Liste des villes-arrondissements d'Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du découpage en arrondissements des États fédérés d’Allemagne.
  •      Ville-arrondissement d’Allemagne.
  •      Autre arrondissement d’Allemagne.

Voici la liste des 110 villes-arrondissements (kreisfreie Städte, pluriel de kreisfreie Stadt) d'Allemagne. L'expression "kreis-freie Stadt" veut dire une ville qui n'est pas intégrée dans un arrondissement (Kreis), une ville de manière « libre ».

La plupart sont des grandes villes.

Dénombrement par État fédéré (Bundesland)[modifier | modifier le code]

La législation concernant les communautés est etabli par les États Allemands, les États fédérés (Bundesländer).

Nombre de villes-arrondissements pour chacun des 16 États fédérés, y compris 3 Villes-États (Stadtstaaten):

  • État de Berlin : 1
  • Ville libre et hanséatique de Hambourg : 1
  • Ville hanséatique libre de Brême : 2
  • État libre de la Bavière : 25
  • État libre de la Saxe : 3
  • État libre de la Thuringe : 6
  • État fédéré de Bade-Wurtemberg : 9
  • État fédéré de la Basse-Saxe[1] : 10
  • État fédéré du Brandebourg : 4
  • État fédéré de la Hesse : 5
  • État fédéré de Mecklembourg-Poméranie antérieure : 2
  • État fédéré de Rhénanie du Nord-Westphalie[2] : 23
  • État fédéré de Rhénanie-Palatinat : 12
  • État fédéré de la Sarre : —
  • État fédéré de Saxe-Anhalt : 3
  • État fédéré de Schleswig-Holstein : 4
  • TOTAL[1],[2] : 110

Liste des villes-arrondissements des États fédérés[modifier | modifier le code]

Villes-États (“Stadtstaaten”)[modifier | modifier le code]

Les routes commerciales dans la ligue hanséatique. Environs XVe siècle.

Deux villes-arrondissements constituent chacune à elles seules un État fédéré (Bundesland) de l’Allemagne, Berlin et Hambourg. Certains communes environs auparavant indépendante sont tous réunis aujourd'hui et sont devenus des quartiers au sein de la même collectivité qui a les compétences à la fois d’une municipalité urbaine (Stadtgemeinde), un arrondissement (Kreis) et un État (Staat) fédéré (Bundesland)[3]. À la Land de Brême il y a deux villes, deux parties séparées géographiquement.


  • Land de Berlin (Land Berlin) (la capitale Berlin [Bundeshauptstadt Berlin])


  • Ville libre et hanséatique de Hambourg (freie und Hansestadt Hamburg)

Du point de vue historique, Brême et Hambourg ont une longue tradition comme “Ville libre” et Ville hanséatique. Berlin n'était jamais une ville libre jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, mais Berlin était partie de Brandebourg-Prusse.

Ville hanséatique libre de Brême (freie Hansestadt Bremen)
  • Commune urbaine de Brême (Stadtgemeinde Bremen)
  • Commune urbaine de Bremerhaven (Stadtgemeinde Bremerhaven)

Villes-arrondissements des autres États fédérés[modifier | modifier le code]

Pour distinguer les « autres » États fédérés des Villes-États, on les appelle parfois "Flächenstaaten", « états de surface ».

Le nom Bundesland pour un « État fédéré », avec sa désignation courte et précise: Land (État), provient du mot das Land, qui signifie le pays, la campagne. Les États fédérés sont des États de leur propre loi, beaucoup d'eux existaient avant la fondation de la République fédérale (mai 1949).

Il y a des États qui s'appellent Freistaat (État libre), mais "Freistaat" est seulement un titre. Cette désignation historique signifie pas de différences avec les autres États fédérés.

