Loi inverse des soins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Julian Tudor Hart, l'inventeur de cette loi.

La loi inverse des soins est une « loi » de santé publique[1] inventée par Julian Tudor Hart (en), médecin anglais né à Londres le 9 mars 1927, fils de Edith Tudor-Hart.

Elle s’énonce ainsi : « La disponibilité de soins médicaux de qualité est inversement proportionnelle au besoin de la population desservie »[2].


Références[modifier | modifier le code]

  1. Banque de données en santé publique
  2. (en) Julian Tudor Hart, « The inverse care law », The Lancet, vol. 297, no 7696,‎ 1971, p. 405-412 (ISSN 0140-6736, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  1. Équité dans le domaine de la santé publique
  2. Accès aux soins