Lolita (adolescente)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lolita (homonymie).

Une lolita désigne une jeune fille ou jeune femme adoptant une esthétique stéréotypée, basée généralement sur un décalage entre l'âge véritable de la personne qualifiée de lolita et son comportement, essentiellement dans ses aspects sexualisés. Il peut donc s'agir soit d'une mineure ayant un comportement ou un habillement plus conforme à une adulte, soit d'une majeure se comportant ou s'habillant comme une fille mineure (par exemple un uniforme de collégienne).

Le terme vient du surnom de la nymphette du roman Lolita (1955), de Vladimir Nabokov. Plus récemment, le mot a en partie été popularisé dans les pays francophones par Serge Gainsbourg (Histoire de Melody Nelson, Lolita Go Home, ...) et la chanson Moi... Lolita, chantée en 2000 par Alizée.

D'une certaine manière, l'esthétique de lolita est basée sur l'érotisme. La lolita se définit aussi comme une fille dont l'apparence souligne la sexualisation à un âge assez faible. En particulier, est qualifiée de lolita une fille de moins de 15 ans portant un string, vêtement dont l'interdiction de la vente aux mineurs a d'ailleurs été réclamée par certaines personnalités politiques en France. Une lolita peut aussi employer un maquillage visant à séduire.

La lolita n'est pas nécessairement intéressée elle-même par une activité sexuelle précoce, même si son style est fait pour attirer sexuellement les hommes plus mûrs.

Le terme désigne aussi le genre d'images érotiques ou pornographiques, soit représentant des mineures, soit des majeures mais auxquelles on donne volontairement l'apparence de filles plus jeunes. Quand il s'agit de mineures, la légalité varie : la nudité de mineurs est en règle générale illégale, mais une exception peut être faite pour les œuvres considérées comme artistiques — par exemple les photographies de David Hamilton, qui sont légales. Mais d'autre part, il existe des photographies représentant des jeunes femmes dans des postures clairement sexuelles, mais tout de même habillées (les anglophones parlent de « non-nude pornography », et le genre n'est pas répandu dans les pays francophones au point d'avoir été nommé). Il existe aussi la question des représentations érotiques de mineurs par des dessins, pour lesquelles la légalité varie selon les pays, certaines législations utilisant un critère de réalisme des dessins. Au Royaume-Uni, le Criminal Justice and Public Order Act 1994 indique qu'une « indecent pseudo-photograph of a child » (pseudo-photographie indécente d'un enfant) est illégale, créant au passage l'expression « pseudo-photographie » qui désigne une image d'un réalisme digne d'une photographie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]