Loi de Foster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La loi de Foster est un principe scientifique admettant que la quantité de ressources disponibles dans l'environnement d'une espèce donnée a une influence sur la taille de celle-ci. Cette théorie est souvent appliquée dans des cas d'isolation insulaire. Il est par exemple connu que le Mammouth nain évolua du Mammouth lorsqu'une population se retrouvait isolée sur de petites îles. Des évolutions semblables ont également été observées chez d'autres animaux tels que des éléphants, des hippopotames, des boas ou encore des hommes[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juan Luis Arsuaga, Andy Klatt, The Neanderthal's Necklace: In Search of the First Thinkers, Thunder's Mouth Press, 2004, ISBN 1-56858-303-6, ISBN 978-1-56858-303-7, p. 199.
  2. Jean-Baptiste de Panafieu, Patrick Gries, Evolution, Seven Stories Press, 2007, ISBN 1-58322-784-9, ISBN 978-1-58322-784-8, p 42.