Littérature néo-zélandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La littérature néo-zélandaise a vu, de par l'histoire du pays, des apports de la culture maori ainsi que celles des divers pays européens dont sont originaires les Néo-Zélandais, mais surtout le Royaume-Uni, ancienne autorité coloniale.

La plupart des livres écrits et publiés en Nouvelle-Zélande sont en anglais, mais on voit depuis plusieurs années une croissance dans le nombre d'œuvres (romans, poésie...) écrits en maori.

On compte parmi les auteurs les plus connus Keri Hulme (The Bone People), Katherine Mansfield, Janet Frame, Alan Duff et Hone Tuwhare.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jane Stafford and Mark Williams (dir.), The Auckland University Press anthology of New Zealand literature, Auckland University Press, Auckland, 2012, 1 162 p. (ISBN 978-1-86940-589-2)
  • (en) Terry Sturm (dir.), The Oxford history of New Zealand literature in English, Oxford University Press, Oxford, Auckland, New York, 1991, 748 p. (ISBN 0-19-558240-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :