Loblaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Compagnies Loblaw Limitée

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo des Compagnies Loblaw Limitée

Création 1956
Siège social Drapeau du Canada Brampton, Ontario (Canada)
Activité Commerce de détail
Produits Épiceries, Marchandisage, Pharmacies, Services financiers
Effectif 139 000
Site web www.loblaw.ca

Les Compagnies Loblaw Limitée (Loblaw Companies Limited en anglais) (TSX : L) est la plus grosse société de grande distribution à prédominance alimentaire du Canada, avec 10 900 supermarchés opérant sous différentes enseignes. Loblaw a son siège social à Brampton, Ontario[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Loblaw a été fondée en 1919 par T.P. Loblaw and Justin Cork au début du commerce libre-service. Pendant les années 1930, la chaîne comprenait 80 magasins.

En 1947, George Weston, Ltd. prend le contrôle de l'entreprise, devenant le plus gros distributeur alimentaire au Canada et le 3e en Amérique du Nord.

Loblaw Companies Ltd est mise en bourse en 1956 et, pendant les années 1970 et 1980, sont introduits ses marques et ses labels.

De 1961 à 1971, il se lance dans la vente à escompte avec l'ouverture d'un magasin à la Sayvette.

Loblaw a fait l'acquisition en 1998 de Provigo Distribution inc[2].

Loblaw lance son enseigne Real Canadian Superstore dans l'Ontario, des magasins de plus de 13 000 m2 bien connus dans l'Ouest du Canada. Plusieurs analystes ont vu cette opération comme une réaction à la menace de Wal-Mart, qui souhaite ouvrir des mégasurfaces au Canada.

En 2006, la société a déclaré une perte nette de 129 millions CAD, car les actifs de Provigo ont subi une dépréciation de 800 millions CAD. En 2007, elle a obtenu un bénéfice net de 330 millions CAD sur des ventes de 29,38 milliards CAD. Pour l'année financière de 2008, elle a dégagé un bénéfice net de 545 millions CAD. Pendant la même période, elle a vendu pour 30,8 milliards CAD[2].

En 2010, Pour l'ensemble de l'exercice, Loblaw a enregistré un bénéfice net de 656 millions, en hausse de 19,3 % par rapport à celui de 550 millions obtenu l'année précédente. Malgré tout le 3 avril Loblaw met en lock-out, près de 400 employés du centre de distribution de Québec.

Le 15 juillet 2013, Loblaw a annoncé qu'il mettait la main sur la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart, mieux connue sous le nom de Pharmaprix au Québec. Le montant de la transaction est évalué à 12,4 milliards de $[3],[4].

Activité[modifier | modifier le code]

Elle est le premier distributeur du Canada avec 23 milliards de dollars canadiens de chiffre d'affaires en 2002. Elle est également l'un des plus gros employeurs du Canada avec 130 000 employés.

Loblaw compte 1 100 points de ventes (en propre ou franchisés), 800 en association et fournit 9 000 magasins indépendants.

L'entreprise fournit des services financiers via sa filiale PC Financial.

Enseignes[modifier | modifier le code]

Ces enseignes ont une clientèle plutôt régionale, par exemple Fornitos opère uniquement dans certaines communes de l'Ontario.

Marques maison[modifier | modifier le code]

Loblaw possède plusieurs marques contrôlées ou label de qualité Le Choix du Président et Sans nom avec une gamme de plus de 5 000 produits. Le Choix du Président a été un novateur, car ce fut le premier label de la grande distribution à rechercher la qualité élevée, contrairement aux autres enseignes plus tournées vers des produits génériques. Le label utilise fréquemment la publicité à la télévision et par voie postale pour lancer un nouveau produit de sa gamme.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "NOUS REJOINDRE: Adresse." Les Compagnies Loblaw Limitée. Consulté le 8 mars 2011.
  2. a et b Claude Turcotte, « Loblaws: du rouge au vert », Le Devoir,‎ 11 avril 2009 (lire en ligne)
  3. http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2013/07/20130715-063033.html
  4. Loblaw to buy Shoppers in $11.9 billion bid to defend Canadian turf, Solarina Ho and Bhaswati Mukhopadhyay, Reuters, 15 juillet 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]