Live Peace in Toronto 1969

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Live Peace in Toronto 1969 est un album live sorti par John Lennon, Yoko Ono et le Plastic Ono Band. Enregistré lors du Toronto Rock and Roll Revival Festival, il est le premier album live d'un membre des Beatles en solo.

Historique[modifier | modifier le code]

Les promoteurs canadiens John Brower et Kenny Walker organisent un festival de rock and roll qui a lieu au Varsity Stadium de l'université de Toronto, le 13 septembre 1969 et qui attire plus de 25'000 spectateurs. Les plus grands représentants du rock and roll tels que Chuck Berry, Little Richard, Jerry Lee Lewis, Fats Domino, Bo Diddley et Gene Vincent se partagent l'affiche[1]. Ils programment également des groupes plus actuels comme Alice Cooper, Chicago Transit Authority et The Doors. Brower contacte John Lennon pour savoir s'il serait disposé à être le maître de cérémonie. Lennon accepte qu'à la seule condition qu'il puisse se produire sur scène avec un groupe[2].

Alors que les Beatles venaient de terminer l'enregistrement de leur dernier album Abbey Road, Lennon assemble à la hâte un groupe de musiciens, sous le nom du Plastic Ono Band, composé du guitariste Eric Clapton, du bassiste Klaus Voormann et du futur batteur de Yes, Alan White, pour l'accompagner lui et Yoko. Ils répètent rapidement pendant le vol transatlantique de Londres à Toronto[2].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

L'album est techniquement la bande-sonore du film documentaire réalisé par D.A Pennebaker, sorti en 1971 sous le titre Sweet Toronto/Keep On Rockin.

L'album comporte la prestation au complet du Plastic Ono Band. Pour rester dans le thème du festival, Lennon interprète trois classiques du rock and roll, dont deux qu'il avait déjà joué avec les Beatles. Il choisit également Yer Blues des Beatles, car Clapton l'avait déjà joué avec Lennon l'année précédente lors de l'émission des Rolling Stones, "Rock And Roll Circus" et ses deux récents singles, Give Peace A Chance et Cold Turkey. Yoko choisit une de ses propres chansons qui avait été la face B de "Cold Turkey", "Don't Worry Kyoko" et un autre morceau, "John,John (Let's Hope For Peace)" composé de cris et de feedback intenses.

Réception[modifier | modifier le code]

La maison de disques EMI est d'abord réticente à l'idée de publier l'album, après les échecs commerciaux des trois albums expérimentaux de John et Yoko, Two Virgins, Life With The Lions et Wedding Album. Le succès américain de l'album sera une agréable surprise. Il culmine à la 10ème place dans le classement du Billboard 200 et est certifié disque d'or par le RIAA[3].

Titres[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

  1. "Blue Suede Shoes" (Perkins) – 3:50
  2. "Money (That's What I Want)" (Janie Bradford, Gordy) – 3:25
  3. "Dizzy Miss Lizzy" (Williams) – 3:24
  4. "Yer Blues" (Lennon, McCartney) – 4:12
  5. "Cold Turkey" (Lennon) – 3:34
  6. "Give Peace a Chance" (Lennon, McCartney) – 3:41

Face 2[modifier | modifier le code]

  1. "Don't Worry Kyoko (Mummy's Only Looking for Her Hand in the Snow)" (Ono) – 4:48
  2. "John, John (Let's Hope for Peace)" (Ono) – 12:38

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mark Lewisohn. The Complete Beatles Chronicle. London: Hamlyn Publishing, 2000, ISBN 0-600-60033-5, p. 331
  2. a et b Lewisohn, p. 332.
  3. Live Peace in Toronto RIAA website retrieved 09-12-10

Sources[modifier | modifier le code]