Liste des souverains d'Oldenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Oldenbourg a été un État indépendant de 1088 à 1945, d'abord en tant que comté, puis duché, grand-duché et enfin État libre après l'abolition de la monarchie en 1918. Jusqu'à cette date, tous ses souverains sont issus de la maison d'Oldenbourg, qui a également donné des monarques au Danemark, à la Norvège, à la Russie et à la Grèce, entre autres.

Comtes (1088-1774)[modifier | modifier le code]

Armoiries des comtes d'Oldenbourg.
Armoiries des comtes d'Oldenbourg et de Delmenhorst.

Antoine-Günther meurt sans héritiers, et le comté passe au roi Frédéric III de Danemark.

En vertu du traité de Tsarkoïe Selo, le Danemark échange avec l'Empire russe le comté d'Oldenbourg contre le duché de Holstein-Gottorp.

Le comté est élevé au rang de duché en 1774 et attribué à Frédéric-Auguste de Holstein-Gottorp, un cousin du tsar.

Ducs (1774-1829)[modifier | modifier le code]

Armoiries du duché.
Article détaillé : Duché d'Oldenbourg.

Le duché d'Oldenbourg est élevé au rang de grand-duché par le Congrès de Vienne en 1815, mais ni Pierre-Frédéric-Guillaume, ni Pierre Ier ne prennent le titre de grand-duc. Celui-ci ne commence à être utilisé que par le fils et successeur de Pierre, Paul-Frédéric-Auguste.

Grands-ducs (1829-1918)[modifier | modifier le code]

Armoiries du grand-duché.
Article détaillé : Grand-duché d'Oldenbourg.

Suite à la défaite allemande lors de la Première Guerre mondiale et la Révolution allemande qui s'ensuit, Frédéric-Auguste II abdique le 11 novembre 1918 et l'État libre d'Oldenbourg est proclamé.

Prétendants[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]