Lord Peter Wimsey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lord Peter Wimsey
Origine Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Sexe Masculin
Activité(s) Aristocrate,
détective amateur
Adresse Londres

Créé par Dorothy Sayers
Interprété par Peter Haddon
Robert Montgomery
Ian Carmichael
Edward Petherbridge
Première apparition Lord Peter et l'Inconnu (1923)
Dernière apparition Talboys (1942) - nouvelle

Lord Peter Wimsey est l'enquêteur de fiction des romans policiers de Dorothy L. Sayers.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Né en 1890, Lord Peter, second fils du Duc de Denver, est un aristocrate supérieurement intelligent, qui évite toutefois l'écueil du snobisme grâce à son sens des réalités et à son humour hautement britannique. Érudit littéraire (il collectionne les incunables), musicien dilettante, mais accompli (il joue des sonates de Domenico Scarlatti sur un clavecin dans les années 1920 (!) et du Johann Sebastian Bach au piano), sportif au physique athlétique (il est champion de cricket), cet homme accompli n'est pourtant pas dénué de sentiments, comme le prouve la blessure secrète d'un amour déçu subie au retour de la guerre. Un peu par hasard et beaucoup par plaisir et par souci de ne pas céder à l'oisiveté, il se consacre à la résolution d'intrigues policières, comptant souvent sur l'aide de Bunter, son fidèle et flegmatique valet de chambre, de Miss Climpson, son inénarrable secrétaire, et d'un ami admiratif, l'inspecteur Charles Parker de Scotland Yard.

Toutes les qualités réunies de ce héros font de Lord Peter, de l'aveu même de sa créatrice, une sorte de prince charmant du XXe siècle. À tout le moins, ce héros de onze romans et d'une vingtaine de nouvelles peut être considéré comme un archétype de l'Anglais brillant et décontracté de l'Empire britannique de l'Entre-deux-guerres. Le personnage aurait d'ailleurs été inspiré à Dorothy Sayers par le souvenir du séduisant Eric Whelpton, professeur d'anglais et de cricket au Collège des Roches, institution située en France, où, jeune femme, la future écrivain fut embauchée à titre d'assistante d'anglais entre 1917 et 1920. Cet antécédent sentimental explique en partie qu'à l'inverse de plusieurs auteurs de romans policiers qui prirent en grippe les héros qu'ils avaient créés (Arthur Conan Doyle envers Sherlock Holmes, Maurice Leblanc envers Arsène Lupin, Agatha Christie envers Hercule Poirot), Dorothy Sayers n'a jamais caché une réelle passion pour Lord Peter, ajoutant même qu'elle n'entreprenait jamais rien sans le consulter !

Grâce au personnage de Harriet Vane, Sayers s'invente également un double sublimé d'elle-même qui lui permet de croiser Lord Peter dans Poison violent, où ce dernier sauve la jeune femme d'accusations mensongères. Harriet Vane reparaît dans les romans suivants aux côtés de Lord Peter jusqu'au mariage des deux personnages, une conclusion attendue au terme de ces dernières aventures qui voient les intrigues policières se raréfier au profit d'études psychologiques et de péripéties sentimentales.

Au cinéma, Lord Peter n'a connu que deux interprètes : Peter Haddon dans The Silent Passenger (1935) de Reginald Denham et Robert Montgomery dans Busman's Honeymoon (1940) de Arthur B. Woods. Deux séries télévisés britanniques, l'une dans les années 1970, l'autre dans les années 1980, ont également pour héros Lord Peter, incarné respectivement par Ian Carmichael et Edward Petherbridge.

