Lloyd K. Garrison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lloyd Kirkham Garrison (né le 19 novembre 1897 – mort le 2 octobre 1991) est un avocat américain. Ayant fait carrière un temps dans le Financial District (Manhattan), il a été doyen de la Faculté de droit (en) de l'université du Wisconsin à Madison. De la fin des années 1930 jusqu'au moins au milieu des années 1960, il a été membre du conseil d'administration (ca) de l'Union américaine pour les libertés civiles[1],[2],[3],[4]. Il a également été membre du conseil d'administration de l'université Harvard, du Sarah Lawrence College et de l'université Howard[5].

Il a également été à la tête du premier National Labor Relations Board ainsi que du National War Labor Board et du Département de l'Éducation de la Ville de New York. Pendant un court moment, il a été assistant du procureur général des États-Unis.

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Garrison est né le 19 novembre 1897 à New York de Lloyd McKim et Alice (Kirkham) Garrison[6]. Ses ancêtres paternels ont une certaine renommée. Son arrière-grand-père est William Lloyd Garrison et son grand-père est Wendell Phillips Garrison (en)[6].

Son père meurt de la typhoïde alors qu'il est encore un enfant. Son éducation est grandement prise en charge par son grand-père Wendell[7]. Ce dernier lui raconte l'histoire des grandes batailles pour la liberté et les droits civiques du XIXe siècle[7].

Après avoir reçu un diplôme de la St. Paul's School (en) du New Hampshire[6], il fréquente l'université Harvard, mais quitte l'école en 1917 pour s'enrôler dans l'United States Navy après l'entrée en guerre des États-Unis[8]. En 1919, il retourne à Harvard et obtient un baccalauréat universitaire en 1922, puis un Juris Doctor de la Faculté de droit de Harvard[8].

Le 22 juin 1921, il se marie avec Ellen Jay[9],[10]. Le couple aura trois enfants : Clarinda, Ellen et Lloyd[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1922, Garrison déménage à New York. Recruté par Elihu Root lui-même, il est engagé par la firme Root, Clark, Buckner & Howland (en)[6],[5]. En 1924, il se joint à la National Urban League[7]. Il affirmera plus tard que c'est cette organisation qui lui a fait réaliser l'étendue de la discrimination raciale aux États-Unis[5].

En 1926, il se lance à son compte[8]. Il enquête sur la « chasse des ambulances (en) » ainsi que sur les faillites frauduleuses parmi les avocats de la ville pour le compte de la New York City Bar Association (en). Sa réputation est telle qu'en 1930, le président Herbert Hoover le nomme assistant spécial du procureur général des États-Unis[8],[5],[11].

En 1929, il est nommé doyen par intérim de la Faculté de droit de l'université du Wisconsin. Il devient doyen en 1932[12]. À ce poste, Garrison travaille à mettre à jour le curriculum par l'insertion d'une approche structuro-fonctionnalisme de l'étude du droit, la restructuration de la première année du programme afin de mettre l'emphase sur l'origine et le développement du droit américain et en créant un certain nombre de petits cours sur des exemples pratiques et actuels afin que les étudiants puissent être mieux préparés aux cas qu'ils traiteront dès leur graduation[13]. Lorsque le président Franklin D. Roosevelt remplace le National Labor Board par le National Labor Relations Board en juin 1934, il nomme Garrison à la tête de ce dernier[14]. Garrison accepte le poste, mais seulement pour mettre en place et lancer le comité. Il démissionne le 2 octobre pour retourner à la Faculté de droit de l'université du Wisconsin[15],[16],[17].

En 1936-1937, il est président de l'Association of American Law Schools (en)[18]. En 1937, Garrison est sollicité par Roosevelt lors de la création d'un bureau national de médiation, visant à calmer la grève de Little Steel (en)[19],[20],[21],[22]. Peu après, Roosevelt envisage la candidature de Garrison pour la Cour suprême des États-Unis après le départ du juge assesseur Willis Van Devanter (en) le 2 juin[23],[24],[25]. L'année suivante, Garrison reçoit une bourse Guggenheim[26].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Garrison quitte son poste au Wisconsin pour servir au National War Labor Board (NWLB), créé le 12 janvier 1942 par Roosevelt[27]. D'abord directeur exécutif et avocat en chef[28],[29], il est promu membre alternatif public (alternative public member) en janvier 1944[30],[31] puis, un mois plus tard, membre public[32]. Il dirigera le NWLB lors de la dernière année d'existence de ce dernier[33],[34].

