Loma (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loma.

Loma

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Fillette loma au Libéria

Populations significatives par région
Autres
Langues

Loma

Religions

Animisme,christianisme

Ethnies liées

Kpelle

Les Loma sont une population mandingue d'Afrique de l'Ouest, vivant au Liberia – principalement dans le comté de Lofa – et en Guinée forestière autour de Macenta, également en Guinée-Bissau[1]. On les appelle « Toma » dans ces deux derniers pays[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Buzi, Buzzi, Logoma, Loma, Lomas, Looma, Lorma, Toale, Toali, Toa, Tomas, Tooma[2].

Les Loma ont été dénommés « Toma » par l’administration coloniale française qui a repris la terminologie de leurs voisins[3].

Langues[modifier | modifier le code]

Les populations parlent des langues mandées proches, mais différenciées par les linguistes. En 2006 environ 165 000 locuteurs du loma[4] étaient dénombrés au Liberia, pays anglophone. D'autre part 144 000 personnes parlaient le toma[4] en 1991 en Guinée, pays francophone.

Culture[modifier | modifier le code]

C'est un peuple forestier dont la société est très hiérarchisée. Loma et Toma ont conservé les religions traditionnelles, mais il y a quelques chrétiens. L'islam est en outre présent chez les Toma de Guinée.[réf. nécessaire]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Stuart Olson, « Loma », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 341-342 (ISBN 9780313279188)
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. Henri Moniot, Cahiers d'études africaines, note 3 [2]
  4. a et b (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  5. Château des Sforza
  6. Musée du quai Branly

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Facinet Beavogui, Les Toma (Guinée et Libéria) au temps des négriers et de la colonisation française (XVe-XXe s.), Paris, L’Harmattan, 2002
  • Facinet Beavogui, « Traite esclavagiste transatlantique et esclavage chez les Loma (XVIe- XIXe siècles) », dans Histoire et devenir de l'Afrique. XXe siècle, Travaux en cours, Catherine Coquery-Vidrovitch, O. Goerg et Ch. Tshimanga (dir.), Cahiers d'Afrique noire, n° 19, L'Harmattan, 2000
  • Facinet Beavogui, Contribution à l'histoire des Loma de la Guinée forestière de la fin du XIXe siècle à 1945, Université de Paris 7, 1991, 713 p. (thèse)
  • Facinet Beavogui, Essai d'interprétation des institutions politico-administratives : Loma (Guinée) pendant cinquante années de colonisation française (1908-1958), 1990
  • (it) Vittorio Carini, Le maschere dei Toma/Loma, Gaspari, Udine, 2009, 47 p. (ISBN 978-88-7541-158-9)
  • (en) Gerald Elwin Currens, The Loma farmer : a socioeconomic study of rice cultivation and the use of resources among a people of Northwestern Liberia, Eugene, Or., University of Oregon, 1974 (thèse)
  • Aurélien Gaborit, Bois sacré : initiation dans les forêts guinéennes [exposition, Musée du quai Branly, 4 mars-18 mai 2014], Beaux-Arts éd., Issy-les-Moulineaux, 2014, 41 p. (ISBN 979-1-02040-070-3)
  • Pierre-Dominique Gaisseau (en collab. avec Henri Robillot), Forêt sacrée : magie et rites secrets des Toma, A. Michel, Paris ; impr. de E. Grevin et fils, Lagny-sur-Marne, 1953, 320 p.
  • (en) Christian Kordt Højbjerg, Resisting state iconoclasm among the Loma of Guinea, Durham, N.C., Carolina Academic Press, 2007, 360 p. (ISBN 1594602182)
  • (en) Massayan K. Jorgbor & Patrick K. Manjoe, The Lorma ethnic group: origin and culture, Bishop John Collins Teachers College, Monrovia, 2007, 136 p.
  • (en) Paul Degein Korvah, The history of the Loma people, Oakland, Ca., O Books, 1995, 115 p. (ISBN 1882022076)
  • H. Néel, « Notes sur deux peuplades de la frontière libérienne, les Kissi et les Toma », in L'Anthropologie (Paris), tome XIV, 1913, p. 445-476
  • (en) Robert Selig Leopold, Prescriptive alliance and ritual collaboration in Loma society, 1991, 376 p. (thèse)
  • (nl) Annemieke van Damme, De maskersculptuur binnen het poro-genootschap van de Loma  : getuigenis van een ecologisch-culturele aanpassing ? (Poro-masks among the Loma : witness of an ecological-cultural adaptation?), Gent : State University of Ghent, Higher Institute for Art History and Archaeology, Seminar for Ethnic Art, 1987, 32 p. (d’après une thèse)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Musique toma, enreg. de Pierre-Dominique Gaisseau, Jean Fichter et Tony Saulnier ; publ. sous la direction de Gilbert Rouget, Vogue, Paris, 1972, 1 disque 33 t + 1 livret bilingue de 7 p. (enregistrements réalisés au cours de deux voyages en Guinée en 1952 et 1953)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :