Lithobates sevosus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lithobates sevosus

Description de cette image, également commentée ci-après

Lithobates sevosus

Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Ranidae
Genre Lithobates

Nom binominal

Lithobates sevosus
(Goin & Netting, 1940)

Synonymes

  • Rana sevosa Goin & Netting, 1940
  • Rana capito sevosa Goin & Netting, 1940

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(iii,v)+2ab(iii,v); C2a(ii) :
En danger critique d'extinction

Lithobates sevosus est une espèce d'amphibiens de la famille des Ranidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Répartition de l'espèce.

Cette espèce est endémique du comté de Harrison au Mississippi dans le Sud-Est des États-Unis. Historiquement, elle se rencontrait aussi dans l'Alabama et en Louisiane, d'où les dernières données remontent respectivement de 1967 et de 1922[2].

Description[modifier | modifier le code]

Lithobates sevosus mesure entre 56 et 105 mm, les femelles étant plus grandes que les mâles[3].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Lithobates sevosus était à l'origine décrite comme une nouvelle espèce Rana sevosa par Coleman Jett Goin et Morris Graham Netting en 1940. Par la suite cette espèce fut considérée comme une des nombreuses sous-espèces de Lithobates capito. Elle fut relevée au status d'espèce en 2001 par Jeanne E. Young et Brian I. Crother[4].

Menace[modifier | modifier le code]

Cette espèce est victime de deux maladies fongiques, dont la chytridiomycose[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Goin & Netting, 1940 : A new gopher frog from the Gulf Coast with comments upon the Rana areolata group. Annals of the Carnegie Museum, Pittsburgh, vol. 28, p. 137-169.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. AmphibiaWeb, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  4. Young & Crother, 2001 : Allozyme Evidence for the Separation of Rana areolata and Rana capito and for the Resurrection of Rana sevosa. Copeia, vol. 2001, no 2, p. 382-388