Lludd Llaw Eraint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lludd Llaw Eraint, fils de Beli Mawr, est un héros légendaire de la mythologie celtique galloise. Il est le principal protagoniste du conte médiéval de Lludd et Llefelys[1], où il règne sur la Bretagne tandis que son frère Llefelys règne sur la Gaule. Lludd fait appel à Llefelys pour surmonter trois fléaux qui affectent son royaume.

Origine[modifier | modifier le code]

Lludd Llaw Eraint est probablement à l'origine du roi Lud mentionné par Geoffroy de Monmouth dans l'Historia Regum Britanniae[2], et le conte Lludd et Llefelys semble hautement influencé par le travail de Geoffroy de Monmouth, dont il pourrait être une traduction[3].

Par ailleurs, il y a mention d'un Nudd Llaw Eraint[Où ?] ou « Nudd à la main d'argent » (mot apparenté à l'irlandais) parfois confondu avec Llud, et qui semble lui-même issu de Nuada Airgetlám (ou « Nuada à la main d'argent »), le roi des Tuatha Dé Danann et le père de Gwynn ap Nudd, dont la main fut remplacée par une main d'argent. Les trois sont quoi qu'il en soit très proches[4] et pourraient être issus du dieu Nodens, qui perd une main et par là risque son trône avant que le dieu Diancecht ne parvienne à lui fabriquer une main d'argent pour la remplacer. Leur étymologie est en effet comparable[5].

Toponymes[modifier | modifier le code]

Selon la légende, un temple ou une église dédié au roi Lud se trouvait autrefois sur le site de Ludgate Hill où il fut érigé au Ier siècle av. J.-C., et lui a donné son nom. Il s'agit d'un site proche de l'actuelle Cathédrale Saint-Paul de Londres[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Rhys, Lectures on the Origin and Growth of Religion as Illustrated by Celtic Heathendom, Kessinger Publishing,‎ 2004, 720 p. (ISBN 9781419173264, lire en ligne) (réédition de 1886)
  • Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: Racines celtiques et germaniques, vol. 3 de Patrimoine littéraire européen, De Boeck Université,‎ 1992, 818 p. (ISBN 9782804115272, lire en ligne)
  • (en) David Adams Leeming, From Olympus to Camelot: the world of European mythology,‎ 2003, 210 p. (ISBN 9780195143614, lire en ligne)
  • (en) Rob Humphreys et Judith Bamber, The Rough Guide to London, Rough Guides,‎ 2003, 5e éd., 633 p. (ISBN 9781843530930, lire en ligne)
  • (en) James MacKillop, A dictionary of Celtic mythology, Oxford University Press, coll. « Oxford paperback reference »,‎ 2004, 3e éd., 456 p. (ISBN 9780198609674, lire en ligne)
  • (en) Inc Icon Group International, Geoffrey: Webster's Quotations, Facts and Phrases, ICON Group International, Inc.,‎ 2008, 434 p. (ISBN 9780546657883, lire en ligne)