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Garrison ne retourne pas à l'université du Wisconsin après la guerre. À la place, il rejoint la firme Weis & Wharton (en) de New York[11],[23].

En 1945, la Cour suprême nomme Garrison special master (en) dans le cas Georgia v. Pennsylvania Railroad Co., 324 U.S. 439 (1945). La cour se basera sur ses auditions et rapports lors de la décision qu'elle rendra deux ans plus tard dans Georgia v. Pennsylvania Railroad Co., 331 US 788 (1947)[35]. À la fin des années 1940, il est conseillé légal à la Field Foundation[36]. Membre du ca, il participe, en 1948, à la création d'un projet pilote visant à construire des logements sociaux non-discriminatoires dans le quartier de Greenwich Village[36]. De 1947 à 1952, il est président de la National Urban League[11].

Dans les années 1950, Garrison soutien le Highlander Research and Education Center (en)[37],[38]. À la même époque, il devient ami du gouverneur de l'Illinois Adlai Stevenson, dont il soutiendra les campagnes pour la présidence des États-Unis de 1952 et 1956[5].

En 1953, membre du comité national légal de la National Association for the Advancement of Colored People, Garrison conseille Langston Hughes lorsque ce dernier est sommé par Joseph McCarthy de témoigner devant le Senate Permanent Subcommittee on Investigations (en) à propos de l'influence communiste sur ses écrits[39],[40],[41]. En avril, Garrison intègre le ca de l'Institute for Advanced Study, où il rencontre notamment Robert Oppenheimer[1]. La même année, il engage Pauli Murray, l'un des premiers avocats afro-américain du pays, comme associé dans la firme[42].

En 1954, il représente Oppenheimer lors de l'audition de sécurité de ce dernier devant la Commission de l'énergie atomique des États-Unis[11]. Garrison engage John W. Davis pour traiter l'affaire avec lui[2].

En 1956, avec Joseph L. Rauh, Jr. (en), Garrison représente Arthur Miller devant la House Un-American Activities Committee ainsi que lors du combat de Miller contre son outrage au Congrès (en) en 1957[41],[43],[44],[45],[46],[47],[48].

De 1958 à 1961, Garrison travaille avec Eleanor Roosevelt, Thomas Finletter (en) et Herbert H. Lehman (en) afin de contrer le politicien Carmine DeSapio (en), soutenu par le Tammany Hall[5],[49]. Ils arrivent à briser l'influence du Tammany Hall sur la ville de New York lorsque Ed Koch bat DeSapio par 41 votes en 1963 et par 164 votes en 1964[49],[50],[51].

Département de l'Éducation de New York[modifier | modifier le code]

