Ll (digramme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LL.
L L,
double L
LL ll LL ll
Graphies
Capitale LL
Bas-de-casse ll
Utilisation
Alphabets albanais, ancien français, espagnol (castillan), gallois

Ll (minuscule ll) est un digramme qui apparaît dans plusieurs langues, notamment l'espagnol et l'albanais. Le ll espagnol ne possède plus sa propre entrée dans le classement alphabétique, au contraire de l'albanais (Et ce depuis la refonte du classement alphabétique en 1994, voir Classement alphabétique en espagnol).

Utilisation[modifier | modifier le code]

En castillan, catalan et ancien français, ‹ ll › représente un /l/ palatal [ʎ] en API (en français, le /l/ palatal s'est réduit à [j] dès le XIIIe siècle dans la langue populaire, au XVIIIe dans la langue normée). Dans certains régions, le ‹ ll › espagnol est prononcé [j], plus rarement [ʒ]. En écriture manuscrite, ‹ ll ›' est écrit comme une ligature de deux ‹ l ›, avec une forme différente pour la majuscule et la minuscule. Il existe en catalan un /l/ géminé, qu'on écrit alors ‹ l·l ›, avec un point médian, pour le distinguer du /l/ palatal. Enfin, le /l/ palatal géminé est écrit ‹ tll › (pour mémoire, le /l/ simple géminé peut aussi être écrit ‹ tl ›).

En albanais, le digramme ‹ ll › représente un /l/ vélorisé, [ɫ], alors qu'un simple ‹ l › représente un [l] simple. Le digramme a la valeur d'une lettre pleine dans le classement alphabétique, rangé après l simple.

En gallois, ‹ ll › est une consonne latérale fricative non voisée [ɬ] (ayant sa propre place dans le classement alphabétique), anciennement écrite avec la ligature double L ‹  ›.

Voir aussi[modifier | modifier le code]