Llywelyn ap Seisyll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Llywelyn ap Seisyll (974? — †1023) était un roi de Gwynedd de 1005 à 1023 et de Deheubarth de 1018 à 1023.

Origine[modifier | modifier le code]

On ne sait rien du père de Llywelyn et il est tout à fait possible qu'il ne fît pas partie de la lignée royale légitime. La tradition fait par contre de lui le fils d'une certaine Prawst, qui serait la fille d'Elisedd, un fils de Anarawd ap Rhodri[1]. Néanmoins il ne s'agit que d'une spéculation et il se peut fort bien que Prawst et Elisedd aient été inventés à des fins de propagande pour légitimer son règne.

Règne[modifier | modifier le code]

Llywelyn s'empare du Powys en 998. il prend ensuite le contrôle du Gwynedd en gagnant une bataille contre l'usurpateur Aeddan ap Blegywryd et ses quatre fils. Il prit ensuite contrôle du Deheubarth en 1018 en écartant Rhain, ap Maredudd un Irlandais qui prétendait être le fils de Maredudd ab Owain lors d'une bataille à Abergwili. Il aurait complètement ravagé le Deuheubarth lors de ses conquêtes et aurait même poussé jusqu'en Mercie. Il épousa pour légitimer son pouvoir, Angharad, la fille et héritière de Maredudd ab Owain. Selon les annales galloises Brut y Tywysogion, son règne fut prospère, mais se termina brutalement par sa mort en 1023 lors d'un combat contre des Vikings irlandais alliés de son rival Edwin ap Einion où il aurait été trahi selon une des Triades galloises par Madog Min l'évêque de Bangor[2].

Postérité[modifier | modifier le code]

Ce sera son fils, Gruffydd ap Llywelyn, bien qu'encore jeune quand il montera sur le trône, qui parviendra pour la première fois à unifier sous l'égide d'un seul roi le Pays de Galles. Mais avant la succession sera assurée par Iago ab Idwal ap Meurig qui ramènera le temps d'un règne la lignée d'Idwal le Chauve sur le trône de Gwynedd.

Précédé par :
Aeddan ap Blegywryd
Rois de Gwynedd Suivi par :
Iago ab Idwal ap Meurig
Précédé par :
Edwin ab Einion
Cadell ab Einion
Rois de Deheubarth Suivi par :
Rhydderch ap Iestyn

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mike Ashley The Mammoth Bok of British Kings & Queens Robinson (London 1998) (ISBN 1841190969) Tableau généalogique n°17 p.331
  2. Jean Markale Les Celtes Payot (Paris 1975) (ISBN 2228104035) p. 279


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (London 1998) (ISBN 1841190969) « Llewelyn ap Seisyll » p. 350-351.
  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472), « Llywelyn ap Seisyll  » p. 172.