Lords of the Realm II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lords of the Realm II
Éditeur Sierra
Développeur Impressions Games
Concepteur David Lester
Eric Ouellette
Simon Bradbury
Chris Beatrice[1]
Musique Keith Zizza[1]

Date de sortie 31 octobre 1996 (États-Unis)
29 mai 1999 (Japon)[2]
Genre Gestion, stratégie tour par tour
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme PC, Macintosh
Média CD
Langue Multilangue
Contrôle clavier, souris

Lords of the Realm II est un jeu vidéo de gestion et de stratégie tour par tour développé par Impressions Games et publié par Sierra le 31 octobre 1996[3],[4]. C'est le deuxième épisode de la série qui fait suite à Lords of the Realm publié en 1994. Le jeu se déroule au Moyen Âge et relate les affrontements entre plusieurs seigneurs lors d'une guerre de succession.

Le jeu a bénéficié d'une extension intitulée Lords of the Realm II: Siege Pack. Une suite baptisée Lords of the Realm III à également été publié par Sierra en 2004.

Trame[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans un Moyen Âge hypothétique mais réaliste[5]. Il relate les affrontements entre plusieurs seigneurs lors d'une guerre de succession pour le contrôle d'un pays (comme l'Angleterre, la France, l'Écosse, l'Allemagne ou l'Italie)[5]. Le joueur incarne l'un de ces seigneurs et affronte jusqu'à quatre adversaires contrôlés par l'ordinateur : le baron, la comtesse, l’évêque et le chevalier.

Scénario[modifier | modifier le code]

Les batailles entre armées se déroulent en temps réel où les joueurs peuvent contrôler individuellement chaque unité ou les grouper en formation. Le joueur peut aussi choisir une résolution automatique de la bataille.

En dehors des batailles le joueur doit gérer ses terres avec la répartition des paysans alloués aux récoltes (blé) et à l'élevage (vaches), à la fabrication d'armes (Masses d'arme, arcs, épées, Arbalète, Hallebardes, armures), l'extraction de pierres et l'abattage des arbres pour la construction des châteaux et l'extraction de fer pour la fabrication des armes. Il peut aussi commercer avec les marchands itinérants, choisir de construire un nouveau château, gérer le niveau des taxes, le niveau des rations (aucune, demi, simple, double ou triple), faire avancer ses armées, envoyer de la nourriture dans une autre région et établir des relations diplomatiques.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Lords of the Realm II combine des éléments de jeu de gestion au tour par tour avec des combats se déroulant en temps réel[6]. La phase de gestion se déroule sur une carte en 2D isométrique représentant le pays à conquérir. Celui-ci est divisé en provinces qui peuvent être neutre ou contrôlé par un joueur. L’objectif d’une partie est de conquérir toutes les provinces contrôlées par vos adversaires[7]. Pour gagner, le joueur doit gérer la population et les ressources de ses provinces afin de lever des armées pour conquérir de nouveaux territoires[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Au début d’une partie, chaque joueur contrôle une province. Celle-ci dispose d’une ville, de champs et de différents types d’industrie comme des exploitations forestières, des mines ou des carrières. À chaque tour, un tour correspondant à une saison, le joueur peut répartir sa population entre différents secteurs d’activités dont l’agriculture, l’exploitation des ressources (le bois, le fer et la pierre) ou la fabrication d’armes[9].

En matière d’agriculture, le joueur peut également définir comment doivent être exploités ses champs afin d’optimiser la production de nourriture de sa province : pâturage (vaches), culture du blé ou jachère. Les pâturages permettent un approvisionnement en nourriture régulier, les vaches permettant de produire du fromage à chaque tour, ou exceptionnel, les vaches pouvant être mangé. La culture du blé est moins régulière : il faut en effet semé en hiver pour pouvoir récolter en hiver. Enfin, les jachères permettent d’accroître le rendement global des champs en leurs permettant de se régénérer après plusieurs saisons d’exploitation intensives[10].

