Loïc Merel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Loïc Merel

alt=Description de l'image Loïc Merel.jpg.
Naissance 13 août 1965 (49 ans)
Carhaix-Plouguer (Bretagne) (France)
Nationalité française
Champs forme modulaire, théorie des nombres
Institutions Université Paris-Diderot, Institut de Mathématiques de Jussieu
Diplôme Université Pierre-et-Marie-Curie
Distinctions Blumenthal Award (en) (1997)
Prix EMS (1996)
Prix Saintour (1994)
Prix Péccot (de) (1995)
Médaille de bronze du CNRS (1995)[1]

Loïc Merel est un mathématicien français né le 13 août 1965 à Carhaix-Plouguer (Bretagne). Sa recherche est orientée vers les formes modulaires et la théorie des nombres.

Merel est d'abord entré à l'École normale supérieure avant de finir son doctorat à l'université Pierre-et-Marie-Curie sous la direction de Joseph Oesterlé en 1993. Sa thèse sur les symboles modulaires trouve son inspiration dans les travaux de Yuri Manin et Barry Mazur des années 1970. Merel a reçu de nombreux prix, dont le prix EMS (1996) et le Blumenthal Award (en) (1997) pour les progrès de la recherche en mathématiques pures[1].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Loïc Merel » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]