Série Lord Peter Wimsey[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Whose Body? (Londres, Unwin, 1923)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et l'Inconnu, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 282, 1939; réédition, Le Livre de poche no 978, 1967
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Lord Peter et l'Inconnu dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque, 1995 ; réédition de cette nouvelle traduction révisée, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 282, 1999 ; réédition, Paris, Éditions du Masque, Masque poche no 21, 2013
  • Clouds of Witness (Londres, Unwin, 1926)
    Publié en français sous le titre Le Duc est un assassin, Paris, Nicholson et Watson, coll. La Tour de Londres, 1948
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Trop de témoins pour Lord Peter, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 465, 1954
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Trop de témoins pour Lord Peter dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque, 1995 ; réédition de cette traduction révisée, Paris, Éditions du Masque, Masque poche no 34, 2014
  • Unnatural Death (Londres, Benn, 1927)
    Publié en français sous le titre Arrêt du cœur, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 140, 1938 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1754, 1985
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'autopsie n'a rien donné, Paris, Morgan, Série rouge, 1947 ; réédition, Paris, Opta, coll. Littérature policière, 1976
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Arrêt du cœur dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque 1995 ; réédition de cette nouvelle traduction, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 2450, 2001
  • The Unpleasantness at the Bellona Club (Londres, Benn, 1928)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et le Bellona Club, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 191, 1935 ; réédition, Le Club des Masques no 7, 1966
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Lord Peter et le Bellona Club dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque 1995 ; réédition de cette traduction, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 191, 1995 et 2002
  • Strong Poison (Londres, Gollancz, 1930)
    Publié en français sous le titre Lord Peter, détective, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 42, 1934 ; réédition, Paris, La Maîtrise du livre, L'Empreinte Police no 3, 1947
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Poison violent, Paris, J'ai lu no 1718, 1984
  • The Five Red Herrings (Londres, Gollancz, 1931)
    Publié en français sous le titre Lord Peter en Écosse, Nicholson et Watson, coll. La Tour de Londres, 1947
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Les Cinq Fausses Pistes, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 492, 1954
  • Have His Carcase (Londres, Gollancz, 1932)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et le Mort du 18 juin, Paris, Julliard coll. P.J., 1969 ; réédition, Paris, C. Bourgois, coll. P.J. bis, 1972 ; réédition, Genève, Éditions de Crémille, Les Grands Maîtres du roman policier no 10, 1973 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 5112, 1978 ; réédition de la même traduction sous le titre Le Mort de la falaise, Paris, J'ai lu no 1889, 1985
  • Murder Must Advertise (Londres, Gollancz, 1933)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et l'Autre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 174, 1935 ; réimpression, 1985 ; réédition dans une traduction revue et complétée, 2003
  • The Nine Tailors (Londres, Gollancz, 1934)
    Publié en français sous le titre Les Neuf Tailleurs, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 567, 1957 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 89, 1970
  • Gaudy Night (Londres, Gollancz, 1935)
    Publié en français sous le titre Le Cœur et la Raison, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2012
  • Busman's Honeymoon (Londres, Gollancz, 1937)
    Publié en français sous le titre Noces de crime, J'ai lu no 1995, 1986
  • Thrones Domination (1998)
    Publié en français sous le titre Au crépuscule de l'Empire, Éditions Le Masque, 1999 ; réédition, Le Livre de Poche no 14903, 2000
    • Note : Roman abandonné entre 1936 et 1938, achevé et publié par Jill Paton Walsh.

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Lord Peter Views the Body (Londres, Gollancz, 1928)
    Publié en français sous le titre Lord Peter devant le cadavre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, 1934
  • Hangman's Holiday (Londres, Gollancz, 1933), recueil de 12 nouvelles, dont 4 avec Lord Peter.
    Inédit en français.
  • In the Teeth of the Evidence and Others Stories (Londres, Gollancz, 1939)
  • Striding Folly (Londres, New Library, 1972)
    La nouvelle qui donne son titre au recueil a été publiée en français sous le titre Échec à la tour, Paris, Opta, Mystère magazine no 100, mai 1956

Romans apocryphes[modifier | modifier le code]

Depuis qu'elle a complété Au crépuscule de l'empire, manuscrit abandonné par Dorothy Sayers, Jill Paton Walsh a écrit deux nouvelles aventures de Lord Peter.

  • 2002 : Jill Paton Walsh, A Presumption of Death (roman inspiré par The Wimsey Papers, série d'articles sur l'actualité publiés par Dorothy Sayers de 1939 à 1940, qui prend la forme de lettres fictives échangées entre les membres de la famille de Lord Peter)
  • 2010 : Jill Paton Walsh, The Attenbury Emeralds

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Lord Peter Wimsey sur l'Internet Movie Database

Note[modifier | modifier le code]

Les romans de Dorothy Sayers ont rarement été traduits intégralement à leur première publication en France; les plus récentes rééditions, listées ci-haut, corrigent souvent les lacunes.