Location longue durée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une location longue durée (LLD) est une location principalement utilisé pour des flottes de véhicules aux entreprises par exemple automobiles, mais également des biens d'équipement: chariot élévateur, Machine outil.

Cette activité, apparue à la fin des années 1970, s'est progressivement imposée dans les grandes entreprises occidentales en remplacement de l'achat en propre des véhicules ou du versement d'indemnités : kilométriques (IK) ou suivant un engagements horaires.

La location longue durée (12 à 72 mois) s'oppose à la location dite courte durée plus connue (LCD de quelques heures à quelques mois), et à la location très courte durée, ou autopartage (de moins d'une heure à quelques heures).

Principe[modifier | modifier le code]

La location longue durée se différencie du crédit-bail dans le sens où il s'agit d'une location simple sans possibilité pour le locataire de devenir propriétaire à l'issue du contrat.

Généralement, la location longue durée (LLD) est une location opérationnelle car contrairement à la location financière dans laquelle le locataire prend totalement en charge l'exploitation opérationnelle du bien loué (entretien, réparation, assurance...), les loyers de la LLD sont forfaitaires (ils comprennent également les charges liées à l'entretien préventif et curatif, les vignettes et le remplacement du véhicule en cas de panne prolongée). Il s'agit d'un engagement fort du loueur envers le locataire, pour garantir une continuité de service.

Les loueurs LLD proposent donc un service complet en contre-partie duquel ils perçoivent un loyer "complet" comprenant toutes les prestations contractuelles.

Intérêt économique[modifier | modifier le code]

Sur le plan économique, dans une grande majorité des cas, la location longue durée est plus avantageuse. Les économies d'échelle réalisées chez les loueurs (puissance d'achat, mutualisation des charges, rationalisation et optimisation des systèmes d'information) permettent aux entreprises utilisatrices d'optimiser les coûts d'exploitation du parc. Ces dernières bénéficient également d'une gestion optimisée tout en se consacrant aux priorités de leur métier de base.

La tarification d'une LLD se décompose en location financière sans oublier l'aspect juridique dans cette tarification et en prestations de services: gestion de flotte, entretien, assistance, pneumatiques (ou roulage), véhicules relais, assurance, vignettes ou taxes, contrôles techniques.

Les loyers financiers sont calculés compte tenu d'une valeur de revente prévue du véhicule cette valeur est appelée valeur résiduelle. Le loueur assume un risque important: celui de la revente du véhicule. S'il sous-estime cette valeur résiduelle, il risque de gonfler artificiellement ses loyers et donc de perdre en compétitivité. S'il la sur-estime, il proposera une tarification basse et prend le risque de revendre le véhicule à une valeur bien en deçà de sa valeur de marché et réaliser à terme une moins-value sur le véhicule. D'où l'importance de l'utilisation des systèmes de valorisation de type Argus dans le calcul des valeurs de revente supposées. Pour contourner cette difficulté, certains loueurs proposent le rachat du véhicule par le conducteur. Cette technique permet, d'une part, de fixer à l'avance la valeur de revente et, d'autre part, de responsabiliser l'utilisateur du véhicule qui, sachant qu'il en serait à terme propriétaire, en prend meilleur soin.

La location longue durée s’étend également à d’autres actifs, particulièrement aux biens d’équipement dans l’industrie, sous la forme de location opérationnelle (appelée aussi location simple).

Les avantages de la location sont multiples mais le principal intérêt économique pour les entreprises réside dans le fait que les loyers d’un contrat de location opérationnelle se traitent comme une simple charge d’exploitation. De fait, le bilan de l’entreprise n’est pas affecté.

Avantages[modifier | modifier le code]

La location longue durée permet au conducteur de maîtriser son budget car le loyer est identique chaque mois. L’entretien, l’assurance et l’assistance sont compris dans le contrat ce qui permet de rouler en toute sérénité sans s’inquiéter des éventuels coûts liés au véhicule. Néanmoins, à la restitution du véhicule, le loueur peut imposer des frais de remise en état du véhicule (réparations de rayures, petits chocs, etc). La location longue durée n’impose pas de capital de départ, mais un dépôt de garantie qui peut être demandé. Le locataire peut changer de voiture aussi souvent qu’il le souhaite sans avoir à s’occuper de la revente de son ancienne voiture.

Structure du marché[modifier | modifier le code]

En France, les grands acteurs multi-marques du marché sont Leaseplan (VAG), ALD Automotive (Société générale), Arval (BNP Paribas), Alphabet (BMW Group) et GE Capital Fleet Services (General Electric).

Les constructeurs automobiles ont également développé leurs propres sociétés, souvent issues de leurs filiales de financement: Diac pour Renault, Peugeot Parc Alliance pour Peugeot (on parle alors de "captive" car liée aux seuls marques du constructeur) ou en multi-marques, DCS Fleet Management pour le groupe DaimlerChrysler ou FAL Fleet Service pour le groupe Fiat.

Si le marché de la Location Longue Durée a connu d'importants taux de croissance depuis près de 30 ans[1], ces dernières années ne sont que le reflet de la crise de économique qui a fini par toucher l'un des rares secteur encore en croissance dans l'automobile[2],[3]. Une baisse des immatriculations qui touche visiblement davantage le marché des particuliers, et dont les perspectives de croissance ne présagent pas de reprise dans les mois qui viennent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]