Lola ya Bonobo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

4° 29′ 13″ S 15° 16′ 05″ E / -4.48694, 15.26806 (Lola ya bonobo)

Un bonobo mâle du parc Lola ya bonobo
Mwanda et Lomela dans le parc Lola ya bonobo
Claudine André et l'un de ses protégés

Lola ya bonobo, « le paradis des bonobos », est un sanctuaire créé par Claudine André dans le but de recueillir et de sauver des bébés bonobos victimes du braconnage, et, à terme, de les réintroduire dans une réserve naturelle. Il se situe sur la commune de Mont-Ngafula, au sud de Kinshasa, dans la vallée de la Lukaya, en République démocratique du Congo.

Bref historique[modifier | modifier le code]

Lola ya bonobo fut fondé par Claudine André en 1994. Un petit bonobo, Mikeno, avait été déposé au zoo de Kinshasa où elle travaillait comme volontaire. Il avait vraisemblablement été amené à Kinshasa par des trafiquants et ses chances de survie étaient faibles. Elle s'employa cependant à le sauver, en s'en occupant comme s'il s'agissait de son enfant. Rapidement, d'autres bonobos orphelins arrivèrent, et petit à petit, formèrent une petite communauté vivant sous sa protection.

Après être passée notamment par l'école américaine de Kinshasa, cette communauté trouva territoire à son goût en 2002, au lieu dit des petites chutes de la Lukaya (4° 29′ 09″ S 15° 16′ 02″ E / -4.48583, 15.26722 (Petites chutes de la Lukaya)), à quelques kilomètres de la banlieue sud de Kinshasa. Elle compte aujourd'hui plus de cinquante bonobos, protégés et chéris par trois « mamans de substitutions » et toute une petite équipe de vétérinaires et de soigneurs.

Avenir[modifier | modifier le code]

La surpopulation menaçant le sanctuaire, Claudine André a tout mis en œuvre pour réintroduire les bonobos en pleine forêt sans qu'ils aient à craindre le braconnage. Depuis 2009, une quinzaine de bonobos ont été réintroduits avec succès.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :