Locquirec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Locquirec
Locquirec, plage de Pors ar Vilec.
Locquirec, plage de Pors ar Vilec.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Lanmeur
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Morlaix
Maire
Mandat
Gwénolé Guyomarc'h
2008-2014
Code postal 29241
Code commune 29133
Démographie
Gentilé Locquirécois, Locquirécoise
Population
municipale
1 436 hab. (2011)
Densité 241 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ N 3° 39′ O / 48.7, -3.65 ()48° 42′ Nord 3° 39′ Ouest / 48.7, -3.65 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 78 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Locquirec

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Locquirec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Locquirec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Locquirec

Locquirec [lɔkiʁɛk] est une commune du département du Finistère, en Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Locquirec est une petite station balnéaire bretonne sur la Manche, située à la limite du Finistère et des Côtes-d'Armor. La commune est située sur une presqu'île qui s'étire dans la baie de Lannion. La vue de la pointe de Locquirec offre un panorama sur toute la partie ouest de la côte de granit rose, de l'île Milliau à Plestin-les-Grèves, en passant par Trébeurden, Saint-Michel-en-Grève et Tréduder.

Le bourg est formé autour de l'église et du port de plaisance. La commune de Locquirec abrite plusieurs plages  : celle du port, au centre du village, Pors Ar Villec, les Sables Blancs, le Moulin de la Rive. Quelle que soit la direction du vent, on est assuré de trouver une plage à l'abri. La plage du port est très prisée grâce a son exposition Plein sud rare en Bretagne nord.

La baie de Locquirec est formée par l'embouchure de la rivière du Douron, qui sépare les deux départements.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom breton de la commune est Lokireg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Étymologie et origines[modifier | modifier le code]

Saint Guirec (ou saint Kirecq) aurait été l'un des 70 « meilleurs et plus vertueux religieux » (il aurait reçu l'habit de religieux dans le monastère de saint Tugdual au Pays de Galles) à avoir accompagné saint Tugdual dans sa traversée de la Manche lorsqu'il vint des Îles Britanniques en Armorique. La légende dit qu'il aurait débarqué sur la plage de Saint-Guirec en Ploumanac'h. Il aurait vécu quelque temps au monastère de Tréguier près de saint Tugdual et ce dernier l'aurait envoyé, accompagné de quatorze religieux, fonder un nouveau monastère[1] près de la ville de Kerfeunteun (actuellement Lanmeur). Saint Guirec aurait été bien accueilli par les habitants de Kerfeunteun (Lanmeur), mais « désireux de la retraitte et solitude, ne voulut bastir dans la ville ni ès ses fauxbourgs, mais plus haut que le port (aujourd'huy le havre de Toullarriki[2]) , à une lieue de la ville sur une longe de terre qui avançoit en la mer, à l'embouchure de la rivière de Menou[3], où est encore à présent l'église tréviale de Loc-Kirecq, autrefois nommé le monastère de Land-Guevroc »[4]. Saint Guirec serait resté six ans à la tête de ce monastère, puis aurait fait élire un autre abbé à sa place pour se rendre dans la paroisse de Ploudaniel, « où il s'arresta en une petite vallée fort sombre, située au pied d'une époisse forest, lequel lieu fut depuis de son nom appellé Traoun-Guevroc, c'est-à-dire le "val de Guevroc", où il édifia premièrement une petite chapelle de rameaux d'arbres, et auprès une petite chambrette, et demeura en ce lieu deux ans entiers, vivant dans une admirable abstinence et solitude »[4]. Il y aurait reçu la visite de saint Pol, lequel, après avoir du insister vivement, aurait réussi à le faire venir près de lui en la ville d'Occismor (Saint-Pol-de-Léon), en faisant le grand vicaire de son diocèse.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Locquirec était une trève de Lanmeur enclavée dans l'évêché de Tréguier, faisait partie du doyenné de Lanmeur relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Jacques.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Jean René Cadran PS  
2001 2008 Joël Le Roc'h PS  
2008 2014 Gwénolé Guyomarc'h Parti breton  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
833 778 920 1 013 1 070 1 089 1 067 1 244 1 206
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 231 1 205 1 234 1 171 1 055 1 098 1 089 960 939
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
965 987 974 940 976 1 095 1 200 1 065 1 071
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
972 965 1 035 1 059 1 226 1 293 1 405 1 437 1 436
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6])
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La création du monastère de Lanmeur est attribuée à saint Samson
  2. Probablement l'actuel hameau de Toul-an-Héry en Plestin-les-Grèves
  3. La "rivière de Menou" est le Douron, fleuve côtier qui traverse encore aujourd'hui le hameau de Pönt-Menou, commune de Plestin-les-Grèves
  4. a et b Albert Le Grand, Les vies des saints de la Bretagne Armorique : ensemble un ample catalogue chronologique et historique des evesques d'icelle... et le catalogue de la plupart des abbés, blazons de leurs armes et autres curieuses recherches, 5ème édition, 1901, revue et corrigée par Guy Autret, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5038760/f81.image.r=Ploudaniel
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. « Notice no PA00090073 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Notice no PA00090074 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. nécrologie de Michel Mohrt sur le site du Télégramme
  10. http://avis-deces.letelegramme.com/avis-deces/avis/1533702013/cassard-jean-christophe.html

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :