Locuste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Locuste (homonymie).
Locuste
Nom commun ou
nom vernaculaire ambigu :
L'expression « Locuste » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Page d'aide sur l'homonymie
Locusta migratoria
Locusta migratoria
Taxons concernés
  • Voir texte

Locuste est un nom vernaculaire ambigu désignant en français plusieurs espèces de criquets grégariaptes appartenant à l'ordre des orthoptères. Contrairement aux sauteriaux, ils sont capables de se transformer complètement lorsque leur population atteint un certain seuil de densité pour devenir grégaires et migrateurs.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ce terme dérive du latin locusta « sauterelle ; langouste »[1], par conséquent, les « locustes de mer » peuvent désigner de nombreuses espèces de plusieurs infra-ordres de Pleocyemata, par exemple des langoustes ou crevettes[1]. Nommé d'après le terme latin, le genre Locusta Linnaeus 1758, est un des premiers genres de criquets scientifiquement décrit.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Ces espèces peuvent se multiplier rapidement sous des conditions favorables et devenir grégaires et migratrices. Leurs nymphes forment alors des bandes larvaires et les adultes forment des essaims qui se déplacent sur de longues distances en ravageant végétaux sauvages et cultures où ils peuvent causer des dégâts considérables.

Les espèces[modifier | modifier le code]

Quelques exemples d’espèces de locustes sont :

Quelques espèces ne sont grégaires qu'épisodiquement :

Les essaims[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : essaim et grégaire.

Formation des essaims[modifier | modifier le code]

Les criquets en phase solitaire ne se rassemblent pas naturellement. Les rassemblements ont donc lieu du fait de certaines conditions environnementales et sont probablement en relation avec la concentration d'une hormone, la sérotonine, dans leur cerveau[2],[3]. Une densification de la population de criquets peut avoir lieu lors de périodes cycloniques, des vents convergents poussent les criquets ailés vers une même zone. L'augmentation de la densité de population des criquets solitaires donne lieu à la naissance d'une génération de criquets grégaires qui tentent de rester groupés. Si les conditions restent favorables à la reproduction (abri du vent, végétation, concentration des pontes,...), un essaim de criquets se forme rapidement.

Migration des essaims[modifier | modifier le code]

Un essaim peut contenir jusqu'à plusieurs milliards d'individus et couvrir un territoire de plusieurs centaines de kilomètres carrés. Le comportement d'un essaim est souvent comparé à celui des nuages, car il subit les mêmes effets du vent. Ainsi, un essaim prend principalement deux formes différentes: cumuliforme ou stratiforme. Sous l'action des vents, un essaim peut avancer de 200 kilomètres par jour.

Les locustes dans la culture[modifier | modifier le code]

Traces dans l'histoire[modifier | modifier le code]

Illustration présentant une invasion de criquets locustes

L'Ancien Testament présente les criquets comme une plaie de l'humanité.

« Elles couvrirent la surface de toute la terre et la terre fut dans l'obscurité ; elles dévorèrent toutes les plantes de la terre et tous les fruits des arbres, tout ce que la grêle avait laissé et il ne resta aucune verdure aux arbres ni aux plantes des champs dans tout le pays d'Égypte. »[4].

("Elles" pour le mot "sauterelles", désignant anciennement des criquets migrateurs).

Locuste est aussi le nom de la plus célèbre empoisonneuse de l’antiquité romaine.

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Dans le jeu Gears of War I,II et III, les locustes sont une espèce de larves vivant sous terre et ennemies des CGU (Coalition des Gouvernement Unis). Les locustes sont impitoyables et sèment la terreur afin de conquérir la planète Sera.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • La FAO, l'Observatoire acridien points sur la situation sur le terrain, références(Français/English)
  • Le CIRAD références, documents en ligne, outils de formation (Français)
  • IPSI Cirad: Locust literature references, guidelines and procedures (English)


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « Locuste » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. Serotonin Mediates Behavioral Gregarization Underlying Swarm Formation in Desert Locusts, Anstey et al, 2009, Science
  3. Le pourquoi des grands rassemblements de criquets, Technoscience
  4. La Bible, Livre de l'Exode 10, verset 16