Liu Zongyuan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liu Zongyuan

Liu Zhongyuan (chinois 柳宗元), né en 773, mort en 819, est un écrivain chinois de la dynastie Tang. Il est avec Han Yu le promoteur d'un retour à une écriture dans une prose concise. Ses essais et sa poésie porte la marque d'un certain pessimisme.

Carrière dans l'administration[modifier | modifier le code]

Comme fonctionnaire d'État, Liu Zhongyuan rencontre tout d'abord des succès ; toutefois, en 805, il tombe en disgrâce auprès du gouvernement impérial du fait de son implication dans un mouvement réformiste. Il est d'abord exilé à Yongzhou, dans le Hunan, puis à Liuzhou, dans le Guangxi, ville dont il devient finalement le gouverneur. Son exil favorise sa carrière littéraire: il rédige des poèmes, des fables, des relations de voyage ainsi que des essais qui synthétisent les apports du confucianisme, du taoïsme et du bouddhisme.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

De tous les poèmes composés par Liu Zhongyuan, quelques 180 nous sont parvenus, dont 5 figurent dans Trois cents poèmes des Tang. Parmi ses poèmes les plus célèbres, figure « Neige sur le fleuve » (江雪).

江雪
千山鳥飛絕
萬徑人蹤滅
孤舟蓑笠翁
獨釣寒江雪
Neige sur le fleuve

Sur mille montagnes, aucun vol d'oiseau.
Sur dix mille sentiers, nulle trace d'homme.
Sur une barque solitaire, un vieillard en manteau, chapeau,
Pêche seul la neige sur un fleuve de glace.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Edwards, « Liu Tsung-yuan and the Earliest Essays on Scenery », Asia Major, vol. 1-2, 1949. [lire en ligne]