Liste des spécialités régionales de cuisine française

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sommaire

Alsace[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cuisine alsacienne.
Un plat de choucroute garnie

Voir aussi Catégorie:Cuisine alsacienne

Bas-Rhin[modifier | modifier le code]

Haut-Rhin[modifier | modifier le code]

Aquitaine[modifier | modifier le code]

Confit de canard sur un lit de salade

Dordogne[modifier | modifier le code]

  • Soupes : le tourin
  • Plats de viandes : le filet de boeuf sauce Périgueux
  • truffes
  • cèpes
  • magrets et confit de canard
  • Fromage "Trappe d'Echourgnac" et sa variante aux noix (issue d'un monastère précédemment d'obédience "trappiste")
  • gâteau aux noix
  • Le cou d'oie aux lentilles

Gironde[modifier | modifier le code]

  • Sauces : la sauce bordelaise, la sauce maître de chai, la sauce verte du bordelais, la sauce aigre douce
  • Entrées : le grenier médocain, les escargots à la caudéranaise, les tricandilles, le graton de Lormont, le caviar, les pibales, les huîtres du bassin d'Arcachon, les asperges mauves du Blayais,
  • Salades : la morue de Bacalan en salade, la salade Rachel
  • Soupes : le bouillon bordelais, le tourin blanchi à l'ivrogne, le tourin au lait, la soupe aux orties, la soupe des vendangeurs,
  • Plats de légumes : la poêlée de cèpes de Bordeaux, les cèpes farcis à la bordelaise,
  • Plats de poissons : l'alose grillée sur les sarments de vignes, la lamproie au Sauternes, la lamproie à la bordelaise, les royans (sardines fraîches à goûter crues ou grillées au feu de bois), la sole de la côte d'Argent,
  • Plats de viandes : l'entrecôte maître de chai, l'agneau de lait de Pauillac, l'entrecôte de bœuf de Bazas, les langues d'avocat du bassin d'Arcachon, le filet de bœuf au foie gras de canard,
  • Plats de volailles : la purée de bécasse à la bazadaise, la pintade vigneronne, le canard sauvage à la bigarade, les perdreaux rotis aux raisins
  • Desserts : les Canelés bordelais, les Sarments du Médoc, les bouchons de Bordeaux, les fanchonettes, le millas girondin, les pruneaux au sauternes, la soupe de cerises au vin de bordeaux, Les Noisettines du Médoc

Landes[modifier | modifier le code]

Lot-et-Garonne[modifier | modifier le code]

  • Dessert: la tourtière
  • Le pruneau d'Agen

Pyrénées-Atlantiques[modifier | modifier le code]

Article connexe : Cuisine basque.
  • Soupe :
    • Garbure,
    • Eltzekaria : garbure basque aux choux blancs et jambon,
    • Porru salda,
    • Ttoro : soupe de poisson avec des morceaux : merlu, langoustines, moules, ail et oignons. À la base, le ttoro était une soupe que préparaient les marins pêcheurs basques à bord de leurs bateaux, lors de la pêche à la morue.
  • Plat de viandes :
    • Axoa,
    • Boudin basque, garni d’oignons,
    • Tripotxak : boudin d'agneau traditionnellement servi sur un coulis de tomate,
    • Xamango : talon de jambon cuisiné,
    • Txistorra : charcuterie très fine et longue, agrementé avec pimiento morrón, qui se mange en friture ou en barbecue,
    • Txuleta : côtelette de porc,
    • Zikiro : agneau découpé en quartiers, grillé avec des haricots blancs, du vinaigre, de l’ail et des piments.
  • Plat de poissons :
    • Cassolette de pibales (ou civelles)
    • Chipirons : petits encornets avec oignons, tomates, poivrons et riz servi à part,
    • Marmitako : thon en petits morceaux, piments, tomates, ail, oignons et pommes de terre en dés,
    • Merlu Koskera (recette traditionnelle : asperges, palourdes, moules et bien sûr merlu…),
    • Morue à la Biscaïna (recette de la province de Biscaye),
    • Piquillos : petit poivrons rouges très tendres farcis à la morue servi sur un coulis de tomate,
    • Txangurro : araignée de mer farcie d’oignons, poireaux et carottes,
    • Thon kaskarote : thon avec des tomates, poivrons, oignons et piments.
  • Dessert :
    • Yaourt ou glace au lait de brebis et cerises noires d'Itxassou,
    • Gaztanbera ou Mamia : lait de brebis caillé présenté dans un petit pot, généralement consommé en dessert avec du miel,
    • Gâteau basque,
    • Muxu : confiserie à base d'amandes.