Le 18 septembre 1961, Garrison est nommé sur le ca du nouveau Département de l'Éducation de la Ville de New York par le maire Robert F. Wagner Jr.[52]. Le 21 juillet 1965, il en devient le président[53],[54]. En raison de son âge et de la diminution de sa forme physique, Garrison prend sa retraite du ca l'été 1967[55]. Le nouveau maire de la ville, John Lindsay, le nomme sur un comité consultatif sur la décentralisation de la gestion des écoles publiques de New York[56]. Le comité conseille de confier la gestion des écoles publiques à des conseils d'administration locaux. L'un d'eux, situé à Ocean Hill (en)-Brownsville (en), en vient à ne pas respecter la convention collective du syndicat à propos de l'embauche de nouveaux enseignants. Cela mène à la grève des enseignants de New York de 1968 (en)[57] et à la fin de ce mode de gestion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lloyd K. Garrison » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b Stern, Green et Garrison 1969, p. 241
  2. a et b Bennett 2002, p. 48-49
  3. Markmann 1965, p. 441
  4. Kutulas 2006, p. 31.
  5. a, b, c, d, e et f (en) Lee A. Daniels, « Lloyd K. Garrison, Lawyer, Dies », New York Times,‎ 3 octobre 1991
  6. a, b, c et d Block et al. 1948, p. 230
  7. a, b et c Garrison 2008, p. 125
  8. a, b, c et d (en) « Labor: Majority Tool », Time,‎ 10 septembre 1934
  9. a et b Dickerman et Taylor 1946, p. 408
  10. (en) « Ellen Garrison, 96 », New York Times,‎ 2 juin 1995
  11. a, b, c et d Butzel 2009, p. 215
  12. Van Alstyne 1968, p. 326
  13. Hove et Biebel 1991, p. 734-735.
  14. (en) Christopher L. Tomlins, « The State and the Unions : Labor Relations, Law, and the Organized Labor Movement in America, 1880-1960 », New York Times,‎ 1985, p. 127
  15. (en) « Frank Says Garrison Will Return As Dean », New York Times,‎ 16 septembre 1934
  16. (en) « Garrison Resigns Labor Board Post », New York Times,‎ 3 octobre 1934
  17. Gross 1974, p. 99.
  18. Brown 1938, p. 90.
  19. (en) « Steel Mediators Trained in Labor Troubles », New York Times,‎ 18 juin 1937
  20. (en) « Powers of Board Defined in Order », New York Times,‎ 18 juin 1937
  21. (en) Stark, « Mills Are Assailed », New York Times,‎ 25 juin 1937
  22. (en) « Mediation Fails, Steel Board Quits », New York Times,‎ 30 juin 1937
  23. a et b Liman et Israel 1998, p. 18
  24. Newman 1997, p. 343.
  25. Frank 1972, p. 59.
  26. (en) « New Guggenheim Awards », New York Times,‎ 28 avril 1938
  27. Gross 1981, p. 243.
  28. (en) « Rotating Chairman Proposed on Labor », Associated Press,‎ 7 janvier 1942
  29. (en) « President Names Labor Alternates », New York Times,‎ 27 janvier 1942
  30. (en) « T.W. Kheel Named Director of WLB », New York Times,‎ 2 janvier 1944
  31. (en) « Garrison Is Put on WLB », Associated Press,‎ 3 janvier 1944
  32. (en) « Names Garrison to WLB », New York Times,‎ 10 février 1944
  33. Polenberg 2002, p. xxxi.
  34. Dorsen 1970, p. 46.
  35. Coleman et Bliss 2010, p. 101.
  36. a et b Schwartz 1993, p. 139
  37. Adams et Horton 1975, p. 126-127.
  38. Glen 1996, p. 220.
  39. Hughes 2001, p. 12.
  40. (en) Trussell, « Dashiell Hammett Silent At Inquiry », New York Times,‎ 27 mars 1953
  41. a et b Rampersad 2002, p. 209
  42. Gaines 2006, p. 112.
  43. Bernstein 2004, p. 153.
  44. Parrish 2010, p. 293.
  45. Glassman 1990, p. 71.
  46. (en) « Miller Declines to Identify Reds », United Press International,‎ 8 juillet 1956
  47. (en) Lewis, « House Unit Asks Miller Citation », New York Times,‎ 11 juillet 1956
  48. (en) « Miller and Nathan Disavow Contempt », New York Times,‎ 2 mars 1957
  49. a et b Newfield et Barrett 1988, p. 113-114
  50. (en) Hunt, « Gains in Primary Claimed For Governor and Mayor », New York Times,‎ 7 septembre 1963
  51. (en) Arnold, « Koch Keeps Leadership of 'Village' by 164 Votes », New York Times,‎ 3 juin 1964
  52. (en) Crowell, « Mayor Appoints 9 Civic Leaders As School Board », New York Times,‎ 19 septembre 1961
  53. (en) Currivan, « Garrison to Head the School Board », New York Times,‎ 19 juillet 1965
  54. (en) « Garrison Elected School Board Head », New York Times,‎ 22 juillet 1965
  55. (en) Buder, « Garrison to Quit As Schools Head », New York Times,‎ 4 mai 1967
  56. Cannato 2004, p. 276-277.
  57. Kahlenberg 2007, p. 93-111.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Frank Adams et Myles Horton, Unearthing Seeds of Fire : The Idea of Highlander, Winston-Salem, N.C., J.F. Blair,‎ 1975 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Arnold, Martin. "Koch Keeps Leadership of 'Village' by 164 Votes." New York Times. June 3, 1964.
