Liste du patrimoine mondial en Asie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article recense les sites inscrits au patrimoine mondial par l'UNESCO en Asie.

Généralités[modifier | modifier le code]

Chaque année, le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO peut inscrire des sites sur la liste du patrimoine mondial. La sélection est basée sur dix critères : six pour le patrimoine culturel (i–vi) et quatre pour le patrimoine naturel (vii–x)[1] Certains sites, désignés comme « mixtes », représentent à la fois un patrimoine culturel et naturel. Les États peuvent également réaliser une inscription sur la liste indicative. Cette liste regroupe les éléments pour lesquels l'État partie a déposé un dossier de candidature à l'UNESCO, avant son acceptation. Elle constitue donc une sorte d'antichambre de la liste du patrimoine mondial.

Du point de vue géographique, l'UNESCO regroupe la plupart des sites d'Asie et d'Océanie dans une même zone (nommée « Asie et Pacifique ») et suit globalement les divisions statistiques des Nations unies[2]. Les pays arabes sont classés dans la zone « États arabes » ; cette zone comprend des pays situés en Afrique ou en Asie.

L'organisation place en Asie certains pays qui peuvent être considérés comme européens selon d'autres points de vue : c'est le cas de l'Arménie, de l'Azerbaïdjan, de Chypre et de la Géorgie, suivant en cela les divisions statistiques des Nations unies[2]. Inversement, les sites de Russie et de Turquie situés dans les parties asiatiques de ces pays sont également classés dans la zone géographique européenne. Israël, malgré sa position au Moyen-Orient, est inclus dans la zone européenne.

L'UNESCO ne prend en considération que les États parties de la Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. En Océanie, seul le Timor oriental ne l'a pas intégrée. Le Brunei, qui a ratifié cette convention, ne possède aucune inscription au patrimoine mondial ou sur la liste indicative. Le Bhoutan, la Birmanie, le Koweït, les Maldives, le Qatar et Singapour n'ont de sites inscrits que sur la liste indicative.

Sites transfrontaliers[modifier | modifier le code]

Plusieurs sites, transfrontaliers, sont communs à plusieurs pays[3].

Patrimoine en péril[modifier | modifier le code]

Le Comité du patrimoine mondial peut spécifier qu'un site est en péril s'il existe des « conditions menaçant les caractéristiques mêmes qui ont permis l'inscription d'un bien sur la liste du patrimoine mondial[4] ».

En Asie, en 2013, les dix sites suivants sont considérés comme en péril :

Sept sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine en péril avant d'en être retirés par la suite :

En 2007, le sanctuaire de l'oryx arabe, à Oman, est retiré de la liste du patrimoine mondial à la suite de la décision unilatérale du pays de réduire la superficie de la zone[5]. Il s'agit du premier site à faire l'objet d'une procédure de retrait.

Statistiques[modifier | modifier le code]

La liste suivante recense les sites du patrimoine mondial situés en Asie. La définition des limites de l'Asie varie toutefois suivant les points de vue. En particulier :

Pays Adhésion PM : Total PM : Culturel PM : Naturel PM : Mixte LI : Total LI : Culturel LI : Naturel LI : Mixte
Afghanistan 1979 2 2 0 0 4 3 1 0
Arabie saoudite 1978 2 2 0 0 2 2 0 0
Bahreïn 1991 2 2 0 0 5 4 1 0
Bangladesh 1983 3 2 1 0 5 5 0 0
Bhoutan 2001 0 0 0 0 8 4 3 1
Birmanie 1994 0 0 0 0 8 8 0 0
Brunei 2011 0 0 0 0 0 0 0 0
Cambodge 1991 2 2 0 0 9 9 0 0
Chine 1985 44 30 10 4 50 29 12 9
Chypre 1975 3 3 0 0 12 6 5 1
Corée du Nord 1998 1 1 0 0 6 2 2 2
Corée du Sud 1988 10 9 1 0 15 11 4 0
Égypte 1974 1 1 0 0 14 11 3 0
Émirats arabes unis 2001 1 1 0 0 6 4 1 1
Inde 1977 32 25 7 0 46 39 7 0
Indonésie 1989 8 5 3 0 26 18 8 0
Irak 1974 3 3 0 0 11 9 0 2
Iran 1975 17 17 0 0 52 38 12 2
Israël 1999 7 7 0 0 18 11 1 6
Japon 1992 17 13 4 0 13 13 0 0
Jordanie 1975 5 4 0 1 15 12 1 2
Kazakhstan 1994 3 2 1 0 13 4 4 5
Kirghizistan 1995 1 1 0 0 3 2 1 0
Koweït 2002 0 0 0 0 1 1 0 0
Laos 1987 2 2 0 0 2 2 0 0
Liban 1983 5 5 0 0 9 8 1 0
Malaisie 1988 4 2 2 0 2 0 2 0
Maldives 1986 0 0 0 0 1 1 0 0
Mongolie 1990 3 2 1 0 10 6 3 1
Népal 1978 4 2 2 0 15 15 0 0
Oman 1981 5 4 1 0 2 2 0 0
Ouzbékistan 1993 4 4 0 0 31 24 4 3
Pakistan 1976 6 6 0 0 18 18 0 0
Palestine 2011 1 1 0 0 13 11 2 0
Philippines 1985 5 3 2 0 27 13 13 1
Qatar 1984 0 0 0 0 2 1 1 0
Russie 1988 8 0 8 0 12 4 7 1
Singapour 2012 0 0 0 0 1 1 0 0
Sri Lanka 1980 8 6 2 0 2 2 0 0
Syrie 1975 6 6 0 0 12 12 0 0
Tadjikistan 1992 1 1 0 0 17 11 5 1
Thaïlande 1987 5 3 2 0 4 3 1 0
Turkménistan 1994 3 3 0 0 8 2 6 0
Turquie 1983 9 7 0 2 37 35 0 2
Viêt Nam 1987 7 5 2 0 6 1 2 3
Yémen 1980 4 3 1 0 10 5 2 3

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les critères de sélection », UNESCO
  2. a et b (en) « Composition of macro geographical (continental) regions, geographical sub-regions, and selected economic and other groupings », Division statistique des Nations unies,‎ 2010
  3. « Liste du patrimoine mondial », Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture
  4. « Patrimoine mondial en péril », UNESCO
  5. « Sanctuaire de l'oryx arabe », UNESCO

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]