Auvergne[modifier | modifier le code]

Bol d'aligot

Allier[modifier | modifier le code]

Cantal[modifier | modifier le code]

Haute-Loire[modifier | modifier le code]

Puy-de-Dôme[modifier | modifier le code]

Bourgogne[modifier | modifier le code]

Des escargots de Bourgogne prêts à être dégustés

Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

  • Moutarde de Dijon: un condiment célèbre.
  • Cassis de la région de Dijon, utilisé pour la crème de cassis, le sirop, du vinaigre au cassis et surtout le Kir (du nom du chanoine Kir, maire de Dijon) confectionné avec deux produits locaux - le cassis et le vin blanc aligoté des coteaux de l'Auxois.
  • Époisses.
  • le pain d'épices et les nonettes

Nièvre[modifier | modifier le code]

  • Charcuterie du Morvan : jambons, terrines, rosettes, andouilettes de Clamecy
  • Écrevisses, grenouilles
  • Crapiau morvandiau : crèpe salée épaisse au lard ou aux fines herbes
  • Galette aux griaudes (Brioche salée au lard)
  • Tarte à la myrtille

Saône-et-Loire[modifier | modifier le code]

Yonne[modifier | modifier le code]

Bretagne[modifier | modifier le code]

Côtes-d'Armor[modifier | modifier le code]

Finistère[modifier | modifier le code]

  • Plats de poissons : la cotriade des Glénans (ragoût de poissons et pommes de terre), le homard sauce armoricaine
  • Plats de viandes : le kig ha farz du Léon (bœuf bouilli, légumes, far)
  • Dessert : Le Kouign-amann (originaire de Douarnenez)

Ille-et-Vilaine[modifier | modifier le code]

Morbihan[modifier | modifier le code]

Centre[modifier | modifier le code]

Cher[modifier | modifier le code]

Crottin de Chavignol

Eure-et-Loir[modifier | modifier le code]

  • Entrée : pâté de Chartres.
  • Boisson : Bière de Chartres ou Eurélienne.
  • Le rata beauceron, plat de subsistance élaboré jadis chez les paysans beaucerons avec plusieurs ingrédients de mauvaise qualité.
  • Le fromage : la feuille de Dreux.
  • Le Mentchikoff, bonbon élaboré à Chartres.

Indre[modifier | modifier le code]

  • Entrée : galette aux pommes de terre
  • Plat : pâté de Pâques ou pâté berrichon
  • Fromage : le Levroux/Valencay (fromage de chèvre)

Indre-et-Loire[modifier | modifier le code]

Loir-et-Cher[modifier | modifier le code]

Loiret[modifier | modifier le code]

Champagne-Ardenne[modifier | modifier le code]

Trois biscuits rose de Reims

Ardennes[modifier | modifier le code]

  • La cacasse à cul nu (fricassée de pommes de terre avec ou sans viande)
  • Fromage : le Void
  • La salade au lard
  • Tarte au sucre ardennaise
  • Le fromage de Rocroi
  • Le gâteau mollet

Aube[modifier | modifier le code]

Haute-Marne[modifier | modifier le code]

Marne[modifier | modifier le code]

Corse[modifier | modifier le code]

Brocciu

Franche-Comté[modifier | modifier le code]

Comté et vin jaune

Doubs[modifier | modifier le code]

Haute-Saône[modifier | modifier le code]

  • Griottine de Fougerolles
  • Gandeuillot (ou gandoyau) de Fougerolles (plus exactement du Val d'Ajol à quelques kilomètres)
  • La cancoillotte (ou cancoyotte), metton fondu avec du beurre et du lait

Jura[modifier | modifier le code]

Territoire de Belfort[modifier | modifier le code]

  • L'épaule du Ballon.
  • Le Belflore : Gateau aux framboises avec une meringue d'amandes

Île-de-France[modifier | modifier le code]

Essonne[modifier | modifier le code]

  • Entrée chaude : La quiche au Cresson
  • Plats de viande : Le pâté d'alouette
  • Fruits : la fraise de Marcoussis
  • Légumes : les haricots d'Arpajon, le Cresson de Méréville, Menthe Poivrée de Milly la Foret