Cinq types d'industrie sont disponibles dans le jeu : Les scieries, les mines et les carrières permettent respectivement de produire le bois, le fer et la pierre nécessaires à la fabrication d'armes ou de fortification. À partir du bois et du fer, les forges permettent de fabriquer différents types d'armes destinés a équiper les troupes. À partir du bois et de la pierre, le chantier permet d'ériger des fortifications destinés à défendre la province contre les attaques ennemies[11]. En plus des trois ressources naturelles, le joueur peut également accumuler de l'or en taxant sa population ou en faisant du commerce avec les marchands itinérants circulants sur les routes du pays. En plus de permettre d'acheter des ressources ou des armes, l'or permet de recruter des troupes de mercenaires[12],[13].

Population[modifier | modifier le code]

En plus de son économie, le joueur doit également gérer sa démographie afin de disposer d’une population suffisante pour faire correctement tourner son agriculture et son industrie ainsi que pour lever une armée. La démographie d’une province est influencée par deux facteurs : la santé et le bonheur. La santé dépend principalement des rations de nourriture attribuées a la population. Plus celles-ci sont importantes, plus la population est en bonne santé mais plus la province doit se focaliser sur l’agriculture afin de nourrir correctement tout le monde[14].

Le bonheur dépend de la santé de la population, des rations, du niveau de taxe et du taux de conscription. Le bonheur influe notamment sur l'émigration, la population ayant tendance à migrer vers les provinces les plus heureuses[14].

Guerres[modifier | modifier le code]

L'art de la guerre de Lords of the realm II est très complet.

Levée d'armée: Pour lever une armée, il faut des armes et des hommes. À chaque homme, on donnera une arme, les hommes sans arme serviront de piétaille (paysans). Plus on lève d'hommes, et plus le bonheur baisse. On peut aussi utiliser des mercenaires, qui offrent leurs services régulièrement dans les diverses provinces contre de l'argent.

Bataille: Lorsque deux armées ennemies se rencontrent sur la carte stratégique, elles entrent dans le mode bataille. La bataille se déroule sur une carte aléatoire, en temps réel, en 2D. Les armées peuvent s'affronter en rase campagne, mais aussi assiéger et assaillir les forts. Elles peuvent aussi faire des razzias sur les provinces, et détruire toute activité économique (parcelles, villages, etc).

Conquête d'une province: Pour conquérir une province, il faut soit s'emparer du fort, soit attaquer le village s'il n'y a pas de fort. Mais les guerres de conquête dans Lords sont subtiles et variées. Il est souvent judicieux de s'emparer d'une province uniquement pour piller ses réserves de nourriture et ramener le précieux butin chez soi afin d'accroitre ses propres réserves.

Politique d'extension: Prendre une province pour l'intégrer à son royaume. C'est à long terme la stratégie la plus payante. Mais à plus cout terme, cela peut s'avérer coûteux. L'attaque militaire fait chuter le bonheur de la province, ce qui déclenchera les saisons suivantes une vague d'émigration vers une province adjacente. Dans le cas d'une attaque du village, c'est encore pire, puisque la population se mobilise et fait donc encore baisser le bonheur, et le nombre d'habitants tués lors de la bataille. On se retrouve finalement avec une province dépeuplée, qui sera longue à redresser démographiquement, et par conséquent économiquement.

Politique de razzia: Prendre une province pour piller ses ressources en nourriture. Une fois la province conquise, on rapatrie tout le blé et le bétail vers une province proche. Cette stratégie vise à abandonner la population nouvellement acquise au profit de ses autres provinces. La razzia est très utile lorsque le manque de nourriture se fait sentir.

Politique de terre brulée: Pas besoin de s'emparer de la province cette fois. il s'agit juste de détruire les parcelles, mines, carrières, villages, bref toute activité dans la province afin de créer un "No man's land". Dépeuplée, sans aucune nourriture, cette province servira de zone tampon entre vos terres et celles du voisin. Ces zones tampon sont très utiles quand on sait qu'une armée qui traverse une province sans nourriture perd 25 % de ses hommes par saison.

Quelle que soit la politique pratiquée, une province disputée trop longtemps entre belligérants aboutira souvent à créer un No man's land...

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Lords of the Realm
Média Nat. Notes
Allgame US 4.5/5[15]
The Adrenaline Vault US 70 %[16]
Coming Soon US 88 %[17]
Computer Gaming World US 80 %[3]
Cyber Stratège FR 70 %[5]
Gamespot US 76 %[4]
Gamezilla US 93 %[18]
Gen4 FR 4/5[19]
Joystick FR 85 %[6]
PC Gamer US 92 %[20]

Postérité[modifier | modifier le code]

Une extension, baptisé Lords of the Realm II: Siege Pack et développé par Impressions Games, a été publié par Sierra le 31 décembre 1997[21]. Celle-ci ajoute notamment un nouveau mode de jeu uniquement dédié aux combats dans lequel le joueur peut par exemple assiéger ou défendre un château. L'extension inclue également 20 nouveaux champs de batailles et 10 nouveaux château ainsi qu'un éditeur de niveau[22],[23].

Un coffret regroupant le jeu et son extension a également été publié en 1997 sous le nom de Lords of the Realm II : Royal Edition[24].

Une suite baptisée, Lords of the Realm III et développée par Impressions Games, à également été publié par Sierra en mars 2004. Contrairement à ses prédécesseurs, celui-ci se déroule entièrement en temps réel[25],[26].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Capute 1996, p. 2, Credits.
  2. (en) « Fiche technique de Lords of the Realms II », sur Jeuxvideo.com.
  3. a et b (en) Tim Carter, « Test de Lords of the Realm II », Computer Gaming World, no 152,‎ mars 1997, p. 186-188 (lire en ligne).
  4. a et b (en) Tim Soete, « Test de Lords of the Realms II », sur Gamespot.com,‎ 7 janvier 1997.
  5. a, b et c Sylvain Ferreira, « Test de Lords of the Realms II », Cyber Stratège, no 1,‎ Juin-Juillet 1997, p. 16-17.
  6. a et b Iansolo, « Lords of the Realms II », Joystick, no 77,‎ décembre 1996, p. 162.
  7. Capute 1996, p. 63, Winning the Game.
  8. Capute 1996, p. 12, Game Overview.
  9. Capute 1996, p. 34-38, Labors.
  10. Capute 1996, p. 39-45, Agriculture.
  11. Capute 1996, p. 46-55, Industry.
  12. Capute 1996, p. 58-62, The Economy.
  13. Capute 1996, p. 69, Hiring Mercenaries.
  14. a et b Capute 1996, p. 25-30, Your People.
  15. (en) Lisa Karen Savignano, « Lords of the Realms II Review », sur Allgame.com.
  16. (en) Pete Hines, « Test de Lords of the Realms II », sur The Adrenaline Vault,‎ 27 juin 1997.
  17. (en) Frederick Claude, « Lords of the Realms II Review », Coming Soon, no 22,‎ février 1997 (lire en ligne).
  18. (en) Richard Law, « Test de Lords of the Realms II », sur Gamezilla.com,‎ 12 février 2002.
  19. Olivier Canou, « Test de Lords of the Realms II », Gen4, no 94,‎ décembre 1997, p. 128-130.
  20. (en) Martin E. Cirulis, « Test de Lords of the Realms II », PC Gamer,‎ février 1997, p. 148.
  21. (en) « Lords of the Realms II : Siege Pack », sur Gamespot.com.
  22. Cannella 1997, p. 4, What's new.
  23. (en) « Fiche technique de Lords of the Realms II : Siege Pack », sur Jeuxvideo.com.
  24. (en) « Fiche technique de Lords of the Realms II : Royal Edition », sur Jeuxvideo.com.
  25. (en) Brett Todd, « Lords of the Realms III Review », sur Gamespot.com.
  26. (en) Superpanda, « Test de Lords of the Realms III », sur Jeuxvideo.com,‎ 29 mars 2004.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Todd Capute, Lords of the Realms II : Manual, Sierra,‎ 1996, 137 p. (lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Jerome Cannella, Lords of the Realms II : Siege Pack : Manual, Sierra,‎ 1997, 15 p. (lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • (en) Bart Farkas, Lords of the Realms II : Official Strategy Guides, Prima Pub,‎ 1996, 143 p. (ISBN 9780761509479) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article