Pièces de monnaie tibétaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
monnaie en or de 20 srang, datée 15-52 (= AD 1918)(avers)
monnaie du Tibet de 10 srang avec la date 16-24 (1950). L'inscription Tibétaine est: dga' ldan pho brang phyogs las rnam rgyal ("le palais de Ganden, victorieux en toutes les directions" qui est le nom de la résidence des Dalai Lama au monastère de Drepung et - en sens figuré - désigne le gouvernement du Tibet fondé par le 5e Dalai Lama)
monnaie en argent d' un demi sho, avec la date 58 de l'ère Qian Long (1793),revers

Depuis le XVIIe siècle, les pièces de monnaie tibétaines étaient frappées au Népal, mais, en raison de leur raréfaction au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, et sous l'influence du protectorat Chinois instauré en 1791 par l'empereur Qianlong, la décision fut prise de frapper la monnaie tibétaine au Tibet[1]. Cette décision se concrétisa en 1792 par la première émission réussie de pièces d'argent, sur le modèle des pièces népalaises, mais avec des inscriptions en tibétain.

Deux versions différentes des conditions d'émission des premières pièces coexistent.

Historique[modifier | modifier le code]

Version tibétaine[modifier | modifier le code]

Les officiels tibétains se sont inspirés des méthodes de frappe pratiquées à Calcutta, après une visite en Inde sous contrôle britannique[2].

Version chinoise[modifier | modifier le code]

En 1988, un opuscule Chinois intitulé Le Tibet, cent questions et réponses est publié. Cet ouvrage présente les résultats des études de Tibétologues Chinois concernant des aspects controversés de l'histoire du Tibet. Concernant la monnaie ce pamphlet indique que la frappe des monnaies a été effectuée à l'initiative du gouvernement central chinois qui a envoyé des ouvriers spécialisés au Tibet, les premières pièces ayant été produites sous supervision chinoise[3].

Description[modifier | modifier le code]

Heinrich Harrer qui résida à Lhassa de 1946 à 1951 indique dans son livre Sept ans d'aventures au Tibet que les pièces sont en or, en argent ou en cuivre. Elles portent les emblèmes du Tibet : lion des neiges et montagne, reproduits aussi sur le drapeau national, à côté du soleil levant[4].

Ces pièces resteront en usage jusqu'au remplacement de la monnaie tibétaine par la monnaie chinoise en 1959[5],[6].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tibetan trade », tibetancoins.com
  2. « Tibet began issuing its own silver coins, the tamka, in 1792, based on the Nepalese currency as its model, with Tibetan inscriptions. Later copper coins were issued, varying in size according to value, embossed with the seal of a lion. This currency continued until the Chinese occupation in 1950. Paper currency was introduced in 1890 and postage stamps were issued at the same time. All notes and coins bore the government seal of the lion and the date of issue. The minting of the coins and the printing of notes began after Tibetan officials went to British India to study the Calcutta mint.[Tibet: A Political History, Tsepon W D Shakabpa, 1984, pp.10,249] », Report of the Conference of International Lawyers on Issues Relating to Self-Determination and Independence for Tibet, 1994, p. 199 (voir en ligne)
  3. « In 1792, the central government of the Qing Dynasty decided to send skilled workers to Tibet and establish its own mint there. Under the supervision of the commissioner to Tibet, the first Tibetan "Zhangka" was produced in Gongbo. The following year, the Qing government formulated the 29-article Regulations Concerning the Administration in Tibet, which stipulated setting up a "coin-minting department" in Tibet. Officials appointed by the commissioner to Tibet and the Dalai lama were responsible for coin-minting affairs. », 100 Questions and Answers about Tibet, Question 6
  4. Sept ans d'aventures au Tibet, Arthaud, 1953 Page 184
  5. « Les billets tibétains », tibetonline.fr
  6. Histoire du Tibet, p. 268

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Baulmont, Capitaine: "La monnaie d'argent au Thibet". Revue Indo-Chinoise, Hanoi, 1907, p. 1349-1350.

Probablement le premier article numismatique en français sur des monnaies frappées au Tibet. Il s'agit d'une traduction de l'anglais d'un article de S.W. Bushell: "Chinese Silver Coinage of Tibet". China Review, vol. 6, no. 6, 1878, p. 348-349.

  • (fr) Bertsch, Wolfgang: “Aperçu Historique des Pièces de Monnaie en Circulation au Tibet”. Actualités Tibétaines. Magazine trimestriel édité par le Bureau du Tibet, no. 37, Paris, janvier 2008, p. 14-19.
  • (fr) Bons d'Anty, P.: "Une roupie chinoise pour le Thibet". Géographie. Bulletin de la Société Géographique, vol. 8, 2me semestre, 1903, p. 152-153.
  • (fr) Boulnois, Lucette: Poudre d'Or et Monnaies D'Argent au Tibet (Principalement au XVIIIe siècle). Centre National de la Recherche Scientifique, Paris, 1983.
  • (fr) Thierry, François: "La roupie de Sichuan pour le Tibet: l'Angleterre, adversaire et modèle." Métal pensant, Déc. 1987, p. 130-133. Voir aussi: http://www.transasiart.com/Numismatique/numismatique_chine/guangxu/ncnimpqgxtb.htm
  • (fr) Van Heurck, Philippe: "Introduction à la Numismatique Tibétaine". La Vie Numismatique, vol. 34 (1984), p. 156-160 et vol. 35 (1986), p. 58-63.
  • (en) Walsh, E.H.C.: “The Coinage of Tibet”. Memoirs of the Asiatic Society of Bengal, vol. II, no. 2, Calcutta 1907, p. 11-23.
  • (fr) Laurent Deshayes, Histoire du Tibet, Fayard,‎ 1997 (ISBN 978-2213595023)