Hauts-de-Seine[modifier | modifier le code]

  • La Madeleine de Nanterre[1]
  • Le "p'tit blanc" de Suresnes (vin blanc) [1]
  • L'omelette Clamart[1]

Paris[modifier | modifier le code]

Côtes rôties avant découpe

Seine-et-Marne[modifier | modifier le code]

  • Fromages : le Brie (Meaux, Melun, Nangis, Montereau), le Coulommiers.
  • Moutarde de Meaux
  • Safran du gâtinais
  • Les niflettes (tartelettes de pâte feuilletée garnies de crème pâtissière)

Seine-Saint-Denis[modifier | modifier le code]

Val-de-Marne[modifier | modifier le code]

Val-d'Oise[modifier | modifier le code]

Yvelines[modifier | modifier le code]

  • Potage Saint Germain - Spécialité de légumes
  • Champignon de Paris (pays Mantois)
  • Paris-Brest

Languedoc-Roussillon[modifier | modifier le code]

Un plat de cassoulet
  • Dessert : l'oreillette (variété de beignet, à pâte fine et croustillante, taillée en longueur)

Aude[modifier | modifier le code]

  • Plats de viandes : le Cassoulet de Castelnaudary ainsi que celui de Carcassonne

Gard[modifier | modifier le code]

Hérault[modifier | modifier le code]

  • Plats de poissons : la bourride à la sétoise
  • Plats de viandes : la brageole
  • Plat cuisiné : la clapassade (ragoût d'agneau, cuisiné avec des olives, du miel, et de la réglisse)
  • Confiseries: les grisettes de Montpellier, les berlingots de Pézenas
  • Charcuterie et pâtisserie : les petits pâtés de Pézenas, spécialité sucrée-salée confectionnée à base de mouton, d'épices et de sucre
  • Condiment : le beurre de Montpellier, beurre traditionnellement utilisé pour accompagner des poissons froids, à base de beurre, d'herbes, d'anchois, de câpres et de cornichons

Lozère[modifier | modifier le code]

  • Plat à partir de fromage : l'Aligot, mélange de pomme de terre, de tomme fraîche (2-3 jours)de crème et d'ail
  • La Coupétade: dessert à base de morceaux de pain de 2-3 jours ou de pain sec, auquel on ajoute du lait bouillant mélangé à l'œuf, que l'on sucre. On ajoute suivant son goût des raisins secs, des pruneaux ou abricots secs
  • La Pouteille: plat à base de bœuf à braiser, de pieds de cochon coupés en dés, le tout macéré dans du vin rouge auquel on rajoute de l'oignon et des tranches de pommes de terre cuite à l'eau (spécialité de La Canourgue)
  • et le fameux "sac d'os", qui est un estomac cousu que l'on rempli d'os auquel restent des morceaux de viande (plat de côte, côtelettes, queue de cochon, morceaux d'oreilles...), de la couenne et relevé de thym, laurier, sel, poivre cuit pendant 3 heures après l'avoir fait désaler 24 à 48 h (prendre la précaution de changer l'eau 2 ou 3 fois au moins)

Pyrénées-Orientales[modifier | modifier le code]

  • Entrée : cargolade, escargots à la catalane, Anchois de Collioure
  • Plats : boles de picolat, escalivada, ollada
  • Pâtisseries : fougasse (sorte de brioche plate à la crème pâtissière et parfois aux fruits)

Limousin[modifier | modifier le code]

Pâté de pommes de terre

Corrèze[modifier | modifier le code]

  • Mique corrézienne
  • Le milhassou corrézien
  • Les farcidures

Creuse[modifier | modifier le code]

  • Le fondu (au fromage)
  • Le pâté aux pommes de terre (feuilleté aux pommes de terre)

Haute-Vienne[modifier | modifier le code]

  • la brejaude
  • le mijo
  • le bœuf limousin

Lorraine[modifier | modifier le code]

Quiche lorraine

Meurthe-et-Moselle[modifier | modifier le code]

Entrée :

Plat :

Pâtisseries :

Fruit :

Confiserie :

Meuse[modifier | modifier le code]

Pâtisseries :

Confiseries :

Moselle[modifier | modifier le code]

Plat :

