Chef de l'État du Yémen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de la République du Yémen
Image illustrative de l'article Chef de l'État du Yémen
Emblème de la République du Yémen

Image illustrative de l'article Chef de l'État du Yémen
Titulaire actuel
Abd Rabo Mansour Hadi
depuis le 25 février 2012

Création 26 septembre 1962 (Yémen du Nord)
30 novembre 1967 (Yémen du Sud)
22 mai 1990 (Yémen)
Mandant Suffrage universel direct
Durée du mandat 7 ans (3 ans pour Hadi)
Premier titulaire Abdullah al-Sallal (Nord)
Qahtan as-Shaabi (Sud)
Ali Abdallah Saleh (Yémen réunifié)
Dernier titulaire Ali Abdallah Saleh (Nord)
Haider Aboubaker al-Attas (Sud)
Politique au Yémen
Image illustrative de l'article Chef de l'État du Yémen

Le président de la République du Yémen est le chef de l'État yéménite et le commandant suprême des Forces armées yéménites.

Cet article dresse les différentes fonctions de chef de l'État des différentes structures nationales ayant existé sur le territoire du Yémen :

  • le Yémen du Nord, dont le nom officiel en forme longue était : République arabe du Yémen (1962-1990) ;
  • le Yémen du Sud, dont les noms officiels en forme longue ont été : République populaire du Yémen (1967-1969) puis République démocratique et populaire du Yémen ;
  • le Yémen réunifié ou République du Yémen (depuis 1990).

Au Yémen du Nord, le premier président est Abdullah as-Sallal, au pouvoir de 1962 à 1967. En 1967, Abdul Rahman el-Iriani le renverse et reste au pouvoir jusqu'en 1974, lorsqu'il est lui-même renversé par Ibrahim al-Hamdi. Celui-ci est assassiné en 1977 et Ahmad al-Ghashmi lui succède. À son tour, celui-ci est assassiné en 1978 puis remplacé par Abdul Karim Abdullah al-Arashi pour quelques mois. Enfin, Ali Abdallah Saleh accède au pouvoir la même année puis devient président du Yémen réunifié en 1990.

Au Yémen du Sud, l'unique président a été Qahtan as-Shaabi de 1967 à 1969. Lorsqu'il est renversé en 1969, un Conseil présidentiel prend le pouvoir jusqu'en 1979, année de la mise en place du Conseil suprême du peuple dont le dernier président est Haider Aboubaker al-Attas.

Le 22 mai 1990, le Yémen est réunifié et Ali Abdallah Saleh, président du Yémen du Nord, devient président du nouvel État jusqu'en 2012, après la révolution yéménite Son vice-président, Abd Rabo Mansour Hadi lui succède pour un mandat provisoire de deux ans, prorogé de un an en février 2014. Quelques jours avant la fin de son mandat, Hadi présente sa démission après la prise de son palais présidentiel par les rebelles Houthis. Le 6 février 2015, Mohammed Ali al-Houthi, cousin du chef de la milice des Houthis Abdul-Malik al-Houthi, prend le pouvoir à la tête d'un Comité révolutionnaire. Le 21 février 2015, Hadi fuit à Aden et se déclare président en exercice.

Selon la Constitution du Yémen, il est élu pour sept ans. Avant 2001, le mandat présidentiel durait cinq ans.

Yémen du Nord[modifier | modifier le code]

Royaume du Yémen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume du Yémen.

République arabe du Yémen[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat Fonction Parti Notes
Abdullah as-Sallal 27 septembre 1962 5 novembre 1967 Président de la République Indépendant Renversé
Abdul Rahman el-Iriani 5 novembre 1967 13 juin 1974 Renversé
Ibrahim al-Hamdi 13 juin 1974 11 octobre 1977 Assassiné
Ahmad al-Ghashmi 11 octobre 1977 24 juin 1978 Assassiné
Abdul Karim Abdullah al-Arashi 24 juin 1978 18 juillet 1978
Ali Abdallah Saleh 18 juillet 1978 22 mai 1990 Congrès général du peuple Président du Yémen réunifié à partir du 22 mai 1990

Yémen du Sud[modifier | modifier le code]

République populaire du Yémen[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat Fonction Parti Notes
Qahtan as-Shaabi 30 novembre 1967 22 juin 1969 Président de la République Front de libération nationale Renversé

République démocratique et populaire du Yémen[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat Fonction Parti Notes
Salim Rubayya Ali 22 juin 1969 27 juin 1978 Président du Conseil présidentiel Front de libération nationale Exécuté
Ali Nasser Muhammad 27 juin 1978 30 septembre 1978
Abdul Fattah Ismaïl 30 septembre 1978 3 avril 1980 Président du Conseil suprême du peuple Parti socialiste yéménite
Ali Nasser Muhammad 3 avril 1980 24 janvier 1986 Renversé
Haider Aboubaker al-Attas 8 février 1986 22 mai 1990 Dernier chef de l'État du Yémen du Sud, Ali Abdallah Saleh lui succède le 22 mai 1990 en tant que président du Yémen réunifié

« République démocratique du Yémen »[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat Fonction Parti Notes
Ali Salim al-Beidh 21 mai 1994 7 juillet 1994 Président de la République Parti socialiste yéménite État non reconnu internationalement, mis en place lors de la guerre civile de 1994

Yémen réunifié[modifier | modifier le code]

République du Yémen[modifier | modifier le code]

Nom Début de mandat Fin de mandat Fonction Parti Notes
Ali Abdallah Saleh 22 mai 1990 1er octobre 1994 Président du Conseil présidentiel[1] Congrès général du peuple Président du Conseil présidentiel jusqu'en octobre 1994. Précédemment président du Yémen du Nord. Quitte le pouvoir après la révolution yéménite, en 2011-2012.
1er octobre 1994 25 février 2012 Président de la République
Abd Rabo Mansour Hadi 4 juin 2011 23 septembre 2011 par intérim, en tant que vice-président
23 novembre 2011 25 février 2012 Saleh lui transfère le pouvoir après un accord sous l'égide du Conseil de coopération du Golfe. Assure intérim jusqu'à la présidentielle de février 2012 ; Saleh « président honoraire ».
25 février 2012 en fonction Unique candidat, élu pour un mandat transitoire de deux ans, prolongé ensuite d'un an en 2014, soit jusqu'au 25 février 2015. C'est aussi le premier président issu du sud du pays. Démissionne après la prise de son palais présidentiel par les Houthis. Après sa fuite de résidence surveillée le 21 février 2015, il se proclame comme « président légitime » à Aden.
Mohammed Ali al-Houthi 6 février 2015 en fonction Président du Comité révolutionnaire Houthiste Membre des Houthis, prend le pouvoir de facto deux semaines après la démission de Hadi.

Notes et références[modifier | modifier le code]