Loksa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la ville d'Estonie. Pour la localité norvégienne, voir Løksa.
Ville de Loksa
(et)Loksa linn
Blason de Ville de Loksa
Héraldique
Drapeau de Ville de Loksa
Drapeau
L'église orthodoxe Saint-Jean.
L'église orthodoxe Saint-Jean.
Administration
Pays Drapeau de l'Estonie Estonie
Comté Harjumaa
Maire Värner Lootsmann
Démographie
Population 3 403 hab. (2010)
Densité 893 hab./km2
Géographie
Coordonnées 59° 35′ 03″ N 25° 42′ 49″ E / 59.584167, 25.713611 ()59° 35′ 03″ Nord 25° 42′ 49″ Est / 59.584167, 25.713611 ()  
Superficie 381 ha = 3,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Estonie

Voir la carte administrative d'Estonie
City locator 14.svg
Ville de Loksa

Géolocalisation sur la carte : Estonie

Voir la carte topographique d'Estonie
City locator 14.svg
Ville de Loksa
Liens
Site web Site de Loksa

Loksa est une ville et une municipalité du nord de l'Estonie, située dans le Harjumaa, près de Tallinn. Sa population est de 2964 habitants[1](01.01.2012) [2] et est en majorité russophone.

Commune de Loksa (rouge), dans le Harjumaa(jaune).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve sur les côtes de la mer Baltique entre la péninsule de Juminda et Pärispea. Elle est traversée par le Valgejõgi qui se jette dans la baie d'Hara.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est au XVIIe siècle qu'un village de pêcheurs s'installe sur la rive droite du fleuve sous le nom de Kotka. Il n'y avait plus que quatre foyers après la Grande Guerre du Nord. Son destin change vers 1870, lorsque le seigneur du domaine voisin de Kolga, le comte von Stenbock, y fonde une briqueterie. Des fabriques s'y installent les années suivantes pour la réparation de bateaux et la construction de matériels nautiques, ainsi qu'une scierie en 1907. Les briques sont transportées par mer vers Reval, Helsingfors ou Saint-Pétersbourg. L'époque de la république socialiste soviétique d'Estonie fait venir de nombreux ouvriers d'URSS, alors que la région s'industrialise. L'usine de briques ferme en 1981, mais le chantier naval perdure jusqu'en 1991.

Loksa obtient son statut de ville en 1993, après l'indépendance de l'Estonie. Elle est aujourd'hui touchée par le chômage. Les Estoniens de souche ne représentent qu'un tiers de la population locale. Le premier groupe ethnique est constitué par les Russes (57 %), les autres sont constitués des groupes ethniques de l'ancienne URSS.

L'église de la Vierge Marie.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (et) « Omavalitsusüksuste võrdlus », Portail de l'office statistique régional (Statistikaameti piirkondlik portaal),‎ 1 janvier 2012 (consulté le 24 juillet 2012)
  2. en diminution, elle était de 3 405 habitants au 1er janvier 2009