Liuva II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liuva II.

Liuva[1] II (583-603) est roi wisigoth d'Hispanie et de Septimanie de 601 à 603.

Biographie[modifier | modifier le code]

Liuva est le fils de Récarède, premier roi wisigoth catholique, et de sa concubine Baddo (que Récarède épousera après la naissance de Liuva). Selon la chronique du pseudo-Maxime, sa mère serait une certaine Florisinda, une femme d'obscure origine, peut-être une hispano-romaine.

À la mort de son père en décembre 601, Liuva, âgé de 18 ans, lui succède. Cependant, son règne ne dure pas. Probablement trop jeune et manquant d'autorité face à la turbulente noblesse wisigothique, il doit faire face dès 602 à la révolte du noble Wittéric, peut-être resté secrètement arien.

Pièce de monnaie frappée au cours de son règne à Merida.

Bien que le catholicisme soit devenue la religion officielle du royaume hispano-wisigothique en 589, il semble qu'une importante minorité de Wisigoths restèrent secrètement attachés à l'arianisme, refusant de plus qu'on leur impose une dynastie, préférant le principe de l'élection selon la coutume germanique. Wittéric n'a probablement aucun mal à rassembler derrière lui de nombreux partisans. En 603, Wittéric se dirige vers le palais royal de Tolède, capitale wisigothe, à la tête d'une troupe, et renverse le jeune monarque. Capturé, Wittéric lui coupe la main droite, selon la coutume barbare[2], le fait emprisonner, avant de le faire exécuter (été 603) dans sa vingtième année[3]

Selon la chronique des rois wisigoths (Chronica regum Wisigotthorum), Liuba régna entre une année et 2 ans et 6 mois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liuwa, Liuba, Leuva, Leuba.
  2. Un roi qui ne peut plus porter l'épée n'est plus digne de gouverner.
  3. Olivier Guyotjeannin Archives de l'Occident, Fayard, Paris, 1992 (ISBN 2213029911), Tome I : Isidore de Séville « Historia Gothorum » An 639 de l'ère p. 134.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Collins, Visigothic Spain, 409–711. Blackwell Publishing, 2004.
  • Edward Arthur Thompson, The Goths in Spain. Oxford: Clarendon Press, 1969.

Liens externes[modifier | modifier le code]