Littérature singapourienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque nationale de Singapour

La littérature singapourienne est la littérature venant de la ville-État de Singapour. Les auteurs y écrivent dans les quatre langues officielles, de celle-ci: l'anglais, le chinois, le malais et le tamoul.

Les premières œuvres ont probablement été écrites vers les années 1830. Quand Singapour s'est transformé en république indépendante en 1965, une nouvelle ère a commencé. Depuis les années 1990, une génération de poètes a vu le jour; ils ont été publiés non seulement à Singapour mais dans le monde entier, particulièrement en Australie, en Grande-Bretagne et aux États-Unis.

Auteurs singapouriens[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Shirley Geok-lin Lim, Nationalism and literature : English-language writing from the Philippines and Singapore, New Day Publishers, Quezon City, 1993, 186 p. (ISBN 971-100-525-5)
  • (en) Wong Yoon Wah, Post-colonial Chinese literature in Singapore and Malaysia, Department of Chinese Studies, National University of Singapore, Global Publishing, 2002, 173 p. (ISBN 978-1-87977-168-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :