Ljungman AG-42

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ljungman AG-42
Image illustrative de l'article Ljungman AG-42
Présentation
Pays Drapeau de la Suède Suède
Type Fusil
Munitions 6,5x55 mm
Fabricant Bofors Carl Gustav et Madsen-DISA pour l'exportation
Période d'utilisation 1941
Durée de service 1942-1960 (Suède)
Production Environ 30'000 (Suède)
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,71 kg
Longueur(s) 1 214 mm
Longueur du canon 622 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action fonctionnement à gaz
Portée maximale 150 m
Cadence de tir 500 coups par minute
Vitesse initiale 420 m/s
Capacité 10 cartouches
Variantes Ljungman AG M/42B

Le fusil militaire Ljungman AG-42 remplaça les mauser suédois en 1942 dans l'armée suédoise. Il céda sa place ensuite à l'AK-4.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'AG-42 était un fusil suédois produit dès 1942, mais qui continua à être utilisé après la guerre. Il utilisait un principe d'emprunt de gaz et tirait une balle de 6,5 mm d'une grande précision. On le retrouva plus tard en Égypte sous le nom de "Hakim".

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Ljungman AG-42 a été conçu par Erik Eklund de la société AB Ljungmans CJ Verkstäder, basée à Malmö en 1941. Il a été produit par la société Gevärsfaktori Carl Gustafs Stads, basée à Eskilstuna en 1942. Quelque 30 000 fusils ont été fabriqués en tout pour l'armée suédoise. Il s'agissait d'un nombre relativement restreint d'armes, le calibre du fusil standard de l'infanterie est donc resté à 6,5 mm.

Les forces de police norvégiennes, formés en Suède pendant la Seconde Guerre mondiale, ont reçu un certain nombre de Ljungman AG-42 et ont porté ces fusils lors de la reddition norvégienne aux Allemands, en 1940. Ces fusils n'ont jamais été modifiés pour la dernière version (Ljungman AG M/42B).

Après un certain nombre d'années de nombreux défauts avaient été découverts, y compris un grave problème avec des tubes de gaz rouillés, les stocks existants de cette arme ont été modifiées entre 1953 et 1956, et les fusils remaniés ont été désignés Ljungman AG M/42B. Les modifications comprenaient un tube en acier inoxydable de gaz, deux boulons sur le couvre-culasse, une nouvelle élévation, un caoutchouc en cas de déviation, de nouveaux magasins et une nouvelle tige de nettoyage. Le Ljungman a été remplacé du service suédois dans les années 1960 par le Heckler & Koch G3 dérivé du AK-4

Le Ljungman a aussi été utilisé comme base pour le fusil égyptien Hakim, qui utilise la cartouche 7.92x57mm Mauser.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le Ljungman est actionné au moyen d'un système de gaz à impact direct, semblable à ceux des fusils français MAS 49 et américains M16. Le Ljungman utilise également un bloc de culasse basculant comme le FAL.

Le Ljungman utilise la cartouche 6.5x55mm chargé dans une boîte de 10 cartouches amovibles.

Il faut faire preuve de prudence lors du tir avec des fusils Ljungman et Hakim. Le taux de combustion de la poudre a un effet dramatique sur le fonctionnement de la carabine. On a signalé des cas de défaillances catastrophiques avec ces deux fusils lors du tir avec des munitions incorrecte. Même la munitions suédoise M41 doit être légèrement huilée par les troupes suédoises avant le chargement car le taux de combustion de la poudre est trop lent et le huilage du corps de la cartouche facilite l'extraction.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]