Livonie suédoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Livonie suédoise
Svenska Livland (suédois)

Drapeau
Drapeau
Blason
Armes
Description de cette image, également commentée ci-après

Provinces suédoises autour de la mer Baltique

Informations générales
Statut Dominion suédois
Capitale Rīga
Langue Allemand
Religion Luthérianisme, judaïsme et catholicisme
Histoire et événements
Traité d'Altmark : La Pologne cède la Livonie à la Suède
Traité d'Oliva : La Pologne cède à la Suède toute la Livonie et Rīga
1713 Conquête par l'Empire russe
Traité de Nystad : La Suède cède la Livonie et la Courlande à la Russie

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Livonie suédoise (Svenska Livland en suédois) était un dominion de l'Empire suédois entre le et le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien que des parties de la Livonie, ainsi que le port de Riga soient déjà sous domination suédoise depuis 1621, la Suède prend possession de la majeure partie du duché de Livonie pendant la guerre polono-suédoise (1626-1629) dont elle sort vainqueur. Le traité d'Altmark signé le met fin à la guerre et attribue à la nation victorieuse ces nouveaux territoires. En 1645, l'île d'Ösel est cédée par le Danemark au traité de Brömsebro et est incorporée à la Livonie suédoise.

L'ensemble du territoire de l'ancien duché de Livonie n'est formellement cédé à la Suède par l'ancienne puissance souveraine qu'au traité d'Oliva en 1660. Il comprend le sud de l'actuelle Estonie et le nord de l'actuelle Lettonie (région de Vidzeme), mais une partie minoritaire de la voïvodie de Wenden, correspondant à peu près au Latgale d'aujourd'hui, demeure sous la souveraineté de la République des Deux Nations et est rebaptisée voïvodie de Livonie ("Principauté de Livonie"). Avec d'autres territoires sur la mer Baltique, la Livonie sert à fixer le dominium maris Baltici suédois.

Pierre le Grand conquiert ces terres en 1710 au cours de la grande Guerre du Nord contre la Suède, ainsi que l'Estonie suédoise et l'Ingrie. Elles deviennent dès 1713 le gouvernement de Riga (renommé Livonie en 1796) et le gouvernement d'Estland. Le traité de Nystad de 1721 entérine la souveraineté de l'Empire russe sur ces terres prises à la Suède au début du XVIIIe siècle, pendant la Guerre du Nord.

Administration[modifier | modifier le code]

Riga est le chef-lieu du Dominion de Livonie suédoise et la deuxième plus grande ville de l'empire suédois à l'époque.

La langue administrative demeure toujours l'allemand, langue de la noblesse terrienne locale.

Lois et coutumes[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'Estonie suédoise qui s'était soumise volontairement à la domination suédoise en 1561 et où les lois traditionnelles locales étaient restées en grande partie intactes, la politique de l'uniformité est appliquée en Livonie suédoise sous Charles XI de Suède : le servage est aboli, les paysans ont accès à l'éducation aussi bien qu'aux métiers militaires, aux carrières administratives ou ecclésiastiques, et les nobles doivent transférer leurs domaines au roi dans le cadre de la grande réduction.

Gouverneurs généraux[modifier | modifier le code]

Carte de Livonie et de Courlande en 1705

La province était dirigée par un gouverneur-général (generalguvernör) représentant la couronne de Suède, tout en maintenant sa diète provinciale (Landtag).

Voir aussi[modifier | modifier le code]