Liste des principales villes francophones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle ville francophone une agglomération où la langue officielle est le français, ou bien si cette langue est parlée ou comprise par une majorité de ses habitants.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'expression ville francophone peut être prise dans son sens large, toute ville où l'on parle français dans ce cas toutes les villes françaises y sont incluses bien que ne présentant aucune originalité linguistique, ou dans un sens où cela représente une caractéristique linguistique car la ville ou le pays n'est pas ou que partiellement francophone ou bien se situe dans une région du monde non francophone.

Liste des principales villes francophones dans le monde[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Agglomérations triées par ordre décroissant de leur population.

Agglomération Pays Habitants
Paris France 12 000 000
Kinshasa République démocratique du Congo 10 000 000
Abidjan Côte d'Ivoire 6 800 000
Alger Algérie 6 700 000
Casablanca Maroc 4 000 000
Montréal (RMR) Canada 3 981 800[1]
Dakar Sénégal 3 200 000
Bruxelles Belgique 2 700 000
Tunis Tunisie 2 500 000
Rabat Maroc 2 300 000
Beyrouth Liban 2 200 000
Nouakchott Mauritanie 1 880 000
Lyon France 1 800 000
Bamako Mali 1 700 000
Tananarive Madagascar 1 700 000
Brazzaville Congo 1 500 000
Oran Algérie 1 500 000
Marseille France 1 350 000
Port-au-Prince Haïti 1 277 000
Yaoundé Cameroun 1 250 000
Cotonou Bénin 1 200 000
Ouagadougou Burkina Faso 1 200 000
Lille France 1 200 000
Pointe-Noire Congo 1 100 000
Katanga République démocratique du Congo 1 100 000
Toulouse France 1 100 000
Bordeaux France 1 050 000
Marakech Maroc 1 000 000
Québec Canada 950 000
Niamey Niger 800 000
Lomé Togo 800 000
Genève Suisse 760 000
N'djamena Tchad 720 000
Liège Belgique 660 000
Bangui République centrafricaine 620 000
Kigali Rwanda 600 000
Libreville Gabon 580 000
Nantes France 577 000
Montpellier France 542 000
Toulon France 520 000
Constantine Algérie 508 000
Luxembourg Luxembourg 502 000
Charleroi Belgique 500 000
Cap-Haïtien Haïti 500 000
Djibouti Djibouti 460 000
Strasbourg France 400 000
Annaba Algérie 330 000
Lausanne Suisse 316 000
Bujumbura Burundi 300 000

Villes francophones de l'océan Indien[modifier | modifier le code]

  1. Tananarive (Madagascar) : 1 700 000 habitants
  2. Toamasina (Madagascar) : 206 000 habitants
  3. Port-Louis (Maurice) : 150 000 habitants
  4. Saint-Denis (France, île de la Réunion) : 140 000 habitants

Villes francophones d’Amérique[modifier | modifier le code]

  1. Montréal (Canada, Québec) : 1 649 515 habitants
  2. Port-au-Prince (Haïti) : 1 277 000 habitants
  3. Québec (Canada, Québec) : 516 622 habitants
  4. Laval (Canada, Québec, agg. de Montréal) : 416 215 habitants
  5. Pointe-à-Pitre (France, Guadeloupe) : 314 524 habitants
  6. Gatineau (Canada, Québec) : 273 915 habitants
  7. Longueuil (Canada, Québec, agg. de Montréal) : 229 330 habitants
  8. Cap-Haïtien (Haïti) : 186 251 habitants
  9. Sherbrooke (Canada, Québec) : 154 601 habitants
  10. Saguenay (Canada, Québec) : 147 100 habitants
  11. Lévis (Canada, Québec, agg. de Québec) : 138 769 habitants
  12. Trois-Rivières (Canada, Québec) : 134 012 habitants
  13. Cayenne (France, Guyane) : 117 000 habitants
  14. Terrebonne (Canada, Québec, agg. Montréal) : 110 066 habitants
  15. Les Gonaïves (Haïti) : 100 000 habitants
  16. Fort-de-France (France, Martinique) : 94 000 habitants
  17. Saint-Jean-sur-Richelieu (Canada, Québec, agg. de Montréal[2]) : 92 394 habitants

Villes francophones du Pacifique[modifier | modifier le code]

  1. Nouméa (France, Nouvelle-Calédonie) : 146 000 habitants
  2. Papeete (France, Polynésie française) : 30 000 habitants

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il y a plusieurs définitions de l'agglomération montréalaise en vigueur. Selon le périmètre circonscrit, cela varie entre 1,9 million pour l'île et 3,9 millions pour la RMR.
  2. on la compte comme une agglomération séparée, sauf dans le recensement (RMR), mais la liste des agglomération utilise la donnée du recensement.