  • (en) Walter Bennett, The Lawyer's Myth : Reviving Ideals in the Legal Profession, Chicago, Illinois, Presses de l'université de Chicago,‎ 2002 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Jeremy Bernstein, Oppenheimer : Portrait of an Enigma, Chicago, Dee,‎ 2004 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Maxine Block, Anna Herthe Rothe et Marjorie Dent Candee, Current Biography Yearbook., New York, H.W. Wilson,‎ 1948 (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Buder, Leonard. "Garrison to Quit As Schools Head." New York Times. May 4, 1967.
  • (en) Albert K. Butzel, The Yale Biographical Dictionary of American Law, New Haven, Connecticut, Roger K. Newman, presses de l'université Yale,‎ 2009, « Garrison, Lloyd K. » Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Vincent J. Cannato, The Ungovernable City : John Lindsay and His Struggle to Save New York, Princeton, N.J., Recording for the Blind & Dyslexic,‎ 2004 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) William T. Coleman et Donald T. Bliss, Counsel for the Situation : Shaping the Law to Realize America's Promise, Washington, D.C., Brookings Institution Press,‎ 2010 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • "Con Ed Will Appear Storm King Rebuff." New York Times. March 23, 1966.
  • Crowell, Paul. "Mayor Appoints 9 Civic Leaders As School Board." New York Times. September 19, 1961.
  • Currivan, Gene. "Garrison to Head the School Board." New York Times. July 9, 1965.
  • Daniels, Lee A. "Lloyd K. Garrison, Lawyer, Dies." New York Times. October 3, 1991.
  • Devlin, John C. "Power Plan Stirs Battle On Hudson." New York Times. May 22, 1963.
  • (en) David. Dorsen, Paul, Weiss, Goldberg—What Kind of Ticket Is That?, New York,‎ 1970 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • "Ellen Garrison, 96." New York Times. June 6, 1995.
  • "F.P.C. Refuses Rehearing On Plant at Storm King." New York Times. May 7, 1965.
  • "Foes of Storm King Plant Take Battle to U.S Court." New York Times. July 13, 1965.
  • "Frank Says Garrison Will Return As Dean." New York Times. September 16, 1934.
  • (en) John P. Frank, Marble Palace : The Supreme Court in American Life, Westport, Connecticut, Greenwood Press,‎ 1972 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Kevin Kelly Gaines, American Africans in Ghana : Black Expatriates and the Civil Rights Era, Chapell Hill, N.C., Presses de l'université de Caroline du Nord,‎ 2006 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • "Garrison Elected School Board Head." New York Times. July 22, 1965.
  • "Garrison Is Put on WLB." Associated Press. January 3, 1944.
  • "Garrison Resigns Labor Board Post." New York Times. October 3, 1934.
  • (en) Lloyd McKim Garrison, William Lloyd Garrison at Two Hundred : History, Legacy, and Memory., Presses de l'université Yale, James Brewer Stewart, New Haven,‎ 2008, « Garrison at Two Hundred: The Family, the Legacy, and the Question of Garrison's Relevance in Contemporary America. » Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Bruce Glassman, Arthur Miller, Englewood Cliffs, N.J., Silver Burdett Press,‎ 1990 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) John M. Glen, Highlander : No Ordinary School., Knoxville, Tennessee, Presses de l'université du Tennessee,‎ 1996, 2e éd. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Graham, Fred P. "Supreme Court Paves Way For New Storm King Test." New York Times. May 17, 1966.
  • (en) James A. Gross, The Making of the National Labor Relations Board : A Study in Economics, Politics, and the Law, 1933-1937, Albany, N.Y., Presses de l'université d'État de New York,‎ 1974 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) James A Gross, The Reshaping of the National Labor Relations Board : National Labor Policy in Transition, 1937-1947, Albany, N.Y., Presses de l'université d'État de New York,‎ 1981 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Houck, Oliver A. Taking Back Eden: Eight Environmental Cases That Changed the World. Washington, D.C.: Island Press, 2010.
  • (en) Arthur Hove et Anne Biebel, The University of Wisconsin : A Pictorial History, Madison, Wisconsin, Presses de l'université du Wisconsin,‎ 1991, 352 p. (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Langston Hughes, Fight for Freedom and Other Writings on Civil Rights, Columbia, Missouri, Christopher C. De Santis, Dolan Hubbard et Arnold Rampersad,‎ 2001 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Hunt, Richard. "Gains in Primary Claimed For Governor and Mayor." New York Times. September 7, 1963.
  • (en) Richard D. Kahlenberg, Tough Liberal : Albert Shanker and the Battles Over Schools, Unions, Race, and Democracy, New York, Presses de l'université Columbia,‎ 2007 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Judy Kutulas, The American Civil Liberties Union and the Making of Modern Liberalism: 1930-1960, Chapel Hill, N.C., University of North Carolina Press,‎ 2006.
  • "Labor: Majority Tool." Time. September 10, 1934.