  • Quenelles: de foie (Lèwwerknépple), à la farine (Mèhlknépple), au fromage blanc (Kääsknépple), de pommes de terre râpées et de farine (Bùùweschbätzle), de pommes de terre écrasées et de farine (Schbutznuudle), grosses quenelles de pomme de terre (Schnééballe), petites quenelles (Hèrzdrìggerde, Schdubberde)[4].
  • Schbätzle (sorte de petites pâtes)[4]

Pâtisserie :

Fruit :

Boisson :

  • Viez (prononcé "fits", cidre à base de pommes et de poires)[3].
  • Waldmeister

Vosges[modifier | modifier le code]

Soupes :

Entrée:

  • Salade Vosgienne

Plats :

Fromages :

Pâtisseries :

Glace:

Confiseries:

Midi-Pyrénées[modifier | modifier le code]

Ariège[modifier | modifier le code]

  • azinat de Massat (sorte de potée aux choux pommes de terre et charcuteries)
  • tomme d'Ariège

Aveyron[modifier | modifier le code]

Une tranche de roquefort

Gers[modifier | modifier le code]

Haute-Garonne[modifier | modifier le code]

Hautes-Pyrénées[modifier | modifier le code]

Lot[modifier | modifier le code]

Tarn-et-Garonne[modifier | modifier le code]

Tarn[modifier | modifier le code]

  • Entrées : les salaisons et charcuteries de Lacaune.
  • Plats : le melsát (rate de cochon avec du pain sec et des œufs), la bouillette, le fricandeau, l'andouille à base de chair à saucisse et de couenne de porc, le frésinat de Mazamet (viande rouge de porc braisée aux pommes de terre), Le gras-double de Castres.
  • Garniture : le millas moulé à base de farine de maïs (se consomme tel quel ou sucré à la poêle),

Nord-Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

Carbonade avec des frites et de la salade.

Nord[modifier | modifier le code]

Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

Normandie (Haute et Basse)[modifier | modifier le code]

Calvados[modifier | modifier le code]

Eure[modifier | modifier le code]

  • Entrées: les Œufs brayons
  • Plat principal: truite au camembert

Manche[modifier | modifier le code]

Orne[modifier | modifier le code]

Seine-Maritime[modifier | modifier le code]

Pays de la Loire[modifier | modifier le code]

Loire-Atlantique[modifier | modifier le code]

  • plat : les moules et courgettes au muscadet gratinées au curé nantais, le mitonné de moule a la mâche et a la bière, le boudin de Vertou, le vertillais boudin noir sec au miel et gingembre), la côte nantaise ou lard nantais (couenne, foie, poumon et côtelettes de porc)
  • Entrées : asperges à la nantaise, civelles en vinaigrette
  • le beurre blanc (sauce accompagnant les poissons) dit aussi beurre nantais
  • Fromage : le curé nantais
  • Vins : Le muscadet et le gros plan nantais
  • Alcool : Le Nantillais, sirop composé de gingembre, de zestes d'orange douce, de citron jaune, de cassis ou de fleur d'hibiscus, servi à l'apéritif avec le muscadet
  • Bonbons : Le Berlingot Nantais et les Rigolettes, le caramel au beurre salé de guérande
  • La Fouace nantaise, un pain enrichi en sucre et en beurre, aplati et façonné en forme d'étoile à six branches qui accompagne les dégustations de muscadet
  • Le petit beurre de LU, le Casse-Croûte BN ou choco BN
  • Le gâteau nantais, quatre-quarts fabriqué à base de poudre d'amandes et relevé de rhum

Maine-et-Loire[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Cuisine angevine et Vignoble d'Anjou.

Mayenne[modifier | modifier le code]

Sarthe[modifier | modifier le code]

  • Entrée / apéritif : Les rillettes
  • Plats de viandes : la marmite Sarthoise
  • Vin blanc : Le Jasnières
  • La Bouine : fromage alliant le fromage de chèvre sec et frais, de l'ail, du sel, du poivre, et de l'eau de vie (de préférence de poire).