Bade-Wurtemberg (Land Baden-Württemberg)[modifier | modifier le code]


Basse-Saxe (Land Niedersachsen)[modifier | modifier le code]

Bavière (Freistaat Bayern)[modifier | modifier le code]

Brandebourg (Land Brandenburg)[modifier | modifier le code]


Hesse (Land Hessen)[modifier | modifier le code]


Mecklembourg-Poméranie antérieure (Land Mecklenburg-Vorpommern)[modifier | modifier le code]

  • Ville hanséatique de Rostock (Hansestadt Rostock)
  • Ville de Schwerin (Schwerin)


Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Land Nordrhein-Westfalen)[modifier | modifier le code]

Rhénanie-Palatinat (Land Rheinland-Pfalz)[modifier | modifier le code]


Sarre (Saarland)[modifier | modifier le code]

Il n'y a plus de ville-arrondissement en Sarre :

  • L'ancienne ville autonome de Sarrebruck (Saarbrücken) est depuis le 1er janvier 1974 une partie du Stadtverband Saarbrücken, qui est une communauté urbaine faisant office d'arrondissement. Ce qui signifie que les villages autrefois réunis dans la ville-arrondissement ont réacquis leur autonomie par rapport à la ville-centre qui n’est plus que le siège du centre administratif de la communauté dont la collectivité est séparée de celle de la municipalité de la ville-centre.


Saxe (Freistaat Sachsen)[modifier | modifier le code]


Saxe-Anhalt (Land Sachsen-Anhalt)[modifier | modifier le code]


Schleswig-Holstein (Land Schleswig-Holstein)[modifier | modifier le code]

Thuringe (Freistaat Thüringen)[modifier | modifier le code]


Ancienne villes-arrondissements en Allemagne[modifier | modifier le code]

À Mecklembourg-Poméranie-Occidentale (Mecklembourg-Poméranie antérieure): Les villes suivantes ne sont plus des villes-arrondissements mais se sont regroupées dans un autre arrondissement proche, auquel ces villes ont adhéré en y abandonnant leur autonomie :

Ville hanséatique de Greifswald (Hansestadt Greifswald), Ville de Neubrandenbourg (Stadt Neubrandenburg), Ville de Stralsund (Stadt Stralsund) et Ville de Wismar (Stadt Wismar)

À Rhénanie-du-Nord-Westphalie (NRW, Nordrhein-Westfalen):

Par une réforme de 1974, la ville de Wanne-Eickel a été fusionnée avec la ville de Herne.
La même année, Wattenscheid a perdu le statut de ville-arrondissement et le statut de ville. La ville était annexé par Bochum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b En incluant Göttingen et Hanovre, voir la note ci-dessous à ce sujet.
  2. a et b En incluant Aix-la-Chapelle, voir la note ci-dessous à ce sujet.
  3. Ce statut de collectivité unique pour les deux villes-États allemandes est un peu similaire à celui de Paris, qui est à aussi une ville-arrondissement devenue à elle seule un département au sein de la même collectivité territoriale, bien qu’en France les départements ne soient pas des entités fédérées, les arrondissements français n'étant pas considérés comme des collectivités locales mais comme parties de la structure exécutive partiellement décentralisée représentant l’État.
  4. Göttingen est la capitale depuis le 1er janvier 1964 de l'arrondissement de Göttingen, mais portant encore le titre de « ville libre » (freie Stadt).
  5. Hanovre est considérée autonome depuis le 1er novembre 2001 quand elle est devenue le siège de la région de Hanovre (Region Hannover) qui n'est plus un arrondissement normal mais où la ville a des compétences supplémentaires que n'ont pas les autres communes de la région.
  6. Aix-la-Chapelle est considérée comme autonome depuis le 21 octobre 2009 où elle est devenue le siège de la région urbaine d'Aix-la-Chapelle (Städteregion Aachen) qui n'est plus un arrondissement normal mais où la ville a des compétences supplémentaires que n'ont pas les autres communes de la région urbaine.

Article connexe[modifier | modifier le code]