  • Lewis, Anthony. "House Unit Asks Miller Citation." New York Times. July 11, 1956.
  • (en) Arthur L. Liman et Peter Israel, Lawyer : A Life of Counsel and Controversy, New York, PublicAffairs,‎ 1998 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Charles Lam Markmann, The Noblest Cry : A History of the American Civil Liberties Union, New York, St. Martin's Press,‎ 1965 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • "Mediation Fails, Steel Board Quits." New York Times. June 30, 1937.
  • "Miller and Nathan Disavow Contempt." New York Times. March 2, 1957.
  • "Miller Declines to Identify Reds." United Press International. July 8, 1956.
  • Morris, Charles. The Blue Eagle at Work: Reclaiming Democratic Rights in the American Workplace. Ithaca, N.Y.: Cornell University Press, 2004.
  • Morris, Jeffrey Brandon and Martin, George Whitney. Making Sure We Are True to Our Founders: The Association of the Bar of the City of New York, 1970-95. New York: Fordham University Press, 1997.
  • Nakaya, Andrea C. The Environment. Detroit: Greenhaven Press, 2006.
  • "Names Garrison to WLB." New York Times. February 10, 1944.
  • "New Guggenheim Awards." New York Times. April 28, 1938.
  • "New Labor Board Starts Its Work." New York Times. July 10, 1934.
  • (en) Jack Newfield et Wayne Barrett, City for Sale : Ed Koch and the Betrayal of New York, New York, Harper & Row,‎ 1988 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Roger K Newman, Hugo Black : A Biography, New York, Presses de l'université Fordham,‎ 1997 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Niehoff, Richard O. Floyd W. Reeves: Innovative Educator and Distinguished Practitioner of the Art of Public Administration. Lanham, Md.: University Press of America, 1991.
  • (en) Michael E. Parrish, Citizen Rauh : An American Liberal's Life in Law and Politics, Ann Arbor, Wisconsin, Presses de l'université du Michigan,‎ 2010 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Phillips, McCandlish. "Con Ed's Project on Hudson Fought." New York Times. July 26, 1964.
  • (en) Richard Polenberg, In the Matter of J. Robert Oppenheimer : The Security Clearance Hearing, Ithaca, N.Y., Presses de l'université Cornell,‎ 2002 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • "Powers of Board Defined in Order." New York Times. June 18, 1937.
  • "President Names Labor Alternates." New York Times. January 27, 1942.
  • (en) Arnold Rampersad, The Life of Langston Hughes : 1941-1967, I Dream a World., New York, presses de l'université d'Oxford,‎ 2002 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Ranzal, Edward. "Storm King Plant Blocked By Court." New York Times. December 30, 1965.
  • Ravitch, Diane. The Great School Wars: A History of the New York City Public Schools. Baltimore, Md.: Johns Hopkins University Press, 2000.
  • "Rotating Chairman Proposed on Labor." Associated Press. January 7, 1942.
  • Rothschild, Carl, C. and Burnap, Robert L. "Con Ed on Hudson Opposed." New York Times. February 15, 1964.
  • Russell, Dick. Striper Wars: An American Fish Story. Washington, D.C.: Island Press/Shearwater Books, 2005.
  • (en) Esther Lucile Brown, Lawyers and the Promotion of Justice, Russell Sage Foundation,‎ 1938, 302 p. (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Joel Schwartz, The New York Approach : Robert Moses, Urban Liberals, and Redevelopment of the Inner City., Columbus, Ohio, Presses de l'université d'État de l'Ohio,‎ 1993 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Stark, Louis. "Mills Are Assailed." New York Times. June 25, 1937.
  • "Steel Mediators Trained in Labor Troubles." New York Times. June 18, 1937.
  • (en) Philip M. Stern, Harold P. Green et Lloyd K. Garrison, The Oppenheimer Case : Security on Trial, New York, Harper & Row,‎ 1969 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Taylor, Clarence and Galamison, Milton A. Knocking at Our Own Door: Milton A. Galamison and the Struggle to Integrate New York City Schools. Lanham, Md.: Lexington Books, 2001.
  • Tomlins, Christopher. The State and the Unions: Labor Relations, Law, and the Organized Labor Movement in America, 1880-1960. Reprint ed. New York: Cambridge University Press, 1985.
  • Trussell, C.P. "Dashiell Hammett Silent At Inquiry." New York Times. March 27, 1953.
  • "T.W. Kheel Named Director of WLB." New York Times. January 2, 1944.
  • (en) W. Scott Jr. Van Alstyne, « The University of Wisconsin Law School 1868-1968 : An Outline History. », Wisconsin Law Review, vol. 321,‎ 1968 (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Weaver, Jr., Warren. "F.P.C., 3-1, Grants Con Ed a License for Hudson Plant." New York Times. March 10, 1965.
  • (en) Marion Dickerman et Ruth Taylor, Who's Who in Labor., New York, Dryden Press,‎ 1946 (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]