Vendée[modifier | modifier le code]

  • Légumes & assimilés : la Bonnotte de Noirmoutier (pomme de terre de Noirmoutier)
  • Apéritifs : le préfou (pain à l'ail et au beurre), la Trouspinette (alcool à base de vin et d'épine noire), Kamok (liqueur a base de café originaire de Luçon)
  • En-cas : la pesette ou la graillé vendéenne
  • Entrée : la trempine vendéenne
  • Plats de viandes : le jambon braisé(large tranche de jambon salé) avec mogettes (haricots secs); la cotriade de Noirmoutier
  • Poisson : le vairon
  • Fromage et laitages : la Mizotte, l'Halbran
  • Desserts : le Fion (pâte sablée garnie d’œufs au lait, Ouest Vendée), la brioche tressée, la gache pacaude ou Gâche de Vendée, les bottereaux vendéens, Tourtisseaux ou tortisseaux

Picardie[modifier | modifier le code]

Flamiche Picarde

Aisne[modifier | modifier le code]

Oise[modifier | modifier le code]

  • Légumes & assimilés : le cresson de Chantilly
  • Viandes : le boudin noir de Pierrefonds
  • Fruits & assimilés : les fruits rouges de Noyon
  • Fromages et laitages : la tomme au foin ; la crème Chantilly
  • Desserts et pâtisseries : le gâteau de Compiègne ; les croustilles de rose
  • Friandises : les Picotins de Compiègne ; le Mâchicoulis de Pierrefonds ; les Cœurs de Noyon

Somme[modifier | modifier le code]

Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

Les Charentes[modifier | modifier le code]

Charente[modifier | modifier le code]

Charente-Maritime[modifier | modifier le code]

Deux-Sèvres[modifier | modifier le code]

  • La bûche du Poitou, le Chabichou, le Mothais et autres fromages de chèvre
  • La pictalie, bière ambrée de garde
  • La tourtière à base de poulet ou de lapin (plat d'origine protestante)
  • L'angélique confite, dont on garnit parfois la galette charentaise

Vienne[modifier | modifier le code]

Provence-Alpes-Côte d'Azur[modifier | modifier le code]

Exemples de fromages de chèvre de Provence Exemples de fromages de chèvre de Provence Exemples de fromages de chèvre de Provence
Exemples de fromages de chèvre de Provence
Moules à la provençale
Les treize desserts :
    pommes
poires
melon vert
nougat noir et nougat blanc
fruits confits
calissons
    gibassié
oreillettes
dattes
« quatre mendiants » : noix et noisettes, figues sèches, amandes et raisins secs

Alpes-de-Haute-Provence[modifier | modifier le code]

Promenade Bas-Alpine par frédéric ALBANESE

Alpes-Maritimes[modifier | modifier le code]

Bouches-du-Rhône[modifier | modifier le code]

Hautes-Alpes[modifier | modifier le code]

Var[modifier | modifier le code]

Vaucluse[modifier | modifier le code]

Bohémienne
Berlingots de Carpentras
Berlingots de Carpentras

Rhône-Alpes[modifier | modifier le code]

Quenelle noires à l'encre de seiche, marché de Lyon

Ain[modifier | modifier le code]

Plats
Fromages
Desserts

Ardèche[modifier | modifier le code]

  • Caillette au épinard, chou ou bletes, Primes, Jesus
  • Crème de marron
  • Galettes de pommes de terres (Criques)
  • Picodons
  • Vins : Jaboulet, Chapoutier, St Joseph, Chateau Neuf du Pape, Cornas, Crozes Hermitage
  • Maoche

Drôme[modifier | modifier le code]

  • Plats : la tapenade à l'olive de Nyons AOC
  • Plats de légumes : le Gratin dauphinois
  • Nougat
  • les ravioles (de Romans ou du Royan), les lunettes
  • le Suisse de Valence (biscuit à la fleur d'oranger)
  • la pogne de Romans (brioche à la fleur d'oranger)
  • la caillette de Chabeuil
  • le bleu du Vercors
  • Le Picodon de Crest (fromage de chèvre)

Savoie et Haute-Savoie[modifier | modifier le code]

Isère[modifier | modifier le code]

Loire[modifier | modifier le code]

Rhône[modifier | modifier le code]

