Lobsang Chökyi Gyalsten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lobsang Chökyi Gyalsten

Description de cette image, également commentée ci-après

Lobsang Chökyi Gyalsten

Réincarnation du panchen-lama
Nom de réincarnation Lobsang Chökyi Gyalsten
Date de naissance 1570
Lieu de naissance Tibet
Date de décès 1662
Lieu de décès Tibet

Lobsang Chökyi Gyalsten (tibétain : བློ་བཟང་ཆོས་ཀྱི་རྒྱལ་མཚན་་, Wylie : Blo-bzang Chos-kyi Rgyal-mtshan) (15701662) fut la première personne à recevoir le titre de panchen-lama qui lui fut donné par le 5e dalaï-lama. Dans ses visions, le 5e dalaï-lama, Lobsang Gyatso, a reconnu rétrospectivement trois de ses incarnations précédentes. Lobsang Chökyi Gyalsten fut donc désigné comme étant le 4e panchen-lama.

Au XVIIe siècle, le 5e dalaï-lama, Ngawang Lobsang Gyatso (1617-1682), a donné le monastère de Tashilhunpo à son professeur, Lobsang Chökyi Gyalsten, qui fut le 15e abbé de ce monastère. En tant qu’abbé du monastère de Tashilhunpo, il était appelé Panchen, mais il reçut le titre distinctif de « panchen-lama » quand le 5e dalaï-lama annonça à la mort de son professeur que ce dernier réapparaîtrait comme un enfant-successeur reconnaissable. Le 5e dalaï-lama a ainsi initié la lignée de réincarnation du panchen-Lama à qui il attribua le titre l’émanation du Bouddha Amitabha.

Lobsang Chökyi Gyalsten écrivit de nombreux textes sur les soutras et tantras, dont L’offrande au Maître spirituel et La Voie Maîtresse des Conquérants sur le Mahamoudra. La tradition kagyu fut la première à transmettre l’enseignement du Mahamoudra, adopté ultérieurement à l’intérieur de la tradition gelugpa à l’initiative de Lobsang Chökyi Gyalsten donnant naissance à la tradition Ganden-Kagyu.

Le 4e panchen-lama a aussi composé un poème en 17 strophes sur le processus de la mort et la période intermédiaire entre la mort et la vie suivante. Le 14e dalaï-lama a écrit un commentaire sur ce poème. Il déclare à ce sujet : « Le poème du premier panchen-lama Lobsang Chökyi Gyaltsen en 17 strophes propose des techniques bouddhistes spécifiques qui permettront de surmonter la peur de la mort et d'en utiliser les stades pour faire avancer notre progrès spirituel. J’ai l’espoir que cette description des expériences et des transformations physiques fournira une méditation utile à ceux qui se sentent concernés par la mort et les niveaux les plus profonds de l’esprit. »

Source[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Précédé par Lobsang Chökyi Gyalsten Suivi par
Ensapa Lobsang Döndrup
4e réincarnation du Panchen Lama : Lobsang Chökyi Gyalsten
Lobsang Yeshe