Liste des primats de l'Église orthodoxe de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les primats de l'Église orthodoxe de Géorgie sont les chefs spirituels du Catholicossat-Patriarcat de toute la Géorgie, depuis la fondation de l'Archevêché de Mtskheta dans les années 320 jusqu'à nos jours. Du IVe siècle à aujourd'hui, 156 primats se sont succédé.

Au fil de l'histoire, les primats ont porté plusieurs titres :

Ce statut restera le même pour les siècles suivants, avec pour unique interruption la période de domination russe (1811-1917), où le nom de ce catholicossat-patriarcat fut changé en Exarchat de Géorgie.

Liste[modifier | modifier le code]

(Cette liste provient de la liste officiel fournie par le Patriarcat géorgien)

Archevêques de Mtskheta[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Primauté Notes
1 Jean Ier v. 320 - v. 360 Premier primat géorgien depuis la conversion de l'Ibérie au Christianisme.
2 Jacob v. 360 - v. 370 Le livre Conversion de la Géorgie (en) nous informe, qu'il devient primat après la mort de Mirvan III et de Jean Ier.
3 Job de Mtskheta v. 370 - v. 390 Fils de Nersès, il est nommé par le roi Mihrdat III d'Ibérie après la mort de Jacob.
4 Éli Ier v. 390 - v. 400
5 Siméon Ier v. 400 - v. 410 Nommé par le roi Mihrdat IV d'Ibérie.
6 Moïse v. 410 - v. 420
7 Jonas Années 420
8 Jérémie Fin des années 420
9 Grigol Ier Fin des années 420 - v. 430
10 Basile Ier Années 430
11 Mobidan Fin des années 430 Nommé par le roi Artchil Ier d'Ibérie comme primat orthodoxe, il est probable qu'il était en fait de confession nestorienne.
12 Jovel Ier Années 440
13 Glonokor Années 440
14 Michel Ier Années 440 - fin des années 460 Il est nommé à ses fonctions par la régente Sagdoukht, mais évincé par le roi Vakhtang Ier d'Ibérie en raison de son insubordination vis-à-vis du pouvoir royal.

Catholicos d'Ibérie[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Primauté Notes
15 Pierre Ier Pierre Ier À partir des années 460 Prêtre byzantin, il est placé comme premier primat géorgien autocéphale par le roi Vakhtang Ier d'Ibérie.
16 Samuel Ier Samuel Ier v. 500 Missione l'évangélisation des régions montagneuses du nord de la Kakhétie et d'une partie du Grand Caucase oriental.
17 Gabriel Ier v. 505 - 507
18 Tavpetchag Ier Années 510
19 Tchirmag Fin des années 510 - v. 520
20 Saba Ier v. 520 - v. 530 Premier Catholicos d'origine géorgienne (jusque là, les Catholicos étaient envoyés de Constantinople).
21 Evlavios Ier Années 530
22 Macaire Fin des années 530
23 Samuel II v. 560 - v. 570
24 Samuel III v. 575 - 582
25 Samuel IV 582 - v. 590
26 Barthélemy Fin des années 590
27 Kirion Ier v. 599 - 614/616 Sous sa primauté, les Églises géorgienne et arménienne rompent leurs relations.
28 Jean II Fin des années 620 Reconnu en tant que Catholicos d'Ibérie par Antioche. Premier primat géorgien consacré à Mtskheta.
29 Babila Début des années 630
30 Tabor Années 630
31 Samuel V Fin des années 630 - début des années 640 Constantinople reconnaît sous sa primauté l'autochéphalie totale de l'Église orthodoxe géorgienne.
32 Enon Années 640
33 Tavpetchag II v. 650 - v. 660
34 Evlavios II v. 664 - 668
35 Jovius II 668 - 670
36 Samuel VI 670 - 677
37 Georges Ier 677 - 678
38 Kirion II 678 - 683
39 Izid-Bozidi 683 - 685
40 Théodore Ier 685 - 689
41 Pierre (Siméon) II 689 - 720
42 Mamaï 720 - 744
43 Jean III 744 - 760
44 Grigol II 760 - 767
45 Clément Années 770
46 Saermane Années 770
47 Talale Années 770
48 Michel II v. 774 - 780
49 Samuel VII 780 - 784
50 Cyrille 784 - 802
51 Grigol III 802 - 814
52 Samuel VIII 814 - 826
53 Georges II 826 - 838
54 Gabriel II 838 - années 850
55 Ilarion Fin des années 850
56 Arsène Ier le Grand 860 - 887
57 Evsouki 887 - 914
58 Basile II 914 - 930
59 Michel III 930 - 947
60 David Ier 947 - 955
61 Arsène II 955 - 980

