Littérature de l'océan Indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet océan, le premier de la mondialisation, a vu naître des textes aussi anciens et féconds que Les Mille et Une Nuits, qui raconte les voyages réels et fantastiques du marchand Sindbad dans cet océan baigné par les moussons et les cyclones.

Espace de la diversité[modifier | modifier le code]

Les riverains[modifier | modifier le code]

Cet espace, qui met en relation les commerçants et les richesses des Indes, d'Afrique, de Chine, et d'autres pays comme l'Indonésie, Madagascar, Maurice, les Comores, La Réunion, le Vietnam et ceux de la péninsule Arabique, est caractérisé par une très grande diversité de peuples, d'imaginaires, de langues, et de littératures.

La littérature indienne, par exemple, est considérée comme la plus vieille de l'humanité.

Littératures coloniale et exotique[modifier | modifier le code]

Cet océan devient aussi l'espace dont se saisissent des Européens contournant le cap de Bonne-Espérance avec Bartolomeu Dias, en 1488. Plus tard, Vasco de Gama se dirigera vers Malindi, puis vers Calicut, port des épices, avec un muallim ou pilote de la région.

Ainsi, on peut lire Paul et Virginie, le premier roman naturaliste, écrit par Bernardin de Saint-Pierre ou, plus tard, les poèmes À la dame créole ou La Malabaraise de Charles Baudelaire, qui expérimente les correspondances à l'Île-de-France, ancien nom de l'île Maurice. D'autres exemples se trouvent dans l'œuvre de Joseph Conrad, dont de nombreux récits sont inspirés par ses voyages dans ce domaine maritime : Lord Jim, Typhon, La Folie Almayer

Auteurs[modifier | modifier le code]

Auteurs du XXe siècle[modifier | modifier le code]

On peut citer, pêle-mêle, les poètes malgaches Jean-Joseph Rabéarivelo, Jacques Rabemananjara, les romanciers réunionnais Leblond, ou les mauriciens Clément Charoux, Loys et Edmond Masson, Marcel Cabon, Robert Edward-Hart, Edouard Maunick, Jean-Georges Prosper et le visionnaire Malcolm de Chazal, qui explorent les relations problématiques d'un univers où s'affrontent les conceptions coloniales et les aspirations des peuples à leur liberté.

Auteurs récents[modifier | modifier le code]

Les îles des Mascareignes, tout particulièrement, ont donné des auteurs qui ont engagé un dialogue avec les identités dans le sillage des indépendances, tout en travaillant aussi une littérarité digne de ce nom.

On peut citer Marie-Thérèse Humbert, Carl de Souza, Ananda Devi, Dev Virahsawmy, Barlen Pyamootoo, Natacha Appanah, Shenaz Patel et Khal Torabully dans cette génération porteuse de propositions littéraires fortes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Camille de Rauville, Littératures francophones de l'Océan Indien, Éd. du Tramail, Saint-Denis, 1990, 378 p. (ISBN 2-908344-05-X)
  • Jean-Louis Joubert, avec la collaboration de Jean-Irénée Ramiandrasoa, Littératures de l'océan Indien, Agence universitaire de la francophonie, EDICEF, Paris, Vanves, 1991, 303 p. (ISBN 2-8506-9654-4) (peut être téléchargée sur le site de l'Agence universitaire de la Francophonie à l'adresse suivante : http://www.bibliotheque.auf.org/index.php?lvl=notice_display&id=283)
  • Serge Meitinger et J.-C. Carpanin-Marimoutou (textes réunis et présentés par), Océan Indien, Omnibus, Paris, 1998, XX-1096 p. (ISBN 2-258-04918-0)
  • Nivoelisoa Galibert, Chronobibliographie analytique de la littérature de voyage imprimée en français sur l'Océan Indien : Madagascar, Réunion, Maurice, des origines à 1896, H. Champion, Paris, 2000, 231 p. (ISBN 2-7453-0243-4)
  • Kumari R. Issur et Vinesh Y. Hookoomsing (dir.), L'Océan indien dans les littératures francophones : pays réels, pays rêvés, pays révélés, Karthala, Paris ; Presses de l'université de Maurice, 2001, 706 p. (ISBN 2-84586-225-3)
  • Jean-Michel Racault, Mémoires du Grand Océan : des relations de voyages aux littératures francophones de l'océan Indien, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, Paris, 2007, 286 p. (ISBN 978-2-84050-478-8)