  • Soupes : la soupe à l'oignon gratinée, soupe de courge, soupe de tripes, soupe au beaujolais
  • Les entrées froides: saladier lyonnais, salade lyonnaise, salade de groin d'âne, salade de clapetons, salade de foie de volaille, terrine de volaille, paquets de couenne, harengs marinés, fromage de tête de cochon, les grattons, caviar des canuts (lentilles),
  • les entrées chaudes : gâteau de foie de volaille, saucisson brioché, saucisson chaud au beaujolais, sabodet à la couenne buclée, boudin aux deux pommes, boudin à la crème d'oignons, foie de veau à la lyonnaise,
  • Charcuterie et abats : rosette, Jésus de Lyon, gras double à la lyonnaise, émincés d'andouillette au vin blanc, andouillette beaujolaise, tablier de sapeur, gratin de tripes à l'ancienne, saucisson brioché.
  • Plats de légumes : cardons à la moelle, galette lyonnaise, paillasson de Lyon, Barboton, gratin de macaronis,
  • Plats de poissons : les quenelles sauce nantua (notamment les quenelles de brochet et le pâté chaud), raie au beurre noisette, filet de carpe au régnie, matelotes d'anguilles, filet de brochet braisé au mâcon,
  • Plats de viandes : coq au vin au Juliénas (AOC), les cuisses de volailles farcies aux morilles sauce mercière, poulet au vinaigre, civet de porc, tête de veau sauce verte,
  • Fromage : la cervelle de canut
  • Dessert: tarte à la Cuerde, bugnes lyonnaises, pommes caramélisées, poire à la beaujolaise, coussins de Lyon, tarte à la praline, tarte aux citrons meringuées, matefins, papillotes.

Outre-mer[modifier | modifier le code]

Guadeloupe[modifier | modifier le code]

  • Apéritifs:

Planteur, ti-punch, schrubb, jus de fruits de saison ( goyave, mangue, canne à sucre, banane,cythère, etc..)

  • Entrées:

Acras de morue, Boudin noir, boudin aux crabes, aux lambis etc..

Crabe farci

  • Plats fruits de mer:

Fricassée de Chatrou (pieuvre ou poulpe local)

Fricasssée de Lambis

Poissons grillés au feu de bois sauce "chien".

Court bouillon de poisson (poisson-chat, vivaneau, dorade coryphène, requin etc.)

langoustes grillées

Kalalou de Crabes.

Matété de crabes.

  • Plats de viande:

colombo ( de poulet, cabris)

Ragoût de porc accompagné de pois d'angole et d'igname (fête de Noël)

Ragoût de poule sur pieds

Pâté en pot

Bébélé

Lentilles accompagnées de salaison (morceaux de porcs macérant dans une sauce salée)

Christophine farcie de viande.

  • Accompagnements:

Fruit à pain en tranches ou en purée.

Gratin de papaye verte

Riz blanc à la creole

Ignames, madère, manioc,

Bananes jaunes ( plantain) cuites à l'eau ou frites.


  • Desserts:

Tourments d'amour

Blanc-manger coco

Sucre à coco à tete rose

Sinobol (snowball) aux différents sirops

Sorbet au coco

Chodo

Martinique[modifier | modifier le code]

  • Entrées:
  • Plats fruits de mer:
    • Fricassée de chatrou (pieuvre ou poulpe local)accompagné de riz et de haricots rouges
    • Court bouillon de poisson (carpe, vivano, morue etc.)
    • Trempage composé d'un court bouillon de morue accompagné de pain, de banane et d'avocat
    • Matoutou de crabe
    • Fricassée de lambis
    • Touffée de requin
    • Fricassée de langouste
  • Plats de viande:
  • Sauce:
    • Sauce chien
  • Apéritifs:
  • DESSERT :
    • Gateau à l'ananas antillais
    • Gateau Mont-blanc
    • Blanc-manger coco, goyage
    • Sorbet coco
    • Chocolat "première communion"
    • Farine de coco composé de sucre et de coco

Guyane[modifier | modifier le code]

  • Plat principal : Bouillon d'Awara
  • Haricots rouges avec sa viande saumuré
  • Fricassé de poulet ou cochon
  • Gibier divers et varié ( cochon bois, agouti, pac, iguane, hocco, etc.)
  • Accompagnement : le couac, dachine, igname, riz de Mana

Réunion[modifier | modifier le code]

  • Plat de viandes : le Rougail saucisse, le carry poulet, le boucané, canard à la vanille, massalé cabri, tijak boucané, la morue grillée.
  • Plat de poissons / fruits de mer : le rougail morue, le carry zourit, le carry bichique, le carry camaron, la morue grillée.
  • Plat de légumes : le carry bringèles, beignets de bringèle, salade de palmiste, salade de chou de coc, les brèdes (chouchou, chou d'chine...etc), les achards.
  • Gratins : le gratin chouchou, le gratin bois de songe
  • Amuse bouches: les samoussas, les bouchons, bonbons piments, piments farcis, les gratons, larves de guêpes grillées.
  • Desserts: le gâteau patates (patates douces), gâteau chouchou (chayotte), gatêau manioc, bonbon coco, bonbon la rouroute, galette manioc (ou beignet manioc), gâteau maïs, gâteau tisson, gâteau chemin de fer, beignets banane, les fruits (letchis, mangues josé, goyaviers, caramboles, papayes, ananas victoria, longanis, etc), salade de mangues-ananas pimentée, les sorbets (tamarin, coco, pistache...etc).