Catholicos-Patriarches de toute la Géorgie[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Primauté Notes
62 Jean IV Chrysostome 980 - 1001 Premier primat portant le titre de Catholicos-Patriarche. Il exerce son autorité sur toutes les terres géorgiennes (Abkhazie, Tao, Karthli, Kakhétie).
63 Siméon III 1001 - 1010
64 Melisedek Ier Meliksedek Ier 1010 - 1033 Fils de noble, il participe à plusieurs négociations byzantino-géorgiennes au sujet de la Tao-Klardjeti.
65 Jean V Chrysostome 1033 - 1049 Patronne la construction de plusieurs églises à travers le pays.
66 Ekvtime Ier 1049 - 1055
67 Eustache ?
68 Georges III de Tao ap. 1055 - v. 1065
69 Gabriel III de Sapara v. 1065 - 1080 Sa mauvaise administration religieuse laisse en héritage une Église affaiblie et corrompue.
70 Démétrius 1080 - 1090
71 Basile III 1090 - 1100
72 Jean VI Premier quart du XIIe siècle À l'aide du pouvoir royal, il entreprend d'importantes réformes de l'Église qui retournent le Catholicossat-Patriarcat à son ancien état du XIe siècle.
73 Siméon IV Goulaberisdze Second quart du XIIe siècle
74 Saba II v. 1145 - v. 1155
75 Nicolas Ier Goulaberisdze Fin des années 1150
76 Michel IV de Tchkondidi 1178 - 1187 Influent primat, il occupe également d'autre hautes fonctions, dont celle de Premier ministre.
77 Théodore II 1188 - 1204
78 Basile IV 1204 - 1205
79 Jean VII 1205/1206 - 1210 Importante figure politique à la cour de Tamar de Géorgie et pourvu d'une grande influence parmi les conseilles de la reine.
80 Épiphane 1210 - 1220
81 Ekvtime II 1220 - 1222
82 Arsène III 1222 - v. 1235
83 Georges IV Années 1230
84 Nicolas II Années 1230
85 Michel V Début des années 1240
86 Arsène IV Boulmaïsimisdze 1241/1242 - 1249/1250
87 Nicolas III v. 1250 - 1282 Ses négociations avec les Mongols permettent d'épargner les églises géorgiennes des dévastations des envahisseurs.
88 Abraham Ier 1282 - 1310 Il doit subir une invasion mongole mais propose un plan de défense au roi Démétrius II de Géorgie, plan qui n'est toutefois pas utilisé.
89 Ekvtime III 1310 - fin des années 1330
90 Basile V Fin des années 1330 - v. 1365
91 Chio Ier 1356 - 1364
92 Doroteos Ier Années 1360
93 Nicolas IV Années 1370
94 Georges V v. 1385 - v. 1395
95 Elioz Gobirakhisdze Fin des années 1390 - 1419 Organisateur d'une rébellion contre Tamerlan.
96 Michel VI 1419 - 1426
97 David II Bagration 1425/1426 - 1428 Fils du roi Alexandre Ier de Géorgie.
98 Théodore III 1429 - 1435
99 David III 1435 - 1439
100 Chio II 1439 - 1443/1447
101 David IV Tchavtchavadze 1443/1447 - 1459
102 Marc 1459 - 1466
103 David V 1459 - 1479

