude Min. 115 m – Max. 146 m
Superficie 13,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Lorges

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Lorges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lorges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lorges

Lorges est une commune française rurale, située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre. Ce village fait partie de l'arrondissement de Blois et du canton de Marchenoir.

Sa population atteignait 375 habitants en 2010.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune située dans la petite Beauce à une altitude de 130 mètres. Elle est entourée par les villages de Briou, Saint-Laurent-des-Bois, Villermain, Josnes et Roches. La grande ville la plus proche est Blois, qui se trouve à 29 kilomètres. En outre, Lorges est à 132 kilomètres de Paris.

La Forêt de Marchenoir est à 6,2 kilomètres du village.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Lorges (LoirCher).svg

Les armoiries de Lorges se blasonnent ainsi :

D'azur au chevron d'or chargé de trois annelets de gueules et accompagné de trois fleurs de lys aussi d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008      
mars 2008 2014 Jean Gauthier[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 370 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
498 519 492 451 579 551 564 602 658
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
675 665 654 641 668 634 613 585 515
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505 550 505 440 411 393 352 336 345
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
306 271 231 212 273 289 333 339 370
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,1 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,6 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 51,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,3 %, 15 à 29 ans = 14,3 %, 30 à 44 ans = 22,9 %, 45 à 59 ans = 18,9 %, plus de 60 ans = 17,7 %) ;
  • 48,4 % de femmes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 12,2 %, 30 à 44 ans = 27,4 %, 45 à 59 ans = 18,9 %, plus de 60 ans = 22,5 %).
Pyramide des âges à Lorges en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,1 
90  ans ou +
0,6 
6,9 
75 à 89 ans
14,6 
9,7 
60 à 74 ans
7,3 
18,9 
45 à 59 ans
18,9 
22,9 
30 à 44 ans
27,4 
14,3 
15 à 29 ans
12,2 
26,3 
0 à 14 ans
18,9 
Pyramide des âges du département du Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin[6] a été construite aux XVe et XVIe siècles sur l'emplacement d'une église plus ancienne du XIe siècle qui avait été donnée par l'évêque d'Orléans Jean II, en 1121, à l'abbaye de Pontleroy. Elle a été classée monument historique en mai 2006[7]. Elle appartient à la commune. La toiture de l'église Saint-Martin a deux coqs sur sa toiture. Son lambris en ruine a été remplacé en 1858 par une voûte d'ogives. On peut observer des statues de saint Christophe ainsi qu'une piéta tenant le corps du Christ. Une autre statue serait Saint Martin. La chapelle seigneuriale contient le caveau sépulcral de la famille de Montgommery. Les fonds baptismaux sont ornés du collier de l'ordre de Saint-Michel avec un médaillon représentant saint Michel terrassant le dragon. L'ordre de saint Michel avait été fondé par Louis XI en 1469. Jacques de Montgommery en a fait partie vers 530[8].
  • Le puits de l'ancien château de Fontenailles, propriété privée, a également été classé monument historique en septembre 1928[9].
  • La Chapelle Saint-Thomas.
  • Château de Fontenailles

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Produits d'indication géographique protégée (IGP)[modifier | modifier le code]

La commune bénéficie sur son territoire des produits d'indication géographique protégée suivants : les volailles de l'Orléanais et les vins du Val de Loire blancs, rosés et rouges[10].

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Lorges compte parmi les risques naturels possibles les feux de forêt et les mouvements de terrain. En décembre 1999, la commune a été victime d'inondations, de coulées de boue et de mouvements de terrain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]