Lorette (Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lorette.
Lorette
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Arrondissement Saint-Étienne
Canton La Grand-Croix
Intercommunalité Communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole
Maire
Mandat
Gérard Tardy (DLR)
2001-2008
Code postal 42420
Code commune 42123
Démographie
Population
municipale
4 575 hab. (2011)
Densité 1 342 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 46″ N 4° 34′ 55″ E / 45.5127777778, 4.58194444444 ()45° 30′ 46″ Nord 4° 34′ 55″ Est / 45.5127777778, 4.58194444444 ()  
Altitude Min. 257 m – Max. 500 m
Superficie 3,41 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte administrative de Loire
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : Loire

Voir sur la carte topographique de Loire
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lorette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lorette

Lorette est une commune française, située dans le département de la Loire en région Rhône-Alpes.

Ses habitants sont les Lorettois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Transport en Commun[modifier | modifier le code]

Lorette est desservi par la STAS, Société de Transport de l'Agglomération Stéphanoise par les lignes 5 et 91. La ligne 5 relie Châteaucreux SAINT ETIENNE à La Madeleine ST JOSEPH par SAINT CHAMOND, GRAND-GROIX et RIVE DE GIER. Exploité par les Cars Rouges pour le compte de Saint-Etienne-Métropole, la ligne 5 fonctionne de 4h à 21h, du lundi au dimanche. La commune de Lorette est sur la zone GRAND GIER et nécessite donc un pass Grand Gier (pour Saint Chamond ou Rive de Gier) ou un pass Toute Zone (pour se rendre par exemple à St-Etienne).
La nouvelle ligne 91 relie FARNAY à la GRAND'CROIX par Lorette. Elle permet de desservir des nouveaux quartiers situés au sud est de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Développement au XIXe siècle dû à l'exploitation de la houille.

Lorette a été créée le 27 avril 1847, pour répondre au développement des aciéries, notamment celle des Frères Jackson, fondées en 1830 à l'Assailly.

Son territoire comprend des anciens quartiers des communes de Saint-Paul-en-Jarez, Saint-Genis-Terrenoire (aujourd'hui Genilac), Rive-de-Gier et Farnay.

Lorette possède deux lieux de culte : l'église Notre Dame, située dans le bas de la commune, a été entièrement rénové il y a quelques années. Nous entrons dans une église très claire, les vitraux ayant été remplacés par de grands vitrages. Il reste seulement deux vitraux au-dessus du chœur. Actuellement, elles est surtout utilisée lors des grandes messes et cérémonies. Le second lieu : la chapelle Jean XXIII, se trouve sur la rue principale de la commune? un peu en retrait de la route. En forme de théâtre, le chœur de cette chapelle se trouve au bas des gradins dans une fosse. Elle est utilisée chaque dimanche pour la messe.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste de maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
Jusqu'en 1989 Félix Franc DVG Conseiller général
Depuis 1989 Gérard Tardy DLR
Les données antérieures ne sont pas encore connues.

Élections[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de Lorette sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Lorette Maire Gérard Tardy (DLR) 2014 2020
Cantonales La Grand-Croix Conseillère générale Solange Berlier 16 mars 2008 2015
Législatives 3e circonscription Député François Rochebloine juin 2017
Régionales Rhône-Alpes Président du conseil régional Jean-Jack Queyranne 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017
Autres résultats : Élections à Lorette (Loire)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 4 575 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une réforme du mode de recensement permet à l'Insee de publier annuellement les populations légales des communes à partir de 2006. Pour Lorette, commune de moins de 10 000 habitants, les recensements ont lieu tous les cinq ans, les populations légales intermédiaires sont quant à elles estimées par calcul[1]. Les populations légales des années 2008, 2013, 2018 correspondent à des recensements exhaustifs[2].

           Évolution de la population  [modifier]
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
2 856 3 022 3 388 3 889 4 177 4 171 4 254 4 163 4 114
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
4 224 4 522 4 505 4 427 4 535 4 573 4 173 4 217 3 763
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
4 293 4 921 4 967 4 589 5 094 5 082 4 843 4 536 4 451
2011 - - - - - - - -
4 575 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Dubois, "Lorette, une passion collective", Ed. Ville de Lorette, 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le recensement de la population en bref », sur le site de l'Insee (consulté le 8 août 2013).
  2. « Calendrier de recensement des communes de la Loire », sur Insee (consulté le 8 août 2013 )
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011