Lörrach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Loerrach)
Aller à : navigation, rechercher
Lörrach
Lörrach vue du château de Rötteln
Lörrach vue du château de Rötteln
Blason de Lörrach
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Lörrach
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jörg Lutz (sans parti)
Code postal 79501-79541
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 3 36 050
Indicatif téléphonique 07621
Immatriculation
Démographie
Population 48 190 hab. (31 décembre 2009)
Densité 1 222 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 36′ 56″ N 7° 39′ 42″ E / 47.6156, 7.661647° 36′ 56″ Nord 7° 39′ 42″ Est / 47.6156, 7.6616  
Altitude 294 m
Superficie 3 942 ha = 39,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Lörrach

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Lörrach
Liens
Site web www.loerrach.de

Lörrach est une ville du sud-ouest du Bade-Wurtemberg située dans la banlieue de Bâle. C'est la principale ville du district du même nom. Elle est située à proximité de la Forêt-Noire, du Rhin ainsi que des villes de Weil-am-Rhein et Bâle.

Lörrach se trouve à 5 km du District des trois frontières, composé de villes allemandes, françaises et suisses. Elle est aussi appelée Regio TriRhena.

Avec la disparition des frontières grâce à l'Union européenne et à l'accord bilatéral entre la Suisse et l'UE, la ville frontalière profite d'être au carrefour des liaisons de transport Est-Ouest et Nord-Sud et est ainsi le centre du sud de la Forêt-Noire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lörrach est mentionnée pour la première fois en 1102, comme localité portant le nom de Lorracho.

En 1403, le roi Robert Ier a donné au village le droit de tenir marché, ce qui a été confirmé en 1452 par l'empereur Frédéric III.

En 1678, des Français ont brûlé le château de Rötteln qui surplombe la ville. La commune a reçu le droit de ville en 1682, de Friedrich Magnus de Bade-Durlach. Ce droit-là a été renouvelé en 1756, ce qui a permis à la ville de recevoir une nouvelle mairie.

En 1702, une bataille a eu lieu près du Käferholz.

De 1783 à 1791, le poète alémanique Johann Peter Hebel travailla comme professeur au pédagogium.

À partir de l'année 1808, beaucoup de bâtiments néoclassiques ont été construits, par exemple la synagogue, l'église de la ville et l'église Saint-Fridolin. Après qu'en 1835, le pays de Bade eut rejoint le Zollverein, Gustav Struve a proclamé la république allemande à Lörrach en 1848.

À partir de 1862, Lörrach fut relié à Bâle et Schopfheim par une ligne de chemin de fer. La ligne entre Weil am Rhein et Bad Säckingen passant par Lörrach a été mise en service en 1890.

Depuis 1863, Lörrach est le chef-lieu de l'arrondissement de Lörrach. La première université populaire, portant le nom de Johann Peter Hebel, est fréquentée depuis 1871.

En 1882, la fabrique de chocolat de Suchard s'est installée à Lörrach.

Lörrach-Stetten en hiver

En 1908, la commune de Stetten, aujourd'hui un quartier de Lörrach, a été rattachée à la ville. Tüllingen et Tumringen ont suivi en 1935, Haagen en 1974 ainsi que Brombach et Hauingen en 1975.

En 1919, un tram a été mis en service, circulant entre Lörrach et Bâle. Il est resté en service jusqu'en 1967.

Visuellement et politiquement, Lörrach est collée à la Suisse et à la commune bâloise de Riehen au sein de l'agglomération trinationale.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

À Lörrach sont nés :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :