Lope Diaz II de Haro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lope Díaz II de Haro dit « Cabeza Brava », né vers 1170 et mort le 15 novembre 1236, est le fils de Diego Lopez II de Haro et de María Manrique. Il a été le sixième seigneur de Biscaye/Vizcaya en espagnol, Bizkaia en basque, entre 1214 et 1236.

Il a combattu avec son père dans la Bataille de Las Navas de Tolosa (1212) sous la commandement d'Alphonse VIII de Castille.

Il prend ses charges en des temps agités, après le décès de son père le 16 octobre 1214, quelques jours après le décès du roi Alphonse VIII de Castille, qui laissait comme héritier son fils de dix ans, Henri Ier de Castille. La famille Lara[1] a soutenu la régence, en faisant face à Berengère de León et Castille, sœur d'Henri et ceux qui soutenaient Lope. En 1217, Henri décède accidentellement, sa sœur occupant le trône, soutenue par plusieurs nobles dont Lope, déléguera le trône à son fils Ferdinand III de Castille en le couronnant à Nájera. Alphonse IX, père de Fernando, ne se conformait pas à la proclamation de son fils comme roi de Castille, commençant à envahir la nation. Pendant cette période, Álvar Núñez de Lara prend Nájera, en mettant en échec et emprisonnant Lope.

L'appui apporté par Lope dans la consolidation de Ferdinand III dans le trône a été récompensé avec le grade de Sous-lieutenant général de Castille, son mariage avec Urraca Alfonso, sœur du roi, la donation des villes de Haro et Pedroso (également de La Rioja) ou confirmation des possessions qu'ils avaient déjà.

Il prend part dans beaucoup de guerres appuyant Ferdinand III, comme les expéditions contre les Maures en Andalousie, la plus importante étant la prise de Baeza en 1227, après quoi il recevra le titre de conquistador de Baeza (conquérant de Baeza).

L'évêque de Calahorra a voulu exiger des droits aux églises soumises au Monastère de San Millán de la Cogolla, soulevant des procès qui termineront avec le transfert en 1232 du diocèse à Santo Domingo de la Calzada. Ceci engendra plus de discordes qu'en 1235 et Lope expulsera l'évêque qui s'enfuit à Rome, le diocèse revenant à Calahorra.

Il a été le fondateur de la ville de Plentzia en basque/Plencia en espagnol.

Il est enterré au Monastère de Santa María la Real de Nájera.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Il a contracté un mariage avec Urraca Alfonso, fille du roi Alphonse IX de León. Il a eu avec elle six enfants :

  • Diego Lopez III de Haro
  • Sancho López de Haro
  • Lope El Chico
  • Alonso López de Haro père Juan Alonso de Haro El Viejo
  • Berengère López de Haro mariée avec Rodrigo González Girón
  • Urraca Díaz de Haro mariée avec Fernando de Castro

Il a eu trois autres enfants avec Toda de Santa Gadea, Dame très noble et principale de la lignée des Salcedos des seigneurs d'Ayala, qui ont été :

Généalogie[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Salazar y Castro, Luis (1959): Historia genealógica de la Casa de Haro, Dalmiro de la Válgoma y Díaz-Varela. Madrid.
  • Baury, Ghislain, "Diego López 'le bon' et Diego López 'le mauvais' : comment s'est construite la mémoire d'un magnat du règne d'Alphonse VIII de Castille", Berceo, no 144, 2003, p. 37-92. Consulter sur Dialnet.
  • Baury, Ghislain, « Los ricoshombres y el rey en Castilla : El linaje Haro, 1076-1322 », Territorio, Sociedad y Poder : Revista de Estudios Medievales, 6, 2011, p. 53-72. [1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Famille Lara ou Casa de Lara est une lignée de la noblesse espagnole, originaire du Royaume de Castille médiévale. Deux de leurs branches, celle des Ducs de Nájera et les Marquis d'Aguilar de Campoo ont le rang de Grands d'Espagne de la première antiquité.
  2. Mencía López de Haro (Biscaye, c. 1215 - Palencia, c. 1270) a été une dame leonaise-vizcayenne, qui a contracté ainsi le mariage avec Sanche II et devenant Reine du Portugal. Elle a été considérée comme reine du Portugal jusqu'à ce que le mariage avec le monarque soit annulé par le Pape Innocent IV du Premier Concile de Lyon. Mencía López de Haro a eu un rôle central dans la crise politique de 1245 au Portugal.
  3. Le Conquistador Diego López Salcedo y Rodriguez, était né en Alcántara (Cáceres) et était neveu de frère Nicolás de Ovando avec lequel il a été à Sainto Domingo en 1502. Durant les premières années il a exclusivement été au service de son oncle, a exercé comme maître d'hôtel et s'est chargé de l'administration des propriétés étendues que Nicolás de Ovando possedait dans l'île, jusqu'à ce qu'en 1509 celui-ci soit remplacé par Diego Colomb.