Liste des vice-rois de Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Principat de Catalogne au XVIIe siècle.

Le Lieutenant Général de Catalogne ou Vice-roi de Catalogne était le représentant du roi en Catalogne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au milieu du XVIe siècle, on a introduit le mot Vice-roi (virrei, en catalan - virrey, en espagnol), qui a fini par remplacer totalement celui de lloctinent (lieutenant).

Durant la dynastie de la Maison d'Aragon-Barcelone, le lieutenant était, normalement, l'héritier au trône ou la reine consort, et n'agissait que lorsque le monarque se trouvait hors du royaume, avec le titre de lloctinent reial (lieutenant royal). Au moment où le roi revenait dans le royaume, la charge disparaissait immédiatement. C'était donc une charge de courte durée et seulement exercée dans des moments extraordinaires.

Les choses ont changé avec l'arrivée de la dynastie des Trastamare. À l'exception du premier roi d'origine castillane (Ferdinand Ier d'Aragon), les deux monarques suivants ont eu besoin continuellement d'un lieutenant, soit pour leurs séjours hors du Principat (dans le cas de Alphonse le Magnanime) ou à cause de tentatives continuelles de soulèvement (dans le cas de Jean II d'Aragon).

Le roi Ferdinand II le Catholique a institutionnalisé la charge en la personne de son cousin l'infant Enrique de Aragón (es) Infant Fortuna en 1479, car il avait de nombreuses possessions de part de monde et il s'absentait durant de longues périodes. Ces périodes d'absence royale se sont allongées (et, de fait, se sont faites quasi permanentes) avec les Habsbourg.

Au début, le vice-roi devait être une personne de sang royal, mais de fait c'était un noble ou un ecclésiastique qui devait exécuter les ordres du monarque concernant le Principat. C'était lui qui nommait les chanceliers, les trésoriers ou avocats fiscaux, charges qui étaient confiées aux membres de la haute hiérarchie ecclésiastique ou de la haute noblesse castillane, et dans certaines occasions à quelque noble catalan.

Durant le XVIe siècle, les monarques espagnols n'exerçaient pas une autorité absolue en Catalogne, mais à partir du XVIIe siècle, la situation politique et économique a changé. Les Cortes étaient convoquées de moins en moins souvent, et à la fin du siècle ont cessé d'être convoquées.

La charge a disparu à la fin de la Guerre de Succession, ainsi que les lois et institutions du Principat de Catalogne et le reste de la Couronne d'Aragon. Les Décrets de Nueva Planta de 1716 ont substitué à la personne du vice-roi celle de capitaine général (capità general).


Liste des vice-rois de Catalogne de 1479 à 1713.

1479-1701[modifier | modifier le code]

Règne de Ferdinand II le Catholique (1479-1516)[modifier | modifier le code]

Règne de Charles Quint (1516-1556)[modifier | modifier le code]

Règne de Philippe II (Philippe I d'Aragon) (1556-1598)[modifier | modifier le code]

Règne de Philippe III (Philippe II d'Aragon) (1598-1621)[modifier | modifier le code]

Règne (début) de Philippe IV (Philippe III d'Aragon) (1621-1640)[modifier | modifier le code]

Guerre des faucheurs (1640-1652) - Lieutenants de Philippe IV[modifier | modifier le code]

République catalane (XVIIe siècle) - Lieutenants des rois de France[modifier | modifier le code]

Règne (fin) de Philippe IV (Philippe III d'Aragon) (1652-1665)[modifier | modifier le code]

Règne de Charles II (1665-1700)[modifier | modifier le code]

Guerre de Succession (1700-1714)[modifier | modifier le code]

Vice-rois nommés par Philippe V d'Espagne[modifier | modifier le code]

Vice-rois nommés par Charles VI du Saint-Empire[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]