Livry-Louvercy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Livry-Louvercy
château d'eau affichant le nom du village.
château d'eau affichant le nom du village.
Blason de Livry-Louvercy
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Suippes
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Mourmelon
Maire
Mandat
Pascal Marchand
2014-2020
Code postal 51400
Code commune 51326
Démographie
Population
municipale
1 001 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 51″ N 4° 18′ 28″ E / 49.1142, 4.307849° 06′ 51″ Nord 4° 18′ 28″ Est / 49.1142, 4.3078  
Altitude Min. 96 m – Max. 140 m
Superficie 30,74 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Livry-Louvercy

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Livry-Louvercy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Livry-Louvercy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Livry-Louvercy

Livry-Louvercy est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La plus grande partie des éléments présentés ci-dessous est parue dans différents bulletins municipaux.

Aviation[modifier | modifier le code]

Le camp de Châlons a eu une partie aéronautique militaire ce qui attira les constructeurs civils et leurs hangars se trouvaient soit sur la commune de Bouy, de Livry ou de Louvercy ; elle a donc été une commune pionnière de l'aviation.

Archéologie[modifier | modifier le code]

  • Grotte datant du Néolithique[1]. Une grotte
    Plan de la grotte
    a été découvert en mars 1893. L'instituteur de Livry-sur-Vesle, M. Hazin, en informa M. Émile Schmit qui procéda à la fouille.
    Dessin des silex
    Il découvrit une grotte de 3,20 x 1,80 m et de 1,20 m de haut à laquelle on accédait par un couloir en pente raide de 6 mètres de long sur 0,60 mètre de large. Il y trouva neuf squelettes (dont un d'enfant) et des silex taillés. Tous les crânes ont été offerts à l'École d'Anthropologie de Paris par M. Émile Schmit.
  • Habitat gallo-romain occupé entre le Ier et le IVe siècle.
  • Four de potier.
  • Objets trouvés lors des fouilles
    Fouilles[2] pratiquées en septembre 1920 au lieu-dit les Crayères plus communément appelé la Provence par Octave Maurice. Plusieurs objets datant des derniers jours de l'occupation romaine dans les Gaules ont été mis au jour. Ces objets ont vraisemblablement constitué un ensemble d'outils appartenant à un gardien de troupeaux. Parmi eux, on dénombre :
  1. une houlette (n° 1) ;
  2. des pierres à aiguiser ;
  3. une fibule (n° 3) ;
  4. une serpe (n° 6) ;
  5. des forces à tondre (n° 10) etc.
  • Tombe à char (une dépêche de l'AFP du 12 septembre 2006 nous informe qu'une tombe à char vient d'être retrouvée lors de fouilles d'archéologie préventive avant la construction d'un lotissement). L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) devrait prochainement communiquer sur cette découverte.

Les noms des villages[modifier | modifier le code]

LIVRY LOUVERCY
Date Nom Date Nom
Vers 850 Luperciacum
XIe Livreium 1053 Louvercyum
1189 Liwreium 1130 Louverceium
1186 Loverceium
1215 Livereium
1222 Liri
1263 Livrei 1252 Louverci
1334 Livri 1303 Louvrecy
Avant 1801 Livry Avant 1801 Louverey
Après 1801 Livry-sur-Vesle Après 1801 Louvercy
Après 1964 Livry-Louvercy
Auguste Longnon : Dictionnaire topographique du département de la Marne (excepté les italiques).

Le blason[modifier | modifier le code]

De gueules à l'épée d'argent garnie d'or et d'une crosse d'évesque de même en sautoir, au chef d'azur chargé de deux anilles d'or, soutenu par une devise ondée d'argent et une champagne d'argent au chef d'azur chargé de deux burelles potencées contre potencées d'or.

Quelques cartes postales[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle

Les dates indiquées sous les cartes[4] sont les dates de l'affranchissement des cartes postales.

La « grande » guerre

Géographie[modifier | modifier le code]

Avant la fusion des deux communes, Livry-sur-Vesle et Louvercy étaient deux villages situés sur les rives de la Vesle.

Extraits de la carte de Cassini
LLCassiniA.jpg
Livry carte.png

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la fusion
Période Identité Étiquette Qualité
    Adrien Coillot   Agriculteur
    Sylvain Forge    
juin 1995 mars 2001 Jean-Pierre Caspar   Instituteur
mars 2001 réélu en 2008[5] Daniel Gougelet   Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 001 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
260 231 266 273 272 290 276 287 290
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
272 301 287 279 241 222 230 214 204
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
205 194 197 178 183 184 199 207 231
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
215 356 350 461 865 797 834 845 1 001
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

vue de l'église de Livry, sa casematte avec meurtrière.
  • Église de Louvercy : abside, arcature, chapiteaux, transept XIIIe, le reste XIXe ; XVIIIe, devant se trouve le monument aux bettraviers belges.
  • Église de Livry : abside fin XIIe, le reste XIXe ; toile XVIIIe.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait des Mémoires de la Société d'anthropologie, séance du 15 août 1893
  2. Extrait des Mémoires de la Société d'agriculture, commerce, sciences et arts du département de la Marne, 2e série, tome XXI
  3. Maison où est né, a vécu et est mort Jules Achille Remy.
  4. Cartes de la collection privée de Mme Sylviane Lorain, directrice retraitée de l'école élémentaire.
  5. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011