Accompagnements du riz: rougail tomates, rougail de mangues, rougail dakatine, lentilles, gros pois, haricots rouges, piment. Bière locale: la Dodo!.


Nouvelle-Calédonie[modifier | modifier le code]

Femme kanak présentant le bougna traditionnel
Article détaillé : Cuisine de Nouvelle-Calédonie.
  • Entrées: Salade de cerf, salade « tahitienne », salade de crabe, crevettes,
  • Plat traditionnel mélanésien (poisson ou viande et légumes tropicaux) : Bougna,
  • Plats de poissons / fruits de mer : Carry de thon, carry de sauteurs,
  • Plats de viande : Filets de cerf, civet de roussette, ver de bancoule grillé,
  • Desserts : Confiture de banane, poé à la papaye,
  • Condiments : achards de légumes, de bambous, de citron, de troca,
  • Boissons : la bière Number One est la plus diffusée, liqueur de letchi, café Le Roy.

Le riz et la bouteille de soyo sont très fréquents aux tables néo-calédoniennes, quel que soit le plat principal.

Tahiti[modifier | modifier le code]

  • Plats de légumes : les bananes et patates douces en feuilles de bananier, le riz à l'ananas, le taro
  • Plats de poissons : le Blaff de poissons, le poisson cru à la tahitienne thon cru au lait de coco, au citron ou à la chinoise, le Thon et rascasse crus à la tahitienne, le fafaru, le poisson "frei pani" riz soyou (poissons du lagon frits accompagnés de riz et de sauce soja)
  • Plats de volailles : le poulet fafa
  • Plats de bœuf : le corned beef (bœuf en boite) appelé "punupuaatoro" en tahitien sauté aux oignons qui s'accompagne souvent du fruit de l'arbre à pain (uru en tahitien) préalablement cuit au feu de bois et de mitihue
  • Plats de porc : le porcelet au lait de coco, le "puaa chou" qui est en fait du cochon cuit avec de la sauce huitre accompagné de chou
  • Plats chinois tahitiens : la communauté chinoise étant importante à Tahiti, on note des plats typiques de Tahiti très populaires à savoir le "maa tinito" (cochon, vermicelles, haricots rouges, pota, haricots longs, macaronis dans de la sauce soja) mais aussi l'incontournable "chao men" (nouilles chinoises, poulet, porc, legumes, sauce huitre, sauce soja le tout sauté au wok)
  • Desserts : les "po'e" dont le plus populaire est le "po'e banane" (bananes mélangées à de l'amidon, du lait de coco agrémentées de vanille, le tout cuit au four), les "ipo" (constitués de farine, lait de coco, sucre) cuits à la vapeur ou au four.
  • Le petit déjeuner tahitien : les "firi firi", le pain coco, le "puaa roti" (porc roti), le poisson cru au lait de coco, le "pahua taioro" (bénitiers au citron avec du coco râpé et de l'oignon vert)
  • Les repas de fête : le weekend ou pour des occasions spéciales, les tahitiens organisent des "tamaaraa" c'est-à-dire des repas où il y a beaucoup à manger pour un nombre important de convives. Souvent il s'agit de préparer ce grand festin ensemble, chacun apporte sa contribution surtout quand il s'agit de faire un "ahima'a" (four traditionnel tahitien) ou un veau à la broche. Le veau à la broche s'accompagne souvent de "salade russe" (salade de pommes de terre, betteraves en conserve, mayonnaise…) ou de haricots blancs cuits à l'eau.

La bière locale est souvent de la partie : la bière Hinano.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c FFRP, Les Départements de France à pied
  2. grotillons sur Google
  3. a, b et c Jean-Louis Kieffer - Le platt lorrain de poche (2007)
  4. a, b et c Le Platt lorrain pour les Nuls - Editions First (2012)