Catholicos-Patriarches après la division de la Géorgie[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Primauté Notes
104 Nicolas V 1479 - 1488 Sous sa primauté, Mtskheta perd contrôle des territoires de Géorgie occidentale, tout en gardant une importante influence auprès du Catholicossat d'Abkhazie.
105 Evagre
(première fois)
1488 - 1492
106 Abraham II Abalaki 1492 - 1497
107 Éphrem Ier 1497 - 1500
108 Evagre
(seconde fois)
1500 - 1503
109 Doroteos II
(première fois)
1503 - 1505
110 Jean VIII 1505 - 1509
111 Dionysos 1510 - 1511
112 Doroteos II
(seconde fois)
1511 - 1516
113 Basile VI
(première fois)
1517 - 1528
114 Melkisedek II Bagration
(première fois)
1528 - 1529 Fils de Constantin II de Géorgie.
115 Basile VI
(seconde fois)
1529 - 1531
116 Malachie 1532 - 1534
117 Guermane 1535 - 1546
118 Melkisedek II Bagration
(seconde fois)
1540 - 1545
119 Nicolas VI 1542 - 1547
120 Siméon V 1547 - 1548
121 Melkisedek II Bagration
(troisième fois)
1548 - 1552
122 Zebede Ier 1552 - 1556
123 Domenti Ier 1556 - 1560
124 Nicolas VII Baratachvili 1561 - 1584
125 Nicolas VIII Bagration 28 février 1584 - 1589 Fils de Léon Ier de Kakhétie.
126 Doroteos III 1589 - 1595
127 Domenti II 1595 - 1610
128 Zebede II 1610 - 1611
129 Jean IX Avalichvili 1612 - 1616
130 Christophe Ier 1616 - 1622
131 Zacharie Djordjadze 1623 - 1632
132 Evdemoz Ier Evdemoz Ier Diassamidze 1632 - 1642 Sous son autorité, d'importantes réformes religieuses sont mises en place pour se débarrasser de la corruption au sein de l'Église. Son influence auprès de la population et de la reine Mariam provoque la colère du roi Rostom de Karthli qui le fait assassiner.
133 Christophe II Ourdoubeghisdze-Amilakhvari 1632 - 1660
134 Domenti III 1660 - 1675
135 Nicolas IX Djotam Amilakhvari
(première fois)
1675 - 1688
136 Jean X Diassamidze
(première fois)
1688 - 1692
137 Nicolas IX Djotam Amilakhvari
(seconde fois)
1692 - 1695
138 Jean X Diassamidze
(seconde fois)
1695 - 1700
139 Evdemoz II Diassamidze 1700 - 1705
140 Domenti IV Bagrationi 1705 - 1741 Fils de Levan de Karthli. Prisonnier des Turcs entre 1724 et 1737.
141 Bessarion Baratachvili-Orbelichvili 1724 - 1737 Occupe le siège patriarcal après la prise en otage de Domenti IV par les Turcs.
142 Cyrille II 1737 - 1739
143 Nicolas X Kherkheoulidze 1741 - 1744
144 Anton Ier Bagration
(première fois)
1744 - décembre 1755 Primat réformateur, il entretient des relations avec le monde catholique, ce qui lui vaut plusieurs critiques de la part de la branche conservatrice du clergé, qui le limoge. Il s'exile en Russie, où il devient archevêque de Vladimir.
145 Joseph Djandieri Décembre 1755 - 1764
146 Anton Ier Bagration
(seconde fois)
1764 - 12 mars 1788 De retour en Géorgie à l'invitation du roi Héraclius II de Géorgie, il défait les conservateurs et est réélu à la primauté. Il protège les arts et l'éducation et participe personnellement à l'entrée de la Géorgie dans le Siècle des Lumières.
147 Anton II Anton II Bagration 1788 - 1811 Il participe à plusieurs reprises aux négociations russo-géorgiennes. En 1801, il voit l'annexion de la Géorgie orientale par la Russie impériale et est exilé au sein de l'empire en 1810. En 1811, il est limogé par les autorités russes et le Catholicossat-Patriarcat de toute la Géorgie est aboli.

Exarques de Géorgie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Exarchat de Géorgie.

En 1811, la Russie impériale abolit le Catholicossat-Patriarcat de toute la Géorgie et organise des réformes souvent qualifiées de « russification forcée » par les historiographies géorgienne et étrangères. Plusieurs décorations religieuses d'églises géorgiennes (fresques, icônes, etc.) sont blanchies, tandis que plusieurs édifices russes sont construits. Les plus hautes fonctions spirituelles sont occupées par des envoyés de Russie, tandis que la fonction de catholicos-patriarche est remplacée par celle d'exarque de Géorgie, nommé par le Saint-Synode russe.

Catholicos-Patriarches de toute la Géorgie depuis 1917[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Primauté Notes
Intérim (12 mars 1917 - 1er octobre 1917) : Léonide Okropiridze
148 Kirion III Kirion III 1er octobre 1917 - 26 juin 1918 Après un exil en Russie, il revient en Géorgie durant la révolution russe pour s'y faire élire Catholicos-Patriarche de toute la Géorgie, quelques mois après la déclaration d'autocéphalie de l'Église orthodoxe géorgienne.
149 Léonide 28 novembre 1918 - 11 juin 1921 Primat par intérim en 1917, Léonide Okropiride, évêque de Gourie-Mingrélie est élu à nouveau primat après la mort de Kirion III mais doit faire face à plusieurs obstacles, tels que l'invasion de la Géorgie par l'Armée rouge en 1921.
150 Ambrose le Confesseur Ambrose le Confesseur 14 octobre 1921 - 29 mars 1927 Sa primauté est marqué par de nombreuses persécutions soviétiques qui interdisent la confession chrétienne en général. Il est mis en prison entre 1923 et 1927 et meurt peu après sa libération.
151 Christophe III 4 juin 1927 - 10 janvier 1932
152 Calistrate 21 juin 1932 - 2 février 1952 Partisan d'une politique de rapprochement entre l'Église et le communisme, il parvient à alléger les persécutions soviétiques et entre en médiation avec l'aide de Staline pour établir des liens formels avec l'Église russe.
153 Melkisedek III
(première fois)
5 avril 1952 - 10 janvier 1960 Malgré les nombreuses possessions soviétiques, il parvient à développer l'extension de la chrétienté en Géorgie en rouvrant plusieurs anciennes églises.
154 Ephraïm II 20 février 1960 - 7 avril 1972 Sa primauté est marquée par la remontée du nationalisme géorgien, mais aussi par l'accession de l'Église géorgienne au Conseil œcuménique des Églises.
155 David VI 2 juillet 1972 - 9 novembre 1977
156 Éli II Éli II Depuis le 23 décembre 1972 -

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]