Litani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lawa (rivière).
Litani
Rive du Litani près de la frontière israélienne.
Rive du Litani près de la frontière israélienne.
Caractéristiques
Longueur 170 km
Bassin 2 290 km2
Bassin collecteur Le Litani
Débit moyen 25,1 m3/s ([1])
Cours
Embouchure la Méditerranée
· Localisation au nord de Tyr
· Altitude 0 m
· Coordonnées 33° 20′ 20″ N 35° 14′ 43″ E / 33.3389, 35.24528 (Embouchure - Litani)  
Géographie
Pays traversés Drapeau du Liban Liban

Le Litani (en arabe: نهر الليطاني; - Nahr al-Lytany, en grec: le Léontes Λέοντες, Les Lions) est un important fleuve irriguant le centre de la Bekaa et le sud du Liban. Son cours, entièrement sur le territoire libanais et long de plus de 140 km, traverse la plaine de la Bekaa et se jette dans la mer Méditerranée, au nord de Tyr.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cours du Litani est représentatif, dans ses différentes séquences, de la variété des paysages et de la géographie du Liban, traversant tour à tour des plaines semi-arides, des plaines irriguées, des reliefs montagneux escarpés, et une plaine littorale (plaine de Qasmiyeh) plantée d'orangers, de bananiers et de produits maraîchers. Il est très important pour l’agriculture libanaise et très sollicité pour l'irrigation (notamment depuis le barrage de Qaraoun), l'eau potable (station de Taybé notamment) et l'électricité (centrale de Markaba).

Les eaux du Litani ont été régulièrement convoitées par Israël. Le mouvement sioniste, avant la création de l'État d'Israël, avait plaidé auprès de la France et de l'Angleterre pour un tracé des frontières qui permette de faire bénéficier de ses eaux les foyers juifs implantés en Palestine.

Le Litani a été considéré, dans le cadre du conflit du Proche-Orient, comme une frontière, dont le franchissement, par exemple par les troupes syriennes, devait être considéré comme une menace sérieuse pour sa propre sécurité. Dans le cadre de l'Opération Litani tout comme au cours de la Guerre du Liban en 1982 et 1985, la zone sud du fleuve a été occupée par des troupes israéliennes.

Le barrage de Qaraoun[modifier | modifier le code]

Qaraoun, un lac artificiel de 11 km2, a été créé par le barrage Albert Naccache du fleuve Litani, à 60 mètres de haut et 1350 mètres de longueur. Les travaux de construction du barrage se sont terminés au début des années 1960. Un évacuateur de crues de 6503 mètres transporte l'eau à la station hydroélectrique, où les générateurs produisent un maximum de 185 mégawatts d'électricité. C'est le plus grand projet hydroélectrique au Liban. Le barrage est aussi destiné à fournir l'irrigation de 310 km2 de terres agricoles dans le sud du Liban et de 80 km2 dans la vallée de la Bekaa. Le lac a une administration et un certain nombre de restaurants spécialisés dans les truites fraîches.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ahmad Houri et Saadieh El Jeblawi, « Water quality assessment of Lebanese coastal rivers during dry season and pollution load into the Mediterranean Sea », Journal of Water and Health,‎ 2007, p. 615-623 (lire en ligne)